Home ACTUALITE Sauvons le CNDP et œuvrons pour un consensus politique pour la stabilité de notre pays !

Sauvons le CNDP et œuvrons pour un consensus politique pour la stabilité de notre pays !

La démocratie est définie par Abraham Lincoln comme: «  le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple ». C’est-à-dire un pouvoir détenu par le peuple souverain, qui confie à qui il le souhaite à travers des élections libres et transparentes. La personne choisie par le peuple pour conduire leur destiné ne doit, dans l’exercice de sa fonction, considérer que l’intérêt suprême de la nation.

Par consensus, nous entendons  une procédure qui consiste à dégager un accord sans procéder à un vote formel. Le consensus vise comme objectif principal un accord à l’amiable, pour éviter de faire apparaître les objections et les divergences entre ses acteurs.

La démocratie nigérienne est jeune mais enregistre d’ores et déjà des avancées significatives malgré que souvent interrompue par des régimes d’exceptions. Des régimes se sont succédés, chacun en ce qui le concerne a fait énormément d’efforts pour la promotion de cette démocratie et favoriser une participation politique et publique de qualité de citoyens. Pour y parvenir le Niger a développé plusieurs mécanismes de dialogue et de concertation sociale notamment par la mise en place du Conseil National de Dialogue Politique (CNDP), de la Commission  Nationale de Dialogue Social (CNDS), de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) pour ne citer que ceux-là. Des efforts continus sont en train d’être faits pour l’implication progressive des acteurs de la société civile au sein des institutions nationales.

Le Conseil National de Dialogue Politique (CNDP) crée en 2004 par le décret N°2004-030/PRN/PM est un cadre permanent de prévention, de règlement et de gestion des conflits politiques à travers le dialogue et la concertation entre la classe politique nigérienne, toutes tendances confondues, et le gouvernement, autour des questions d’intérêt national. L’objectif assigné à ce cadre « est de créer les conditions de stabilité et de consolidation des institutions démocratiques et républicaines.  Il doit à cet effet “veiller à ce qu’une concertation s’instaure entre les membres notamment à travers la constitution, la charte des partis politiques, le code électoral et la régularité des scrutins, les prérogatives constitutionnelles des institutions, l’accès équitable aux médias d’Etat, les droits de l’opposition, le code d’éthique politique ».  

Plus d’une décennie durant, ce comité a joué pleinement le rôle qui est le sien. Tous les problèmes à caractère politique ont été résolus de la plus belle manière aux réunions de concertation et de dialogue organisées dans le cadre du CNDP. Le Niger était cité en exemple de réussite de l’inclusion politique et sociale. La classe politique était disponible, à l’écoute des citoyens et résolument engagée pour la résolution consensuelle de tous différends politique qui surgissent.  Toutes ces années durant, le CNDP organe étatique, placé sous la présidence du Premier Ministre, chef du Gouvernement fonctionnait sans un règlement intérieur. Dans l’exercice de cette fonction, le Premier Ministre est épaulé par deux (2) vices présidents, qui  sont issus de la majorité et de l’opposition. C’est dire que la responsabilité du dysfonctionnement du CNDP incombe à non seulement à son président mais aussi aux vices présidents et l’ensemble des regroupements de partis membre dudit conseil.

Il est vrai que c’est la pratique du relève les insuffisances d’un texte voire d’une institution. Les insuffisances dans le fonctionnement de cette institution ont été détectées, des pistes de solution envisagées, alors unissons-nous et œuvrons ensemble pour le bon fonctionnement de ce cadre de dialogue très important pour la consolidation de la démocratie nigérienne?

Il est opportun de rappeler à l’opinion nationale que même dans son fonctionnement normal, dégager un consensus au CNDP n’est pas synonyme de faire une décision  unanime, donnant satisfaction à tous.

