Accueil / ACTUALITE / Réunion BPN du MNSD-Nassara pour mettre fin à la médisance et à l’intoxication des adversaires politique du parti !

Réunion BPN du MNSD-Nassara pour mettre fin à la médisance et à l’intoxication des adversaires politique du parti !

Seïni Oumarou, l’ancien chef de file de l’opposition au Niger, le 1er novembre 2015 à Niamey. © AFP

Le Bureau Politique National du Mouvement National pour la Société du Développement (MNSD-Nassara) a tenu, comme d’habitude conformément aux textes du parti sa réunion statutaire le mercredi 02 août 2017, après celle de la Commission Politique du parti (la COPO) du mardi 01 août 2017.

La réunion s’était penchée sur la situation de la participation du parti à la gestion du pouvoir d’Etat, ensuite la question du groupe parlementaire, la redynamisation des comités de base et enfin sur les divers.

Le choix de ces trois points de l’ordre du jour de la réunion n’a pas été fait au hasard, car le MNSD-Nassara profondément attachés à « la société de développement » selonle principe directeur la triptyque « Consultation Concertation Participation » et la construction d’une Nation unie et solidaire, tendue par le même idéal et mue par une même volonté de progrès d’une part, et d’autre part la participation responsable de tous à la recherche de solutions aux problèmes de développement économique, social et culturel, et ce modèle de développement est fondé sur le développement à la base qui implique la responsabilisation et la promotion des institutions locales, la démocratie participative et l’avènement d’une société de progrès, ancrée dans nos valeurs de civilisations, dans lequel le Niger reprendra toute sa place dans le concert des nations.

Conformément aux textes du parti, tous les participants à la réunion ont librement et dé- mocratiquement pris la parole et se sont exprimés sans tabou, ni limitation de temps de la parole. A l’unanimité de ses membres, le BPN du parti a encouragé la participation des cadres du parti à la gestion du pouvoir.

Et aujourd’hui, le parti est fier de ses cadres qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de leur mission et rendent des résultats qui sont tangibles. En plus, au-delà des députés du parti, le BPN a demandé aux militantes, militants et sympathisants du parti d’être vigilants face aux différents assauts des adversaires et détracteurs politiques de tout genre qui cherchent à casser le parti ou le mettre à mal dans son alliance avec le PNDS-Tarayya.

Depuis quelques temps, l’on constate que certains politiciens de la place n’ont leurs yeux rivés que sur le MNSD Nassara. Plutôt que de sortir ouvertement, les agresseurs se cachent derrière quelques organes de presse de la place où, ils développent leur propagande nocive contre le MNSD. Ils surveillent ainsi tous les détails de la gestion du parti par son Président SeiniOumarou.

Mieux, ils disent selon leurs fantaisies que le MNSD, ce grand baobab est en voie de dislocation, ou même qu’il n’y a plus des réunions du BPN. Ils disent du parti de Seini, tout ce qui leur passe par la tête, oubliant royalement de balayer devant leurs propres portes. Mais, ce qui semble les déranger, beaucoup plus que la vie du MNSD, est le soutien loyal au Président de la République Issoufou Mahamadou.

Pourtant ces partis de la majorité comme de l’opposition ont un plan caché de déstabilisation du MNSD afin d’aboutir à leur fin, mettre le régime du Président de la République Issoufou Mahamadou en cohabitation. Nous savons pour notre part et à cet effet que des rencontres ont même pu se tenir au domicile de l’ancien ministre d’Etat Amadou Boubacar Cissé avant son départ du pays.

En plus ces derniers temps, beaucoup de ces leaders ont contacté certains leaders et militants du MNSD-Nassara pour les entrainer dans leur malheureuse mésaventure. On comprend par ailleurs, leurs remords et amertumes puisqu’ils ne jouissent pas d’une confiance égale auprès du président Issoufou.

Or, c’est mal connaitre aussi les leaders authentiques du MNSD-Nassara qui ne badinent pas avec l’engagement et la loyauté à un ami politique. Que donc tous ceux qui ont une autre lecture de la participation du MNSD au gouvernement d’union nationale trouvent ici, les motivations des militants et dirigeants de ce parti car, il ne s’agit pour eux que de mettre à nouveau, en avant l’intérêt supérieur de la nation En plus, le BPN du MNSD-Nassara a demandé à tous de se mobiliser pour le renouvellement des comités de base et recueillir conformément aux idéaux du parti les avis des militants sur les préoccupations du moment.

Les sensibiliser afin de dénoncer tout acte de sabotage ou mouvement suspect des terroristes ou autres acteurs d’insécurité pour la paix et la sécurité du pays. Le parti n’a plus besoin des guéguerres et autres animosités internes, il a besoin des travailleurs, des rassembleurs et conciliateurs qui sont toujours à l’écoute de leurs bases dans le respect stricte des textes du parti.

Autrement dit, ceux qui crient sur les toits peuvent toujours continuer à hurler, mais la caravane du Nassara elle, passe et passera pour toujours….. !

