Home ACTUALITE «La persistance de la pauvreté, du changement climatique, du terrorisme et du crime organisé a des conséquences négatives immédiates sur les efforts de nos Etats à réaliser les Objectifs du Développement Durable à l’horizon 2030», déclare Issoufou Mahamadou, à la tribune des Nations Unies…

«La persistance de la pauvreté, du changement climatique, du terrorisme et du crime organisé a des conséquences négatives immédiates sur les efforts de nos Etats à réaliser les Objectifs du Développement Durable à l’horizon 2030», déclare Issoufou Mahamadou, à la tribune des Nations Unies…

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Issoufou Mahamadou, a prononcé, hier dans la nuit, ( environ 22 heures, heure de Niamey) un important discours devant la 74ème Session Ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies. Cette session a été présidée par M. Tijjani Muhammad-Bande, Représentant Permanent du Nigeria auprès de l’ONU.

Après avoir adressé ses plus vives félicitations pour la brillante élection à la Présidence de cette 74ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies de Tijjani, le Président Issoufou a indiqué que « Cette élection est le témoignage éloquent, à travers vous, de la grande considération que la communauté internationale éprouve à l’endroit de votre grand pays, ami et frère du mien, la République Fédérale du Nigéria.

J’y vois aussi, la consécration bien méritée de votre carrière exemplaire d’universitaire et de diplomate, qui conforte ma conviction que vous mènerez à bien la lourde mission dont vous avez été investi ».

Le Chef de l’Etat devait ensuite rappeler que, le 7 juin dernier, ‘’les Etats membres ont massivement soutenu la candidature du Niger portée par l’Afrique au siège de membre non permanent du Conseil de sécurité ».

C’est pour moi le lieu de vous exprimer mes très vifs et sincères remerciements pour cette marque de confiance et d’estime à l’endroit de mon pays.

Pour ma part, je mesure grandement notre responsabilité et je puis vous assurer que mon pays le Niger, assumera cette charge avec engagement et conviction pour contribuer à la recherche de solutions aux différents défis auxquels la communauté internationale est confrontée ».

Evoquant le thème choisi cette année pour cette session, à savoir « Dynamiser les efforts multilatéraux pour l’éradication de la pauvreté, l’éducation de qualité, l’action contre le changement climatique et l’inclusion », le Président Issoufou Mahamadou a affirmé qu’il est pertinent à plus d’un titre, avant de poursuivre, « Il constitue d’abord le juste prolongement du thème de notre précédente session portant sur « nos responsabilités partagées au service de sociétés pacifiques, équitables et durables ».

Le Président Issoufou devait souligner  que ce thème « est aussi, pour nous, l’occasion de rappeler que le multilatéralisme n’a, jusqu’ici, progressé qu’après des conflits sanglants, comme ce fut le cas avec le traité de Westphalie (1648) et le traité de Vienne (1814), qui ont fondé les ordres européens successifs après respectivement les guerres de 30 ans et de 80 ans et les guerres Napoléoniennes. Il en est de même de la tentative de mise en place de la société des Nations (la SDN) après le 1er conflit mondial et de notre organisation, l’ONU, après le second conflit mondial. À chaque fois, l’objectif était de mettre en place des règles et des institutions capables d’instaurer un ordre favorable à des relations internationales pacifiques, un ordre régi par le droit, permettant de sortir de l’état de nature où chaque Etat dispose de la liberté absolue de recourir à la force ».

Issoufou Mahamadou a rappelé la tenue, le 14 septembre dernier, à Ouagadougou, au Burkina Faso, d’un Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, spécialement consacré à la sécurité régionale et à l’examen des voies et moyens d’y faire face de manière collective.

« Ce Sommet, traduit le fort engagement des dirigeants de notre région face à ce fléau, mais il conforte également l’option de la mutualisation de nos moyens, face à un ennemi commun de plus en plus organisé et qui conserve une capacité militaire avérée. 

Je me félicite de ce que la CEDEAO, à l’occasion de ce sommet extraordinaire, ait pris des décisions fortes dans ce sens. À ces décisions s’ajoutent d’autres mesures non moins fortes : la demande de changement du mandat de la MINUSMA, y compris son extension au-delà du territoire Malien conformément à la résolution 2480 ; l’adoption du plan d’action 2020-2024 avec une dotation initiale des pays membres de la CEDEAO de 1 milliard de dollars.

En ma qualité de Président en Exercice de la CEDEAO, j’invite la communauté internationale, particulièrement les Nations Unies, à prendre en compte les conclusions de ce sommet au regard de leur pertinence.

C’est ici l’occasion de saluer l’initiative conjointe du Président Français Emmanuel Macron et de la Chancelière Allemande Angela Merkel, relative à la mise en œuvre d’un Partenariat pour la Stabilité et la Sécurité au Sahel. Je fonde l’espoir qu’il permettra à nos populations de mesurer l’intérêt que leur porte la communauté internationale ».

Le Chef de l’Etat a par ailleurs indiqué qu’il  existe une liaison étroite entre la pauvreté, le terrorisme et le changement climatique, « comme l’illustre la situation du Sahel et du bassin du lac Tchad.C’est pourquoi, il a lancé « un Appel, à tous les Etats membres, s’agissant des questions climatiques, pour que les conclusions de notre Sommet Spécial (Sommet de l’ONU sur le Climat) tenu hier, le 23 septembre, soient appliquées. »

Pour le Président Issoufou Mahamadou Nous n’avons pas de planète bis, nos engagements immédiats conditionnent la survie de l’HUMANITE. Nous sommes conscients de cela au Niger. C’est pourquoi nous mettons l’accent sur la résilience au changement climatique dans les politiques et stratégies sectorielles de santé, de transport, de production agropastorale et dans les schémas et plans locaux d’aménagement du territoire et de développement.