Alors pourquoi la question de la révision du code électoral, qui est une loi organique capitale pour l’organisation et la tenue des élections fera exception ? Est-il possible de trouver un consensus ou un compromis sans que les deux parties ne s’asseyent et se parlent mutuellement ?

La classe politique dans son ensemble doit être ouverte, engagée et disponible à faire de la concession à défaut du consensus véritable. Les leaders politiques devraient savoir que la constitution a limité le mandat du Président de la République à cinq (5) ans. L’organisation et la tenue des élections nécessitent un temps raisonnable. A moins de deux (2) ans des élections, le recensement n’a pas encore commencé, donc le processus de l’élaboration du fichier électoral biométrique n’a pas encore été déclenché.  Devons-nous observer ces leaders politiques, chacun figé sur sa position, nous conduire à un dépassement de mandat du président, ou dans un vide juridique ? Ont-ils l’objectif d’organisation des élections  bâclées car organisées en un temps insuffisant ? 

Il est alors temps que nos leaders dans leur ensemble de se ressaisir et de se réunir pour conduire ensemble la destinée de notre pays. Une chose est sure le train est en marche, la roue de l’histoire tourne et les citoyens nigériens observent et j’espère sauront apprécier et partager les responsabilités.

« Il n’est jamais tard pour mieux faire » dit un adage de chez nous. Alors chers leaders politiques du Niger, mettez-vous ensemble et œuvrez ensemble, chacun dans la limite de ses pouvoirs, pour la tenue des élections apaisées, inclusives, transparentes et acceptées de tous.

Source : Analyste et chercheur indépendant

Par Docteur en Relations Internationales.

8 Comments

  1. Sans lire tout l’article en se limitant a la première phrase comme .il est dit …..La démocratie est définie par Abraham Lincoln comme: « le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple ». C’est-à-dire un pouvoir détenu par le peuple souverain, convient il
    pour TOTO A DIT de dire dans le dernier de la race humaine , le Niger sous le magistère des socialistes milliardaires et millionnaires que la MANGECRATIE , CAMARADECRATIE OU VOLECRATIE peut se définir comme le pouvoir des roses par les roses et pour les roses ….c’est a dire le pouvoir détenu par le PNDS pour les parvenus milliardaires …’
    Pour dire tout Nigérien qui ne pense pas comme la machine PNDS doit être écrasé… Toute pensée contraire aux socialistes multi millions , doit être étouffée…. Toute critique doit être muselée…..par contre tu peux voler comme pas possibleible du moment où tu chantes les louanges du PNDS …. pas de problème, tu es Welcome chez les roses ….

    Pour preuve qui a coiné le terme ZAKAERIE….. faisant référence a Zakay quand les roses étaient moisies et dans l’opposition n’étaient ils pas eux qui traitent cet Al Capone de Zakay de tous les noms de mouton jusqu’à être infréquentable… Mais quand Zakay a pris ses fripouileries et fringues pour rejoindre les roses n’était il pas devenu un saint fréquentable jusqu’à mener campagne pour les roses ??

    Quand des douaniers entendus et incarcérés dans cette magouille de 495 containers de la Soraz , des SUV coutant 40 a 50 millions vendus a 200 000 FCFA vendu a des amis et connaissances… leur chef de bandit , débarqué par l’ex débarqué aussi ministre des finances Hassoumi ….le meme jour où ce directeur des douanes fut remercié par son ministre ne fut il nommé par décret par le chef de Mafia et combine ..a la parsidence de la banana republic par le chef de Gang Charlie Issoufou…..comme Conseiller avec rang de ministre….?
    Comment s’appelle ce TERRORISTE FINANCIER déjà ?

    Et qui a dit c’est faux..TOTO A DIT est tout ouïe

    Pour dire dans la compréhension de démocratie des roses …tu me contredis…. Je te fais arrêter….. Tu me critiques je te mets au gnouf….. Mais quand tu voles et me pledge alllegeance et m’encenses ,je te promote et te permets de mieux voler …..😙

    Et qui a dit démocratie ???
    Ou
    DémoNcratie?

