Accueil / ACTUALITE / Santé : un faux vaccin de lutte contre la méningite détecté à Niamey

Santé : un faux vaccin de lutte contre la méningite détecté à Niamey

Image d'illustration

IMAGE D’ILLUSTRATION

Un faux vaccin de lutte contre la méningite en vente actuellement sur le territoire national a été détecté par les services compétents. L’information, comme une trainée de poudre s’est très vite répandue et la psychose s’est installée surtout chez ceux qui ont utilisé ce vaccin. Aussitôt, le ministère de la Santé publique, a procédé à des vérifications d’usage et transmis ses conclusions à l’OMS qui a alors produit une alerte afin de prévenir les populations et les agents de santé.

L’Organisation Mondiale de la Santé(OMS) a également diligenté une enquête avant d’émettre l’Alerte sur le Produit Médical N° 1/2017 intitulé  » Vaccin anti méningococcique falsifié en circulation en Afrique de l’Ouest « . Selon l’OMS, rapportée par un confrère de la place, cette alerte fait référence à la circulation récente au Niger de versions confirmées falsifiées de vaccin anti méningococcique serotype ACWY.

Un communiqué de presse du ministère de la santé publique,  » a souligné la véracité des faits, et alerté les populations, les professionnels de santé et les autorités coutumières et religieuses à ne pas utiliser ce produit. Selon l’OMS, sur la base des éléments édifiants transmis par le ministère de la santé publique du Niger, le 31 Mai 2017, le fabricant « Bio-Manguinhos/Fiocruz » informe l’OMS qu’une version falsifiée du produit ci-dessous est disponible au Niger : Polysaccharide Méningococcie ACWY Vaccine du lot 089UMH002 Z dont la date de fabrication est de septembre 2014 tandis que la date de péremption indique septembre 2017.

L’OMS indique que  » l’emballage du produit indique « Bio-Manguinhos/Fiocruz » comme étant le fabricant et le produit se présente sous forme d’ampoules de 10 doses chacune. Des photographies du produit falsifié sont disponibles en annexe. Ce produit n’a pas encore pu être soumis à une analyse de laboratoire « . En outre selon l’OMS,  » Le fabricant « Bio-Man-guinhos/Fiocruz » a déclaré que : Le produit « Polysaccharide Meningococcal Vaccine » n’est pas fabriqué par « Bio-Manguinhos/Fiocruz » ; sur la base d’une analyse photographique, l’emballage de ce produit est confirmé falsifié « .

Même si selon l’organisation internationale  » à ce stade, aucune manifestation post vaccinale indésirable attribuée à ce produit n’est connue ni notifiée « ,  » à la lumière des faits ci-dessus, tout vaccin antiméningococcique ACWY se réclamant du fabricant « Bio-Man-guinhos/Fiocruz », devait être considéré comme falsifié et notifié « . D’où ces recommandations de l’OMS à l’endroit des agents de santé qui entreraient en possession d’un tel produit :

 » veuillez ne pas les utiliser, contactez immédiatement un professionnel de santé qualifié et notifiez cet incident auprès de votre Ministère de Santé/Autorité Nationale de régulation du Médicament/Centre National de Pharmacovigilance ; Veuillez consulter immédiatement un professionnel de santé qualifié si vous avez été immunisé avec ce produit, ou si vous souffrez de manifestations post vaccinales indésirables, et notifiez l’incident comme indiqué ci-dessus ; les personnes au courant de produits médicaux falsifiés en vente doivent en notifier leurs autorités nationales de santé ; II est nécessaire d’obtenir tout produit médical de sources authentiques et fiables.

L’authenticité et l’origine des produits devraient être soigneusement vérifiées auprès des fabricants avant toute utilisation. L’OMS recommande une vigilance accrue au sein des chaines d’approvisionnement des pays potentiellement affectés par ces produits falsifiés. Cette vigilance doit inclure les hôpitaux, cliniques, pharmacies et tous points de vente et de distribution de produits médicaux. Comment un tel produit s’est retrouvé à Niamey ? Quelles sont les dispositions prises par les autorités sanitaires pour détruire le reste du stock ?

Quels sont les moyens dont dispose notre pays pour analyser et contrôler la qualité des produits sanitaires qui entrent au Niger ? Quelles sont les mesures prises pour que ce genre de faits graves ne survienne plus au Niger ? Quelles sont les sanctions prévues pour punir ce genre de crime ? Autant des questions qui exigent une réponse claire et rapide du Ministre de la Santé.

La vie de plusieurs personnes est en jeu, mais aussi la crédibilité des vaccins, surtout dans une société où les gens font de moins en moins confiance aux vaccins, à cause des matraquages de certains leaders d’opinion.

Il vaut mieux agir à temps et rassurer la population que de laisser pourrir la situation et tenter de colmater les brèches après. (tamtaminfo news d’après un article du quotidien la Nation du 8 juin 2017)

À propos de l'Auteur

Source: TamtamInfo News

À propos Administrateur

5 plusieurs commentaires

  1. on est dans quel pays?
    Comment ces produits sont rentrés?
    Ou sont les services comptants?
    celas prouve vraiment la légèreté avec laquelle, notre système de santé est géré?

  2. PaulMesse Sverige Taylazhhq
    Francisca Roma ConsueloW
    TodNobleu Brasilien PaulUrner
    RayRayfor Barcelona MelHanlon
    RobbieOsb Uruguay RoscoeDev
    MAPJohnet Valencia WallyMcCa
    FinnLeitc Manchester City KobyHuert
    HopeBrise Juventuss UGGFlorpp
    KandyBedf Colombia PXGRudygu
    MarilynnM Tyskland SaundraSu
    RustyApli Everton KellieCon
    Veronique Real Madrid AngelicaM
    YasminHas Arsenal MammieGig
    FlorenceH West Ham United BarryWcxa
    TishaMahm Ryssland LuisaBarb

  3. Dans un etat gere par des individus responsables et consciencieux, ceci ne serait jamais arrive et meme si ca se produisait, les responsables seraient vite identifies et punis.

Répondre à thatgrapejuice Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*