Accueil / ACTUALITE / Retrait des partis politique de l’opposition du comité chargé de révision du code électoral : Entre idiotie et violation des lois de la République !

Retrait des partis politique de l’opposition du comité chargé de révision du code électoral : Entre idiotie et violation des lois de la République !

Le jeudi 1er novembre 2018, les partis politiques membres de l’opposition regroupés au sein du Front Républicain pour la Défense de la Démocratie et de la République (FRDDR) ont rendu public un communiqué suivit, puis d’un point de presse, le vendredi 02 novembre 2018, pour annoncer leur retrait des travaux du comité technique chargé de révision du code électoral crée le 1er octobre 2018, par la réunion du CNDP. Pour rappel, le FRDDR de Hama Amadou a boycotté et refusé de participer à la dernière réunion du CNDP sur la révision du code électoral, estimant que les conditions de son retour au sein de cette instance n’étaient pas réunies.

Mais à la grande surprise, lors de la création et l’installation du comité ah doc, le front de Hama Amadou a envoyé ses délégués pour siéger. Le retrait du FRDDR est suite à la non validation par le comité technique d’une série d’articles fondamentaux du code électoral à savoir 8-12-81-82-145, qui selon l’opposition, ne garantissant pas ainsi plus un déroulement démocratique des prochains scrutins.

De quoi s’agit-il en réalité ?

La chambre correctionnelle de la cour d’appel de Niamey a rendu son délibéré dans l’affaire dite de supposition d’enfants, impliquant plusieurs personnalités, dont l’ancien Président de l’Assemble Nationale, Président du principal parti de l’opposition, le Moden FA Lumana, Hama Amadou et son épouse. Contre l’ensemble des accusésde  » supposition  » et de  » recels d’enfants « , la cour a retenu un an de prison ferme à tous.

Et l’arrêt de la Cour étant devenu définitive et sans appel, les autres prévenus, dont l’allié du Président de la République, l’ancien Ministre d’Etat, ancien Président du parti CDSRahama, Abdou Labo et son épouse ont accepté d’aller purger leur peine. En plus, conformément aux lois de la République, Abdou Labo en toute responsabilité a rendu sa démission de son siège de député et du PrésiRetrait des partis politique de l’opposition du comité chargé de révision du code électoral : Entre idiotie et violation des lois de la République! dent d’un parti politique car la Charte des partis politiques dit en son article12 :  » Ne peuvent être dirigeants d’un parti politique que les personnes remplissant les conditions suivantes : être de nationalité nigérienne d’origine ; être âgé de 21 ans au moins ; être de bonne moralité ; avoir une résidence permanente au Niger ; jouir de ses droits civiques et politiques et ne pas avoir été condamné à une peine afflictive ou infamante « .

A cet effet, si Hama Amadou est respectueux, comme il prétend, des lois de la République, il doit emboiter les pas à Abdou Labo pour donner une chance à son parti d’émerger. Sinon le parti politique Lumana est en violation fragrante des lois de la République. En plus, Hama Amadou n’a plus droit de parler au nom d’un chef de parti, sous peine d’une poursuite judiciaire, selon la loi. Tout le problème de l’opposition tourne au tour de la seule personnalité de Hama Amadou. Sinon comment comprendre à cause d’un individu, qui d’ailleurs doit se plaindre de sa propre turpitude, on doit tout bloquer et mettre coûte que coûte le pays dans une impasse politique ?

En plus, le code électoral, dont l’opposition voudrait à tout prix la révision, cela n’est qu’un prétexte, l’objectif c’est article 8 qui stipule :  » Ne peuvent être inscrits sur la liste électorale : les individus condamnés définitivement pour crime et non réhabilités ; les individus condamnés définitivement pour délit à une peine d’emprisonnement ferme égale ou supérieure à un (1) an et non réhabilités ; ceux qui sont déclarés en faillite et ayant fait l’objet d’une condamnation pour banqueroute frauduleuse et non réhabilités ; les internés et les interdits. N’empêchent pas l’inscription sur une liste électorale les condamnations avec sursis telles que prévues à l’article 38 du code pénal et les condamnations pour délit d’imprudence hors le cas de délit de fuite concomitant « .

Aujourd’hui, malgré leur folie de vouloir à tout prix imposé Hama Amadou comme candidat en 2021 au mépris de la loi, Lumana et ses acolytes se sont rendus compte que rien que l’article 8 leur renvoi leur carton rouge. En dehors du code électoral, le Code de procédure pénal en son article 38 dit : »Entraînent de plein droit la non inscription sur la liste électorale ou la radiation de cette liste ainsi que l’inéligibilité : les condamnations pour crime, les condamnations à une peine d’emprisonnement, avec ou sans sursis, d’une durée supérieure a deux mois, assortie ou non d’une amende, pour : vol, escroquerie, abus de confiance, délit puni des peines de vol, escroquerie ou abus de confiance, soustraction commise par dépositaire de deniers publics, faux témoignage, faux certificat, corruption et trafic d’influence ou attentats aux mœurs, les condamnations à plus de six mois d’emprisonnement sans sursis, ou à plus d’un an avec sursis, pour un délit autre que ceux énumérés à l’alinéa précédent, sous réserve des dispositions de l’article 40 « .