    1. Et si ce n’est pas être MOUTON DE NAISSANCE comment peut on empêcher a une grande soeur de visiter son petit frère en prison jusqu’à lui donner l’alternative de choisir entre son frère et sa position de DG…..
      Il faut vraiment être CON de naissance pour réfléchir ainsi ….

      TOTO A DIT à entendu le feedback de cette dame et lui tire son turban…

      Pour dire un iposte quelqu’il soit est éphémère mais le lien de sang reste pour le restant de a vie …..

      MADAME ….. sans te connaître …
      TOTO A DIT sans te connaître peut dire tu as du caractère et ne te laisses pas changer par des MINABLES PARVENUS.
      Et
      Qui n’est pas content n’est ce pas son problème…

  2. les sciences occultes et la religion nous dictent que dans la vie tout est double ( bipolaire ) à l’image du Ciel + terre , jour + nuit , justice + injustice + soleil + lune , bien + mal , croyant + mécréant , l’homme + femme , nos deux yeux + nos deux narine , nos deux jambes , nos deux bras , les deux hémisphères de notre cerveau , pensée + action etc…. et s’en est de même pour la politique de l’ Homme dans toute les sociétés du monde de l’ antiquité à nos jours : il y’a toujours un oui + un non donc l’existence naturelle de majorité + opposition .
    Pour notre cas , reste à savoir s’ils ont tout les deux les mêmes ambitions positives pour le sol Nigérien ?
    Se tenir main dans main en politique est synonyme de défense d’une même cause apolitique qui permettra une entente relationnel entre nos parties politiques entières à l’échelle national = patriotisme .
    NB : penser à son intérêt politique ou personnel au détriment de celui du peuple est quand à lui synonyme d’une politique incapable + frauduleuse + sophistique = prévision de détournement du denier public qui est suivi de près par les bailleurs cachés dorénavant .

  3. TAMTAMINFO étant « la Voix des Sans Voix »; et, dans le cadre de la RENAISSANCE CULTURELLE tant prônée par l’homme de science, dis-je, SEM le Président Issoufou Mahamadou qui confie le département à l’intrépide Ministre Assoumana Mallam Issa; nous, les SOLDATS LIBRES AU SERVICE DES MEILLEURS DÉMOCRATES DANS LA JUNGLE POLITIQUE NIGÉRIENNE, ne pouvons lire un si intéressant article sur le CNDP que préside l’homme bleu du désert – le Ninja Blanc de l’Aïr S.E le PM Brigi Rafini, sans apporter notre contribution notée par voie orale ou souvent à travers des manuscrits hérités de nos ancêtres. Il faut reconnaitre que les lâches falsificateurs de l’histoire de l’humanité; ceux-là mêmes qui sont toujours prompts à traiter tout ce qui ne vient pas d’eux, de fake-news; il suffit aux lecteurs de nos longs commentaires de peser en comparaison nos dires avec la forme réelle de la vérité afin de mieux comprendre le dégât causé par la conspiration sur l’Afrique et les africains d’origines au Berceau de l’Humanité. Chaque fois qu’un conquérant assiège nos peuples, c’est nos richesses historiques, humaines ou géologiques que l’on exproprie, exploite et exporte en nous divisant pour mieux régner et nous dominer tout en abêttisant, animalisant et martyrisant la population à travers nos propres idiots frères manipulés et utilisés pour mieux tromper l’origine de leurs marionnettistes tapis dans l’ombre pour mieux agir; d’où, ils usent de la stratégie de la peur et du crime pour exterminer les survivants connaisseurs de notre histoire rendus aigris dans les affaires publiques si, par des actes ignominieux, leurs sbires tapis dans nos administrations, semblables aux aqmistes, bokoharamistes et autres islamistes ne poursuivent leurs missions pour des biens mal acquis.

