Home ACTUALITE Réunion sur la sécurité alimentaire au Palais de la Présidence : Le Président de la République donne des directives pour aider la population pendant la période de soudure

Réunion sur la sécurité alimentaire au Palais de la Présidence : Le Président de la République donne des directives pour aider la population pendant la période de soudure

Le Président de la République, Chef de l’Etat SEM Issoufou Mahamadou, a présidé hier, au Palais de la Présidence, une réunion sur la sécurité alimentaire. C’était en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement, des membres du gouvernement et des responsables des structures en charge des questions de sécurité alimentaire. Le Président de la République a donné des directives pour la réussite des actions engagées ou planifiées pour aider les populations nigériennes pendant la période dite de  » soudure ».

Tirant la synthèse de cette réunion, le coordinateur de la Cellule Crise Alimentaire au cabinet du Premier ministre, M. Yabilan Maman a relevé qu’elle fait suite à celle du Comité Interministériel d’Orientation (CIO) des activités pour la mise en œuvre de l’initiative 3N. Lors de cette réunion du CIO, il a été surtout question du point portant sur la gestion de la période de soudure qui va de mai à septembre.

L’objet de la réunion qui a eu lieu au palais de la présidence est de faire le point avec l’ensemble des ministres et responsables réunis autour du Président de la République, qui a donné ensuite des directives sur les réponses à apporter pour la prise en charge de la période de soudure. C’est le moment où les populations ont le plus besoin d’appui, car leurs stocks en vivres sont épuisés, alors que la campagne agricole s’annonce. «L’un des points le plus important, c’est la vente des céréales à prix modérés », a souligné M. Yabilan Maman.

À ce sujet, les directives portent sur la mobilisation de 75.000 tonnes de vivres, et augmenter ainsi le stock à mettre à la disposition des populations nigériennes. Selon le point qui a été fait au cours de la réunion, 32.000 tonnes sont effectivement mobilisées et vont être vendues à prix modérés à partir des mois d’avril et mai. « Il y a un gap de 43.000 tonnes à mobiliser par le gouvernement avec l’appui de tous les partenaires, pour permettre de couvrir cette opération jusqu’au mois de septembre », a précisé le coordinateur de la Cellule Crise Alimentaire.

La deuxième grande activité, au programme du CIO, a-t-il ajouté c’est l’opération de distribution gratuite des vivres. «Au cours de cette réunion, il a été planifié de distribuer gratuitement 52.000 tonnes aux populations les plus vulnérables», a annoncé M. Yabilan Maman. Le démarrage de cette opération est prévu en ce mois de mai, et commencera au niveau des zones prioritaires, car les vivres sont entièrement mobilisées, a-t-il précisé.

La troisième activité retenue au niveau du CIO, concerne l’appui aux cantines scolaires en vue de maintenir ouvertes les écoles des zones cibles, et que les enfants puissent continuer de vaquer à leurs cours jusqu’à passer les examens. «Pour cette opération, 1916 tonnes de vivres et divers kits ont été positionnés essentiellement dans les régions de Maradi, Zinder, Tahoua et Agadez», a rappelé le coordinateur de la Cellule Crise Alimentaire.

Toujours pour atténuer les effets de la période de soudure, le CIO a programmé des activités  » cash for work » qui devait être mise en œuvre de janvier à mai. « Le Président de la République a demandé que cette opération soit conduite jusque pendant la campagne agricole d’hivernage, et sur les 16 milliards de francs CFA planifiés, 14 milliards sont mobilisés, mis à la disposition des populations, et le programme va se poursuivre», a dit M. Yabilan Maman.

Le programme relatif à la lutte contre la malnutrition fait partie également des questions prises en compte dans le cadre du CIO et de la sécurité alimentaire. Cette année, a souligné M. Yabilan Mahaman, le taux de malnutrition aigu est de 10%. « À ce niveau, c’est une planification de l’ordre de 47 milliards de francs CFA qui a été faite pour permettre d’intervenir dans le domaine de la prévention et du traitement des enfants, la prise en charge des femmes enceintes, allaitantes. Et, déjà 17 milliards ont été mobilisés », a expliqué le coordinateur de la Cellule Crise Alimentaire, soulignant qu’il n’y a pas de problème de mobilisation de ressources.

Pour les questions liées aux appuis en aliment bétail, les instructions portent sur le rehaussement des différents produits pour aller de 35.000 tonnes à 85.000 tonnes. En ce qui concerne les semences d’urgence surtout pour les populations vulnérables il y a eu une planification de 15.800 tonnes. À ce sujet, le président a donné des instructions pour que les gaps constatés soient comblés, a indiqué le coordinateur de la Cellule Crise Alimentaire. «Il faut noter que les partenaires financiers nous accompagnent dans ce processus.

