Accueil / ACTUALITE / Signature de l’accord d’établissement du bureau national de la Banque Africaine de Développement au Niger : Vers la création d’un bureau de la BAD au Niger pour un rapprochement des prestations de service de la banque

Signature de l’accord d’établissement du bureau national de la Banque Africaine de Développement au Niger : Vers la création d’un bureau de la BAD au Niger pour un rapprochement des prestations de service de la banque

Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, M. Ibrahim Yacoubou, et le Directeur général Afrique de l’Ouest de la Banque Africaine de Développement (BAD), M. Litse Janvier, ont procédé, jeudi dernier, dans la salle de réunions dudit ministère à la signature des documents relatifs à l’accord d’établissement du bureau national de la BAD au Niger.

La création d’un bureau de la BAD au Niger se justifie pleinement au regard de l’importance du portefeuille de notre pays avec cette institution bancaire.

La décision de la création d’un Bureau national de la BAD au Niger a été prise suite une résolution du conseil d’administration de l’institution bancaire en date du 22 février 2017. En dehors de notre pays, deux autres Nations ont été également autorisées pour la création d’un bureau national à savoir : le Bénin et la Guinée. Après avoir apposé sa signature sur les documents de l’accord, le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, M. Ibrahim Yacoubou, a précisé que la Banque Africaine de Développement (BAD) est une institution particulièrement importante pour le continent et pour chaque pays pris individuellement.

 »C’est un honneur que notre pays puisse se retrouver sur cette liste des pays autorisés par le conseil d’administration pour l’ouverture d’un bureau. En effet, depuis plusieurs années, les autorités nigériennes ont sollicité l’ouverture de ce bureau en raison de l’importance de notre portefeuille avec la BAD, mais aussi pour appuyer la réalisation de différentes opérations et rapprocher davantage les services de la banque aux populations bénéficiaires ainsi qu’aux autorités dans le cadre d’un dialogue politique de proximité », a révélé le ministre des Affaires Etrangères.

En outre, a-t-il indiqué, la Banque Africaine de Développement (BAD) intervient au Niger dans plusieurs domaines stratégiques pour le développement dont le développement rural, l’énergie, le développement humain, la santé et l’éducation ainsi que des appuis budgétaires réguliers que la Banque apporte au Niger. En définitive, l’appui de la banque a toujours été décisif dans le cadre de la réalisation de l’action gouvernementale, notamment pour le financement du programme de la renaissance acte II. « Le Choix du Niger pour abriter ce bureau vient confirmer la volonté des responsables de la banque de se mettre au côté du Niger en vue de la poursuite du processus du développement économique et social », a souligné M. Ibrahim Yacoubou. Aussi, a-t-il adressé les remerciements du Président de la République, Chef de l’Etat S.E Issoufou Mahamadou, aux responsables de la BAD pour leur appui constant et souhaiter enfin une bonne installation à la nouvelle équipe qui sera chargée d’animer le bureau à Niamey.

Auparavant, le directeur général Afrique de l’Ouest de la Banque Africaine de Développement (BAD) M. Litse Janvier a souligné que la décision de la banque de renforcer sa présence au Niger s’inscrit dans le cadre du nouveau modèle de développement et de prestation de service de la banque dont le premier principe est de rapprocher la banque de ses clients. Cette décision du conseil d’administration de la BAD a pour but de permettre à la banque de réaliser les objectifs du PNDS, en cours de finalisation, et en particulier ses cinq priorités de la Banque.

Ces priorités sont entre autres : éclairer et électrifier l’Afrique ; nourrir l’Afrique ; industrialiser l’Afrique ; intégrer l’Afrique et améliorer les conditions de vie des Africains. Par ailleurs, en ouvrant un bureau à Niamey, la BAD ne fait qu’accomplir un devoir, celui d’être présent auprès des pays membres régionaux, pour répondre à certaines préoccupations liées à la mise en œuvre efficace et efficiente des projets. C’est aussi traduire dans les faits, sa politique de renforcement des capacités nationales, et contribuer ainsi au développement socio-économique du pays.

À propos de l'Auteur

Hassane Daouda (ONEP)

À propos Administrateur

2 plusieurs commentaires

  1. Quelle honte pour ce pay
    Vous accordez à une banque Africaine ce que vous avez refusé à une banque régionale qui avait pour objectif de lutter contre la pauvreté

Répondre à Aston Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*