En plus, l’article 39 dit :  » Entraînent de plein droit pendant un délai de cinq années la radiation de la liste électorale ou la non inscription sur cette liste, et l’inéligibilité, les condamnations, soit pour un délit visé à l’article 38, 3°, à une peine d’emprisonnement sans sursis égale ou supérieure à deux mois et inférieure ou égale à six mois, ou à une peine d’emprisonnement avec sursis égale ou supérieure à deux mois et inférieure ou égale à six mois ou à une peine d’emprisonnement avec sursis égale ou supérieure à six mois et inférieure ou égale à un an, soit pour un délit quelconque à une amende sans sursis supérieure à deux cent mille francs sous réserve des dispositions de l’article 40.

Toutefois, les tribunaux, en prononçant les condamnations visées au précédent alinéa, pourront relever les condamnés de cette privation temporaire du droit de vote et d’élection. Le délai de cinq années visé cidessus commencera à courir du jour où les condamnations sont devenues définitives « . Pour permettre à Hama Amadou de retrouver son poste de député et se présenter aux élections de 2021, il faut revoir tous les textes de la République même la constitution. Voilà comme disait un adage  » le voleur qui crie au voleur « .

Pendant que Lumana accuse le Président Issoufou de n’avoir pas l’intention d’organiser les élections en 2021, on constate que Hama Amadou et ses partisans cherchent à tout prix à créer les conditions pour que ces élections n’aient pas lieu, tant que leur Gourou n’est pas autorisé à se présenter.

Quelle idiotie !

 

À propos de l'Auteur

Source: LE TEMPS N° 132

À propos Administrateur

16 plusieurs commentaires

  1. Mon grand Edmond est entrain de défendre un personnage impropre. Oh la politique. Edmon, tu sais que ta culture et ta réligion ne t’autorisent pas à défendre des personnes comme le fugitif. Si nos deux maouris (Koroney et Soumana Sanda) peuvent se le permettre, toi Edmond non. Je suis sûr que Ousmane ou Doudou Rahama ne sortiront jamais pour cautionner la faute d’achat des bébés. Ils y pensent beaucoup à l’au-délà. POur moraliser notre société, le gouvernement doit ramener à 3 mois pour toute personne ayant écopée une condamnation ferme à un poste électif d’institution de l’état et ses démembrements

  2. Je m’adresse à celui qui a écrit cet article que s’il s’agit du respect des textes, a -t-il déjà oublier que dans ce même pays, le même procureur qui a demandé la levée d’immunité et la condamnation de hama, a eu aussi à demander la levée d’immunité d’un certain nombre des personnalités politiques qui actuellement sont à la majorité mais bien que leurs immunités soient levées ces personnes n’ont même pas été écoutées à plus forte raison poursuite. Question : Pour quelle raison le procureur a demandé la levée de leur immunités ?, un peu après deux ministres ont été limogés par le Président de la République lui-même pour avoir violer un des articles de la constitution notamment l’article portant sur l’octroi des marchés publics. Question : ces deux ministres ont -il été poursuivis pour non respect de loi ?, actuellement dans le gouvernement, siège un ministre qui ayant été la tête d’un conseil de ville est accusé de détournement de fonds publics par le même le gouvernement mais en liberté provisoire. Question : cet ex maire a t-il été innocenté sans que le peuple le sache?. Enfin, tout récemment le gouvernement vient d’adopter un projet de loi portant amnistie et réinsertion des repentis de bokou haram, des gens qui ont endeuillé pas mal des familles militaires et civils. Question : pourquoi modifier une loi pour libérer des criminels et une autre pour condamner des personnes qui ont presque tout donner pour ce pays étant leaders politiques, militaires ou civils. Au nom de la quiétude sociale et pour nous éviter certaines choses, je demande au pouvoir en place de mesurer la portée de cette intention car Nul n’aura le pouvoir sans la volonté divine.

    • Notre pauvre pays est dans ce tourbillon démocratique depuis 1990 date de l’invention de l’IDH. Et depuis cette date nous avons toujours été parmi les quatre dernier de la planète.

      A quand la fin de la décente aux enfers?
      A quand donc l’essentiel ?
      A quand la paix la stabilité et l’harmonie?
      A quand donc la mobilisation des énergies pour le développement?
      A quand la mise en place d’un système éducatif de qualité?
      A quand des universités dignes de ce nom?
      A quand la mise en œuvre des conditions de développement?
      A la fin de la zizanie?

      Vous avez dit pauvre Niger?

    • Ce que vous devez savoir, tous les gens pris par les militaires ne sont pas de Boko Haram. Souvent quelqu’un qui est dans son champ ils prennent pour amener à Niamey. Un vieillard sur son cheval qui ne peut même pas tenir un bon bâton, on le prend pour amener. Bref, les innocents ont droit d’être réhabilités.