    Le Conseil National de Dialogue Politique (CNDP) crée en 2004 par le décret N°2004-030/PRN/PM est un cadre permanent de prévention, de règlement et de gestion des conflits politiques à travers le dialogue et la concertation entre la classe politique nigérienne, toutes tendances confondues, et le gouvernement, autour des questions d’intérêt national ».
    L’objectif assigné à ce cadre étant élaboré pour créer les conditions de stabilité et de consolidation des institutions démocratiques et républicaines, le CNDP doit à cet effet “veiller à ce qu’une concertation s’instaure entre les membres notamment à travers la constitution, la charte des partis politiques, le code électoral et la régularité des scrutins, les prérogatives constitutionnelles des institutions, l’accès équitable aux médias d’Etat, les droits de l’opposition, le code d’éthique politique ».
    a démocratie est définie par Abraham Lincoln comme: « le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple ». C’est-à-dire un pouvoir détenu par le peuple souverain, qui confie à qui il le souhaite à travers des élections libres et transparentes. La personne choisie par le peuple pour conduire leur destiné ne doit, dans l’exercice de sa fonction, considérer que l’intérêt suprême de la nation.

    Entendu qu’une procédure consistant à dégager un accord sans procéder à un vote formel, le CONSENSUS doit prévaloir autour de toute question débattue au sein du CNDP où, l’objectif principal aboutit à un accord à l’amiable, pour minimiser les objections et les divergences entre ses acteurs => LE CNDP EST LE FOYER AMICAL ET FRATERNEL À LA TABLE DUQUEL, AUTOUR DE S.E LE PREMIER MINISTRE, l’imprenable agneau par les vieux loups de la jungle politique nigérienne, mon Abobadz, Brigi Rafini QUI PRÉSIDE LES TRAVAUX.