C’est dans ce cadre que le premier ministre SE Brigi Rafini a rencontré les partenaires techniques et financiers actifs dans ces domaines qui se sont montrés très attentifs et prêts à accompagner le gouvernement pour passer cette période», s’est réjoui le coordinateur de la Cellule Crise Alimentaire.

[author ]Souley Moutari (ONEP)[/author]

14 Comments

  1. Je suis d’accord avec toi le Nigerien et je pense meme qu’il est tant que lui meme son excellence arrete d’amuser la galerie ……il prend chaque fois des decisions qui aboutissent par l’enrichissement illicite de ces proches et certainement de lui meme….donc Mr Mahamadou Issoufou gardez ça pour vous…nous on a juste besoin d’une conference nationale afin de mettre tout le monde devant les faits….

    On ne croit plus aux gouvernements , à l’opposition et à la classe politique nigerienne en general donc arretez s’il vous plait..

    1. Conférence Nationales!!!
      Mon œil !!! Mets toi au travail dans le cadre de l’initiative 3 N et de cesser d’être nostalgique de la conférence nationale qui relève d’autres temps et d’autres moeurses .

      1. Vos élucubrations n’ont méné le Niger nulle part.Selon vous, tout est bien pour le meilleur des mondes.Au lieu de dépister nos dirigeants vous ferez mieux de leur dire la vérité pour que notre pays fleurisse.

  2. C’est une tres bonne chose de mettre les TOTOS ONT DIT dans des bonnes conditions. Mais je denigre encore une fois les capacites intellectuelles et manageriales et surtout la perte progressive de l’integrite de nos responsable. S’il vous plait une telle reunion a t-elle besoin d’etre presidee par le President de la republique? HABA KOUMA!

  3. Le taux de malnutrition aigue est de 10%, je trouve un peu raisonnable ce chiffre.
    Par contre je viens tout de suite d’apprendre par un certain Dr MAHAMANE d’une ONG au Niger, sur RFI avec l’émission SANTE, donné un chiffre de 40% de malnutrition chronique chez les enfants en plus, je me demande dans quel rapport ce monsieur a sorti ce chiffre. Tenez vous bien 40% de malnutrition chronique chez les enfants, c’est hallucinant. Que font ces ONGs qui poussent comme des champignons. Avec vos investissements, les problèmes ne font que s’accentuer. Qu’est ce qui se passent en réalité???
    Quelqu’un pour me donner des explications……

      1. Mon cher Oumarou, merci pour l’information, je ne demande pas la définition de malnutrition, C’est d’ailleurs mon domaine d’expertise. Je t’informe d’ailleurs que Malnutrition = sous-alimenté autrement dit mal-nutri si tu veux.

        Je demande la source de ces chiffres indiqués.

        Je vois bien que les gens ont ce culot de mensonge pour se faire à manger.

        Quelle petitesse!!!!

        1. N’oublions pas que la malnutrition a plusieurs aspects; dans sa definition; il faut toujours se rappeller qu;il y’a :
          1. La sous alimentation (tres frequents dans les pays pauvres comme le Niger);
          2. La sur-alimentation_Obesite (tres frequents dans les pays developpes).

    1. Bonjour a tous,
      Merci de recevoir juste quelques informations qui peuvent vous server. Mais avant tout ne faisons pas de confusion entre Malnutrition Globale Aigue et la Malnutrition Chronique. La prévalence actuelle de la sous-nutrition au Niger est très élevée et les tendances sont restées inchangées durant la dernière décennie malgré les efforts et engagements forts pris par le Gouvernement du Niger. Les taux de malnutrition, toutes formes confondues, indiquent que le Niger dépasse les seuils globalement admis par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
      Au Niger, près d’un enfant de moins de cinq ans sur deux (soit plus d’un million et demi d’enfants) souffre aujourd’hui de malnutrition chronique (reconnaissable physiquement par un retard de croissance, un enfant de petite taille par rapport à son âge). Ceci entrave considérablement le développement de son cerveau et de son système immunitaire.
      Et pour information complementaire vous pouver consulter la Politique Nationale de Securite Nutritionnelle au Niger (2016-2025) qui est disponible sur le Net

  4. Bonjour,

    C’est une bonne chose, et si tous les ministres et autres conseillers restituaient à l’Etat tout l’argent volé, ca allait etre beaucoup mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA COMMUNAUTE DES ETATS SAHELO-SAHARIENS (CEN-SAD) SUR L’ELECTION PRESIDENTIELLE DU TOGO

A l’invitation du Gouvernement de la République Togolaise et de la Commission Electorale N…