  3. Dan ALLAH laissez-nous avancer. Hamma est légalement disqualifié de toutes les joutes électorales. Le NIGER continue d’exister; il n’y a pas matière à débat. Ceux qui veulent sacrifier leur carrière politique parce que le tristement célèbre hamma+ est hors circuit, n’ont qu’a continuer dans leur turpitude.

    • ce que je sais ce qu’il faut faire des lois impersonnelles . Ce QUE JE SAIS CE QUE LE JOURNALISTE DOIT ETRE Quelqu’un qui donne l’information crédible . Ce QUE JE sais ce que l’histoire retiendra de chacun ses actes posés . ce QUE Je sait ce que chacun répondra devant le seigneur des actes posés en bien ou en mal .Ce que je sais ce qu’ une compétition pour qu’elle soit crédible doit être ouverte . ce qu’on nous apprend ce que le pouvoir est un don de dieu . Ce que les autres ne savent pas et que seul le tout puissant a le secret C’est en effet comment sera fait demain . agissons donc dans le bon sens et non dans une adversité inutile .

  4. Il Est clair que pour le pouvoir actuel tout est bon pour s `assurer l`absence de Hama Amadou sur la liste lors des elections a venir. c est tellement flagrant uqe ca frise l`idiotie

  5. je suis apolitique..ce que j’ai a dire ici est que Dieu facilite la tache au futur dirigeant qui sera bien intentionné, qui fera pas du Niger un socle conflictuel puisque nous sommes tous fils d’Adam sans discrimination de race …Car pour qu’il ait la paix ,la justice sociale , nous les jeunes nous prendront les choses en main sans regret du moment que nous en sommes tous victime de désespoir puisque au Niger aussitôt l’État économise les conflits politiques remettent tout à zéro et c’est toujours nous qui se retrouvent les peaux cassé,nous sommes devenus indifférents et même s’il faut souffrir ou mourir martyr nous affronteront la réalité mystérieuse qui s’ abbatera sur le territoire Nigérien comme le déluge le 1er jour qu ‘ un politicien Présidera notre nation pour un règlement de compte personnel ou assouvir tyranniquement son propre  » Besoin d’ Estime « . Nous sommes nombreux a partager une idéologie commune et volontaire : l’ Égalité sociale et nous avons tout à l’œil .
    On nous appel les jeunes conscients . Nous ferions ce sacrifice afin que la génération avenir n’ hérite pas de l’instabilité sociale que nous avons connu pour faute de troubles politiques. Car maintenant il est temps de mettre les points sur les i..Nous jeunes citoyens conscients du Niger nous voulons la paix que nous vivions actuellement au Niger et aussitôt qu’un système idéologique qui va à l’encontre de cette paix nous agresse à l’avenir ( 2021) , nous feront recours a l’ordre Supranational ,au cas ou ses derniers ne réagissent pas nous seront obligé de prendre nos responsabilités communes de bon citoyens engagés.
    L’histoire Nigérienne doit raconté à la génération avenir la misère , le manque d’équité qu’à connu le Niger dans son passé .
    Si possible que tout les grandes figure politiques du Niger se retrouve à table rond. ,communiquer ,trouver consensus et laisser nous vivre cette paix pour toujours..Nous étions innocent ,maintenant nous sommes libre

  6. Ne repondez pas .

  7. QUELLE TRISTE FIN.

  8. Pauvre Niger,
    Pauvre pays, toujours dernier en IDH
    Pauvre nigériens qui ne voient jamais l’essentiel
    Pauvres « démocrates » qui sacrifient leur avenir dans des insultes, haine et la zizanie

    A quand donc l’essentiel ?
    A quand la paix la stabilité et l’harmonie?
    A quand donc la mobilisation des énergies pour le développement?
    A quand la mise en place d’un système éducatif de qualité?
    A quand des universités dignes de ce nom?
    A quand la mise en œuvre des conditions de développement?

    Pauvre Niger,
    Pauvre pays, toujours dernier en IDH
    Pauvre nigériens qui ne voient jamais l’essentiel
    Pauvres « démocrates » qui sacrifient leur avenir dans des insultes, haine et la zizanie

    Vous avez dit pauvre Niger?

  9. S il ya un ramassis d idiots et de certains c est bien vous du Journal le Temps qui par lâcheté ne peuvent même pas signer votre vomissent.

    • La lâcheté commence par l’impolitesse et la culture de l’insulte dont tu est l’incarnation Hum. Mais rassures toi: cela ne changera rien au sort maléfique qui est en train d’engloutir lentement, mais surement celui qui, à un moment de son pensait être « l’infaillible ».

      • Lire « à un moment de son existence pensait être « l’infaillible »

      • 😋😙 Démontres a TOTO A DIT comment ….La lâcheté commence par l’impolitesse et la culture de l’insulte ….. Il est curieux de connaître….

        Dis tu aussi que quand par exemple DONALD TRUMP a qualifié certains pays africains de SHITHOLES OF COUNTRIES..(,affirmation a laquelle TOTO A DIT rajoute mismanage par SHITHOLES de dit Chefaillons…) Que Trump
        est il un lâche triplé d’impolitesse et d’inculture?😊😋😎

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.