    For heureusement, la jeune démocratie nigérienne enregistre d’ores et déjà des avancées significatives quand on sait que son historique essence émanait d’un éminent entraineur africain de l’illustre écurie du SUDANIA qui préparait des Titans noirs engagés à combattre la horde des géants dinosaures en migration annuelle qui vinrent s’installer dans la Haute Égypte et dévoraient des gens partis pêcher, cultiver ou conduire leurs troupeaux d’animaux en pâturage au bord du Nil (n’étaient sauvés que ceux qui ont réussi à s’engouffrer ou sont restés dans la PYRAMIDE – seuls logis possibles dans lesquels ces animaux extra-géants ne peuvent entrer pour y extraire les habitants, une fois la porte fermée; encore moins les écraser car en tentant de monter dessus, la forme de la construction pyramidale les fait tomber soit y meurent ou se cassèrent les membres avant d’être des proies faciles à tuer comme les blessés de guerre que viennent achever des fantassins avec leurs baïonnettes).
    À ce moment saisonnier, arriveront des troupeaux de milliers de dinosaures et leurs petits dans l’espace riche en verdures nutritives de « Hijadj Dounia » linguistiquement déformé et prononcé « Djajdounya » aujourd’hui portant pour l’histoire, le nom d’un village appelé « JADJDOUNA » dans l’Irrazer de la Région de Zinder/Département autrefois Grenier du Niger/Tanout. Le Roi Nitjer II édita une grosse récompense à l’écurie des Titans qui pourraient éloigner ces invincibles dévastateurs géants animaux.
    1/ Quand la guerre contre les dinosaures-exterminators, fut terminée; le Roi Nitjer II sortit sur le balcon de son château, regarda le champ des cadavres de dragons à perte de vue autour de la Ville-capitale de Hidjaj Dounya; alors, il dit: « DE QUELLE ÉCURIE (KLISSA) FURENT ENTRAINÉS CES COMBATTANTS VAINQUEURS DANS CETTE BATAILLE »? Et, Maïkano (le Kanou/le Canon ou celui qui possède la technique, le stratège) répondit; « KLISSA TA’NÉ ». Cette réponse fut portée dans les livres d’histoire écrits ou manuscrits par plusieurs auteurs sur « LES COMBATTANTS POUR LA LIBERTÉ DU PEUPLE ». « KLISSA TA’NÉ » => phonétiquement déformé, fut noté « Clystène » par les conquérants grecs.
    2/ Avec la conquête des arabes, de véritables sciences écrites par les africains, furent expropriées, des intellectuels et leurs familles emportés pour tout traduire dans la langue du dominateur. Des écoles et Centres universitaires furent créés aux fins d’enseigner leur peuple des connaissances que le mathématicien de a Haute Égypte « Al Jabr » (Inventeur d’Algèbre) ou « Dagué (Médecin-traitant noir) et le remède contre le paludisme qu’il a inventé. Quand la police du Roi Nijer IV emmena le Médecin-chef Dagué des Gobirawas, l’on dit au roi: «Voilà le Serkî/Seckhmet ou Serket nommé « Dagué » qui détient le pouvoir de Mâ’Gho’Râ => Mâ’gôg’Rey/Mâgori (en haoussa) pour contrôler et détruire le mal de « Sob’rêh/Sob’roh => Moustiques » ; d’où, le nom étymologique de Gâ’ Daguen’inna (guérisseur de la Princesse In’nah) prononcé Gâ’Dagui => plante appelée « Gadagui » dont il se servit des feuilles pour guérir le cas général de toute forme de la fièvre appelée « paludisme ». Pour le service rendu, le guérisseur envoyé par le Roi Sobkhotop de Sokoto pour guérir la princesse In’nah du Roi Na’Agada II sous l’empire de Nitjer IV; le savant « DAGUÉ » cet équivalent au contemporain Louis Pasteur, fut enrôlé « MAGORΠ» pour enseigner la médecine aux gens du « Roi Nitjer IV ». Son épouse « Ba’ou » devint la Sage-femme qui s’occupe des femmes regroupées à « GUIDAN MATANCI » => MATERNITÉ (maison de femmes enceintes à termes d’accouchement). Quand beaucoup de noirs qui maitrisèrent la médecine, certains d’entre les gens de Dagué, retournèrent près de leur roi, un certain nombre se fixa en Libye actuelle et d’autres s’enfoncèrent jusqu’au Yémen.
    3/ C’est parmi ceux des yéménites qu’Abou Moussa Al Ach’ar le Compagnon du Prophète Mohamed (rsaws) Messager Envoyé d’Allah (swt), développa les fondements de la Démocratie pour que les membres départagent LIBREMENT entre Ali Ibn Abi Thalleb le prophétiquement promu 4ème Calife de la Oumma Islamique et Mo’awouya Ibn Abou Sofiane (Étant le Patriarche de la Mecque alors que le pouvoir est éphémère, il fut conseillé par ses malveillants courtisant – ennemis de l’Islam – à se présenter candidat à ce poste afin que le nom de sa famille soit inscrit à perpétuité dans l’histoire de l’Islam). Ceci emmena la Oumma Islamique au bord du gouffre jusqu’à ce que les deux camps acceptèrent l’idée d’Abou Moussa Al Ach’ar le « Défaiseur des nœuds complexes » à travers une élection par un vote libre et transparent. Et, c’est par de tricheries (origine de fraude électorale) que Mo’awouya Ibn Abou Sofiane passa pour le Calife de deux ans avant d’être combattu et vaincu en Syrie, je crois, par le camp d’Ali Ibn Abi Talleb qui restaura la vraie démocratie prostituée par certains dirigeants des communautés et nations pour pour s’imposer afin de se servir au lieu d’être au service de leurs peuples. Or; il y a plus d’un siècle, le Président Abraham Lincoln des États Unis d’Amérique a clairement donné la définition de LA NOBLE DÉMOCRATIE au monde entier.
    4/ Quand les croisés de la Croisade conduite par « Cœur de Lion », toutes les grandes bibliothèques africaines depuis Alexandrie jusqu’au Soudan, furent pillées et les restes brûlés. Les grands livres écrits par de grands savants furent emportés par les conquérants qui les transcrivent dans leurs alphabets tout en falsifiant et modifiant des passages remplacés par d’autres qui arrangent les affaires des dominateurs expropriateurs. Serait-t-il les faits qui se sont produits au Nord Mali, en Afghanistan, Iraq et un peu partout au monde?

