Accueil / ACTUALITE / Sécurité au sahel : Gal. Didier Dacko nommé commandant de la force conjointe du G5 sahel

Sécurité au sahel : Gal. Didier Dacko nommé commandant de la force conjointe du G5 sahel

Le général de division de l’armée malienne Didier Dacko a été nommé,commandant de la force conjointe du G5 sahel, organisation regroupant le Burkina, la Mauritanie, le Mali, le Niger et le Tchad, annoncé par le conseil des ministre qui s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 07 juin 2017 dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba sous la présidence de Monsieur Ibrahim Boubacar KEÏTA, Président de la République.

A 50 ans, le général Dacko aura la lourde responsabilité de diriger la future force sous-régionale dédiée à la lutte contre le terrorisme et les trafics en tout genre au Mali et dans les 5 pays membres, surtout dans les localités les frontalières.

Avant sa nomination le général Didier Dacko était chef d’état-major général des armées du Mali, poste qu’il occupait depuis juin 2016. Il a d’abord été chef d’état-major général adjoint.

Le général Didier Dacko est connu pour être un homme de terrain, un fin stratège qui a dirigé les opérations militaires entre 2012 et 2013 dans le nord du Mali, alors occupé par les djihadistes.

À propos de l'Auteur

Poulo/malinet.net

À propos Administrateur

7 plusieurs commentaires

  1. c est grave ,c est un echec total pour le g5 du sahel . un general malien a la tete cette coalltion ? s ils etaient des braves le nord mali n aurait pas ete envahi par ceux aujoudhui qu on appelle terroristes et jihadistes , les eleveurs peuls et autres . alors cette force de g5 du sahel n est force montee avec la complicite de la france pour extreminer la communaute peule , touareg , arabe et songhrai du mali au nom du terrorisme et jihadisme .

  2. patientez ça sera un un jour un nigérien c’est tournant.

  3. un échec imminent! on doit quand même nommer un nigérien ou un tchadien, le courage et l’expérience et aussi la maitrise du terrain. le Niger et le Tchad ont plus de bons soldats que les autres sahéliens, suivi des mauritaniens. sur le terrain de combat, la bravoure est essentielle pour vaincre l’ennemi. un soldat malien dont le pays est encore sous tutelle narcoterocoloniale ne peut conduire cette mission.avec cette nomination , le G5 risque de devenir G15 ( chaque état divisé en 3 : narcotrafiquant, terroriste, colon)

  4. Comment des generaux maliens qui ont detale comme des lapins face a quelques combattants islamistes qui n´ont jamais pose les pattes dans des accademies militaire et qui ont appris le maniement des armes sur le tas, peuvent prendre le commandement d´une telle force?

  5. Dommage que ça ne soit pas un nigérien .

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*