À propos de l'Auteur

Z.S. (LE TEMPS N° 104 )

À propos Administrateur

9 plusieurs commentaires

  1. Ibilli Dan Bandé

    Gaskiya, tu as parfaitement raison, ZS est un gros menteur, moi je suis membre du BPN et j’étais absent à la réunion car n’étant pas au Niger. Depuis que ce Monsieur a goûté aux prébendes de Guri, il s’est transformé en un prostitué de journaliste et trompe allègrement notre sage et humble président Seyni Omar. Mr le Président, méfiez vous de ce voyou.

  2. « Conformément aux textes du parti, tous les participants à la réunion ont librement et dé- mocratiquement pris la parole et se sont exprimés sans tabou, ni limitation de temps de la parole. A l’unanimité de ses membres, le BPN du parti a encouragé la participation des cadres du parti à la gestion du pouvoir. »
    « Et aujourd’hui, le parti est fier de ses cadres qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de leur mission et rendent des résultats qui sont tangibles. En plus, au-delà des députés du parti, le BPN a demandé aux militantes, militants et sympathisants du parti d’être vigilants face aux différents assauts des adversaires et détracteurs politiques de tout genre qui cherchent à casser le parti ou le mettre à mal dans son alliance avec le PNDS-Tarayya. »
    Mr ZS du journal le temps, qui et qui était à cette réunion du BPN? je connais qui sont absents du pays même.
    attention à la crédibilité de votre journal. N’acceptez pas des articles montés ailleurs. combien vous avez gagné?

  3. Qui parle encore d’un remaniement?

    1. Quoi ?
    2. Vous avez dit remaniement ?
    3. Si ce remaniement a effectivement lieu, beaucoup de nos ministères vont changer 4 fois de titulaires en moins de deux ans de gestion.
    4. Pourtant personne ne se soucie d’une telle instabilité et de ses graves conséquences pour notre avenir.
    5. Alors questions:
    6. Que cherchons-nous réellement à travers ces remaniements?
    7. Quelles sont donc nos priorités et nos grands objectifs en tant que peuple ?
    8. Le constat qu’on peut malheureusement faire est que, collectivement, le développement économique de notre pays n’est pas notre première priorité.
    9. Sinon comment un pays peut-il se développer dans de telles conditions d’instabilité institutionnelle?
    10. Dans un pays sérieux, quels dossiers sérieux un ministre peut honnêtement maitriser en moins de 6 mois?
    11. Dans ces conditions d’instabilité chronique quel partenaire au développement peut nous prendre au sérieux pour signer avec notre pays des accords de long terme ?
    12. Dans ce « tourbillon démocratique » quel partenaire acceptera d’accompagner notre pays dans le choix des investissements structurants c’est dire porteurs de développement ?
    13. Les investisseurs cherchent des pays où ils peuvent investir et gagner du profit.
    14. Quel investisseur sérieux viendra mettre son argent, investir ses fonds dans un pays en constante ébullition?
    15. En changeant des détenteurs des postes ministériels si facilement, en si peu de temps, qui peut-on encore convaincre que nous voulons réellement le développement de notre pays?
    16. Qui peut économiquement et politiquement faire confiance à un tel pays en quasi- déperdition, sans boussole, sans horizon?
    17. Qui peut encore croire à l’avenir d’un pays dont les fils passent le plus clair de leur temps à s’insulter, à se menacer, à prendre à témoins la communauté nationale et internationale « pour tout ce qui adviendra »….
    18. On comprend pourquoi même les nigériens préfèrent investir au Burkina voisin au détriment de leur propre pays
    19. On comprend pourquoi certains parents préfèrent envoyer leurs enfants se former dans les pays vosins
    20. La preuve est faite que le premier fondement du développement d’un pays c’est d’abord la stabilité de ses institutions.
    Si aujourd’hui on parle de ce que Kagamé a fait de bien pour son c’est parce qu’il a créé les conditions de stabilité dans son pays, remis ses compatriotes au travail, investi dans les nouvelles technologies pour moderniser son économie, créé des emplois et relancer la croissance dans son pays le Rwanda.
    1. En réalité chez nous les ministres n’ont même pas le temps de connaître leur prérogative.
    2. En réalité chez nous on cherche autre chose que le développement économique et social de notre pays
    3. En réalité chez nous on préfère notre démocratie zizanie à notre avenir, à l’avenir de nos enfants, à l’avenir de notre pays.
    4. Nous avons donc choisi l’instabilité qui est le premier ennemi du développement
    5. Nous avons donc collectivement choisi la pauvreté, la misère, le sous-développement, l’indignité, le déshonneur.
    6. Nous avons donc choisi de demeurer dernière nation de la planète en termes du développement humain.
    7. Nous avons choisi l’obscurité, les ténèbres à la lumière….
    Vous avez dit (encore) remaniement ?…

  4. Grosses pontes du MNSD Nasara,assumez toutes vos responsabilités dans la gestion du pouvoir d’État.C’est tout.

  5. Il faut dire que le Minsitre Tidjani Idrissa est tres Dyanmique

  6. MNSD koun bamou koumia gomma ai chiriou balléma karé nakou ya bar habchi

  7. participation du MNSD au gouvernement de mangeoire nationale

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*