Home ACTUALITE Sénégal – Monaco : Tournant pour le footballeur Keita Baldé

Sénégal – Monaco : Tournant pour le footballeur Keita Baldé

Étincelant à la Lazio Rome lors de ses premiers pas en professionnel, le footballeur sénégalais Keita Baldé Diao connaît depuis des difficultés à s’imposer. Désormais joueur de l’AS Monaco, en France, il se doit de confirmer.

Qui aurait cru, lorsqu’il était l’un des jeunes joueurs les plus convoités de la planète il y a quatre ans, que Keita Baldé ne serait aujourd’hui qu’un vulgaire remplaçant, au sein d’une formation classée quinzième de son championnat national ? 

Débarqué au sein de l’AS Monaco à l’occasion du mercato estival de 2017, le natif des Abrucies (Espagne) n’a jamais su confirmer les attentes placées en lui, décevant d’abord sous le maillot de l’ASM, avant de se faire prêter à l’Inter Milan ensuite (8 titularisations seulement), pour finalement revenir du côté de la Principauté en Juillet dernier. 

Pas vraiment à son aise, presque transparent, l’attaquant aux quinze sélections avec le Sénégal ne brille plus, et il est peu dire que cette saison qui commence n’a pas dérogé à la règle. Titulaire à seulement deux reprises, Baldé ne convainc plus ses entraîneurs de lui donner sa chance, et, pire, ne montre rien de très brillant lorsqu’il se trouve sur la pelouse. Sa prestation du week-end dernier face à l’AS Saint-Etienne en est la preuve.

Titularisé par Léonardo Jardim suite à l’absence de l’Algérien Islam Slimani, le Sénégalais n’a pas vraiment impacté la rencontre de son talent, se faisant même remplacer dès l’heure de jeu par le Français Jean-Kévin Augustin. Contre Dijon ce samedi, match pour lequel son équipe est favorite selon le comparateur de cotes football Wincomparator, Baldé devra donc impérativement montrer un tout autre visage, si son entraîneur choisit de lui reconduire sa confiance. 

A 24 ans désormais, et alors que son contrat avec Monaco court jusqu’en juin 2022, il est effectivement plus que temps pour Keita Baldé de confirmer les belles promesses faites il y a plusieurs saisons maintenant. Sous peine de s’effondrer définitivement dans un certain anonymat, comme l’ont vécu les Africains Kader Keïta, Modibo Maïga ou encore Yann Karamoh avant lui. Le talent est là, il serait dommage de tout gâcher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Ligue 2 – France : 12 Africains champions ?

Alors que le Sénégalais Gana Gueye et que le Camerounais Éric-Maxim Choupo-Motin…