    Nos chers politiciens nigériens! SOYEZ COMME NOTRE PRÉSIDENT, SEM ISSOUFOU MAHAMADOU, celui-là même QUI SAIT D’OÙ L’ON EST VENU, LÀ OÙ L’ON SE TROUVE, DANS QUELLE DIRECTION ALLER ET POUR QUEL AVENIR ÉPANOUISSANT AFIN D’ARRIVER À LA BONNE DESTINATION ».
    Il est illogique de connaitre n’importe quel va-nu-pieds et des bornés qui s’érigent en chefs de partis politiques pour prendre le Niger en otage au niveau du CNDP et trainer le peuple nigérien vers le bas, au simple plaisir de nous de nous considérer les permanents gardiens de la queue d’IDH mondial. Revenez à nos valeurs ancestrales pour sauver notre Mère-patrie, le Niger. Ceci est un extrait du manuscrit de Batassayé Jikan Aggo. Fraternellement, les Soldats Libres.

  4. La politique Nigérienne dans son ensemble ainsi que ses organes de droit régulateurs CNDP + CNDS + CNDH + ADM + défense , la jeunesse nigérienne vous félicite et attend de vous des dialogues de consensus entre vous qui permettront de sauvegarder le patrimoine économique sociale + culturelle de notre chers nation qui ne cesse de prendre son envol vers un développement durable par la grâce de nos actions notamment celles de notre Président actuel .
    Mr Birgi merci d’avoir faire renaitre une stratégie politique qui répond à l’attente du peuple Nigérien = cette idéologie symbolise pour tout les patriotes engagés que dorénavant toute politique qui attend un status quelconque dans notre société voir notre territoire Nigérien , doit apprendre à servir cette terre de bonne foi .
    Chers militants et militantes nous seront tous perdent lorsque notre Puissance Étatique sera fragile + fragmenter et pour cela il est grand temps pour nous d’avoir une volonté ferme et sincère de renforcement de capacité politique + empirique pour notre pouvoir Étatique afin de pouvoir grimper certains échelons à l’échelle international .
    La 7eme République nous sentons de la justice sociale dans notre pays et nous voulons qu’elle fasse de nous tous des de vrais démocrates capables de s’infiltrer dans la politique mondiale pour le bien + l’amélioration des conditions de vie de notre population pauvre = égalité sociale + communisme .
    Nous somme le peuple africain qui a tout mais n’a pas un objectif commun ,celui de la RENAISSANCE de notre dominant politique ISSOUFFOU MAHAMADOU .
    NB : si seulement nous savions ce que va attirer notre union sociale voir politique , nous ne seront pas là a s’affronter entre nous pour des muettes .

  5. Nous n’avons pas besoin qu’ils travaillent ensemble. Nous avons seulement besoin qu’ils soient responsables c’est. Il n’y a pas de démocratie sans opposition. Sinon il s’agirait d’une oligarchie.
    Docteur en quoi vous avez dit??? Si même nos docteurs s’y mettent on est loin de sortir de ma derniêre place.

  6. Quand la gestion d’une structure comme le CNDP est confiee a un pantin politique, alors il ne faut pas s’etonner de son agonie et de sa mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA COMMUNAUTE DES ETATS SAHELO-SAHARIENS (CEN-SAD) SUR L’ELECTION PRESIDENTIELLE DU TOGO

A l’invitation du Gouvernement de la République Togolaise et de la Commission Electorale N…