C’est pourquoi nous avons également pris des mesures pour intégrer la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans notre Programme National d’Accès aux Services Energétiques, et renforcer la résilience et les capacités d’adaptation des secteurs de l’agriculture et de l’eau.

C’est enfin pourquoi le Niger s’est résolu à mettre en place un Plan National d’Adaptation à long terme à travers, entre autres, l’élaboration de sa Contribution Déterminée au niveau National.

Je tiens d’ailleurs à relever ici l’importance du Plan d’Investissement Climat de la Région du Sahel pour la période 2018-2030 et son programme prioritaire, qui constituent des instruments stratégiques importants dont élaboration a été faite sous le leadership du Niger en sa qualité de pays assurant la présidence de la Commission Climat pour la région du Sahel. Je voudrais ici et au nom des autres pays membres de cette commission, réitérer notre appel à la communauté internationale pour qu’elle accorde l’attention qu’il convient aux conclusions de la Table Ronde sur le financement du Plan et du programme Climat pour la région du Sahel, tant il est vrai que la persistance de la pauvreté, du changement climatique, du terrorisme et du crime organisé a des conséquences négatives immédiates sur les efforts de nos Etats à réaliser les Objectifs du Développement Durable à l’horizon 2030 ».

Par Tamtam Info News

3 Comments

  1. Qu’est ce que issoufou mahamdou sait vraiment de la pauvrete en general et particulierement celle qui assaille les nigeriens a qui il a tourne le dos le jour ou SE Hama Amadou a fait de lui president?

  2. « LES HUMAINS N’ONT PAS DE PLANÈTE BIS, LES ENGAGEMENTS IMMEDIATS CONDITIONNENT LA SURVIE DE L’HUMANITÉ ».

    Cela n’est que vérité évidente quand on sait que:

    « C’EST À DÉFAUT DE LA MÈRE QUE L’ON TÊTE LES MAMELLES DE LA MARÂTRE ».

    N’est-ce pas qu’au manque de situation plausible que l’on quitte chez soi pour aller au mouroir en traversant le désert de Sahara, s’engager dans les cercueils sur la Méditerranée afin de se retrouver sous des horizons européens dans l’espoir d’y trouver de milieux d’accueil favorable?

    C’en est là un de point magnifiant la sagesse qu’a déclaré SEM le Président Issoufou Mahamadou « Il n’y a pas de planète bis, nos engagements immédiats conditionnent la survie de l’humanité ».

    Tel qu’Allah (swt) affirma la résurrection de toute vie en indiquant les signes manifestes quant aux milliards d’êtres humains crées depuis Adam jusqu’à nous, l’on ne trouvera jamais deux (jumeaux sortis du même ventre et nés le même jour) ne peuvent avoir d’empreintes digitales identiques.

    Alors, partant de l’Univers composé de cosmos infinis et les cosmos renfermant des galaxies quand les galaxies sont constituéés d’étoiles parmi lesquelles la Voie Lactée où notre Soleil y évolue et qu’autour duquel notre Planète Terre tourne avec nous portés intangiblement sur son dos depuis plus de cinq (5) milliards d’années; il est dit qu’il n’y a que sur notre terre nourricière où l’on trouve l’oxygène dosé et favorable à notre existence pour que les arbres aspire le carbone que nous rejetons sous un écosystème parfait pour la production d’eau de pluie, de nourriture, des rivières, des mers et des océans… Quoique, selon les 24 Prote…, Darwin, Marx, Nietzsche et les autres savants tels qu’Albert Einstein furent exploités aux fins de tromper les intellectuellement bornés; ne croyez pas que certaines assertions sont des mots en l’air.
    Considérez le succès de Darwin, Marx et Nietzsche ou A. Einstein étaient préparés par les manipulateurs marionnettistes de l’humanité. L’effet démoralisant des tendances de ces doctrines sur l’esprit de ceux qui mécroient, ne devrait certes pas échapper au contrôle des Commandants du monde qui ne cessent de combattre la Vraie Doctrine qui guide cette humanité sur son plus sûr chemin de la Paix – l’Islam et les musulmans parce qu’ils peuvent défaire tous les mensonges desquels les trompeurs tinrent à égarer l’humanité vers son avilissement, sa perdition.

    « EN RÉALITÉ, L’HUMANITÉ NE TROUVERA DE L’EAU POTABLE, SUR L’IMAGINAIRE ASTRE EUROPA SOIT-ELLE, OÙ LES PUISSANTS DU MONDE PENSENT Y ALLER S’INSTALLER AVEC LEURS FAMILLES SI TOUTE FOIS, ARMAGEDDON SE PRODUISIT ».
    « L’HUMANITÉ N’A PAS DE PLANÈTE BIS DANS CET UNIVERS ».
    Ne laissons donc pas les très forts et puissants faire des trous à la coque du seul bateau qui nous transporte en haute mer si tempétueuse de ce monde réchauffant ou la cryosphère en en délire par leur faute. AIDONS NOS DIRIGEANTS DANS LEURS ENGAGEMENTS IMMÉDIATS, À NOUS DIRIGER SÛREMENT VERS NOTRE SALUT ». Qu’Allah (swt) assiste ceux qui sont prêts à assister l’humanité de l’évident naufrage si l’on y prenne garde à temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Drame d’inates : le Président Issoufou écourte sa mission en Égypte…

A la suite du drame survenu à inates où une base militaire des FDS a été attaquée par plus…