Accueil / ACTUALITE / Signature de protocole d’accord entre la DGI et le SNAI : Le SNAI suspend son mot d’ordre de grève de 72 heures…

Signature de protocole d’accord entre la DGI et le SNAI : Le SNAI suspend son mot d’ordre de grève de 72 heures…

La salle de réunion de la Direction générale des Impôts (DGI) a servi hier après-midi, de cadre pour la signature d’un protocole d’accord entre la Direction Générale des Impôts et le Syndicat National des Agents des Impôts (SNAI). C’est le Directeur Général des Impôts, M. Assane N’Diaye et le Secrétaire Général du SNAI, M. Moussa Oumarou qui ont paraphé le document.

Cet accord qui est intervenu entre les deux parties est relatif aux points de revendications posées par le SNAI qui envisageait de déclencher une grève de 72 heures, allant de ce mercredi 16 au vendredi 18 janvier prochain inclus. D’après la synthèse lue par M. Moussa Oumarou, les trois points de revendication ont trouvé satisfaction.

Ainsi, par rapport au premier point, il a été convenu de mettre en place un comité technique paritaire, sur proposition du ministre des Finances, qui statuera dans un délai d’une semaine sur la nomination des receveurs des impôts.

Par rapport au deuxième point, sur la création du réseau comptable, prévu par la directive de l’UEMOA et consigné dans le protocole d’accord du 3 mars 2015, les deux parties se sont entendues sur la finalisation du document qui sera transmis à la hiérarchie dans les meilleurs délais.

Enfin troisièmement, par rapport à l’adoption du statut particulier du personnel de l’administration fiscale, étant entendu que le projet a été transmis au Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, les deux parties s’engagent à corriger ledit document pour retour audit Ministère et voient la nécessité de l’appui du ministre des Finances pour son aboutissement.

« En conséquence de quoi le BEN/SNAI décide, en toute responsabilité, de suspendre son mot d’ordre de grève de 72 heures du 16 au 18 janvier 2019 et demande, par conséquent, à toutes ses militantes et militants d’être sur leurs lieux de travail tout en restant vigilants ».

Par Mahamadou Diallo(onep)

À propos Administrateur

31 plusieurs commentaires

  1. Je vous ai rassurés de ne pas vous rater. Mais, en fait, c’est de la bonne manière. Je suis actuellement en possession du nouvel arrêté du Ministre nommant les receveurs des impôts sur proposition du DGI.

    Je remercie tous mes amis de la DGTCP pour tous les échanges fructueux quand bien même que parfois houleux. C’est la nature humaine qui est comme ça. Nous sommes faibles. Je profite de cette occasion pour demander sincèrement pardon à toutes celles et à tous ceux qui ont été offensés par mes propos. Pour ma part, soyez rassurés que mon pardon est effectif et sans aucune condition. Qu’Allah nous pardonne tous et qu’Il nous guide sur le droit chemin. Au plaisir de vous revoir.

  2. Calumet de la honte

    Quelle lâcheté, de la part du SNAI! Après toutes ces menaces proférées et autres défis lancés à Hassoumi, voilà que vous vous dégonflez aussi facilement?! Ce que l’opinion remarque, c’est que vous étiez en guerre contre votre ministre, et, finalement, vous signez un « traité de paix » avec… vous-mêmes.

  3. Soyez rassurés que Loglog ne vous ratera pas. Il donne du temps au temps jusqu’à ce que vous vous rendez compte que ce que vous pensez-là, ce n’est simplement pas ça. Le Ministre est revenu sur sa décision!

    • "Fisc Connection"

      Va là-bas, ouais! Sur quelle décision, le ministre, est-il revenu? Tu insinues que la DGI a fait plier le ministre Massoudou? Mon oeil! Lui, ou même un de ses représentants, n’a rien signé avec vous, que je sache! En quoi donc se sent-il concerné par votre cirque, au point de revenir sur une quelconque décision prise? Votre accord foireux – piètre mise en scène, s’il en est – ne convainc personne (pas même dans vos rangs, vous de la DGI), vous le savez bien! Le pseudo-accord signé au sein de la « Fisc Connection » (le tandem Directeur Général des Impôts-SG du SNAI) est vide de toute substance, et vous vous faites simplement un film, en pensant que ça intéresse le ministre.

  4. Abdou ancien syndicaliste

    Comparez le protocole d’accord USTN GOUVERNEMENT , de 1993 que certains d’entre vous ont qualifié de , protocole d’accord KADO -GOUVERNEMENT !
     » Qui fait surface encore , 26 ans après ! « au fameux protocole de la honte entre DGI et son bras armé.
    Vous serez édifié par le stile du contenu, de l’accord qui a été signé entre l’USTN et le Premier Ministre chef du gouvernement de l’époque. Et celà pendant la grève historique de 55 jours, les négociations ont duré presque deux semaines. La signature de l’accord a eu lieu devant toute la presse nigérienne et internationale.
    À l’issue de cet accord le Niger a pu signer un accord avec la Banque Mondiale et l’USTN avait bénéficié d’une aide budgétaire de 100 millions de francs CFA.
    En réalité ce qui continuent à avoir du remords pour cet accord , et de la haine pour le signataire de cet accord, le camarade KADO, c’est parce que la signature de cet accord a brisé tout un rêve de certains anarchistes syndicalistes politiciens de se voir porter au pouvoir par un raccourci. Je me rappelle encore des menaces de mort exercées sur le camarade KADO si jamais, il signait cet accord. Malgré toutes les manoeuvres, l’USTN a donné son accord pour la signature du dit accord. Le camarade KADO a pris ses responsabilités et a assumé toutrs les conséquences. Ceux qui l’ont diffamé, lui et certains de ses camarades, ont été attaqués et condamnés en justice. Les ordonnances des procès existent.
    Les archives écrites, vidéo et audio peuvent être consultées pour bien comprendre qu’il n’y a eu aucune trahison. Les déçus de l’accord avaient un autre agenda autre que syndical. Il semblerait que le camarade KADO est en train d’écrire pour bien expliquer à la jeune génération ce qui s’ est réellement.

    • Bonnet Noire Dan Assouli

      Le fait que les anarcho -syndicalistes remontent ce protocole d’accord USTN GOUVERNEMENT qui date de 1993 , prouve que le clivage subsiste, et que les anarcho- syndicalistes tentent encore d’infiltrer les syndicats du secteur des finances publiques. Les résultats enregistrés par la direction des grandes entreprises et des moyens entreprises leurs font très mal. Il faudrait par tous les moyens créer des tentions dans le dit secteur. Heureusement à la tête du ministère en charge des
      Finances, il y a monsieur Massaoudou Hassoumi très vigilant , efficace et inflexible.

  5. Mais où sont donc passés les « loglog » et « Article 8 », les pathétiques avocats de la DGI? Plus de moyens de faire le malin, à la suite de votre honteux et ridicule protocole d’accord signé entre vous et vous-mêmes, n’est-ce pas? Si vous saviez à quel point vous avez déçu vos compatriotes… Renseignez-vous un peu autour de vous, et vous saurez tout des « compliments » dont les nigériens vous couvrent depuis hier soir. Vos compatriotes ont conclu que si vous avez battu en retraite pour des promesses aussi chimériques et illusoires, c’est qu’il y a anguille sous roche. Nous croyions votre combat juste, et, de toute façon, nous ne vous soupçonnions pas une telle couardise. Donc, comme ça, vous n’êtes, en réalité, que des tigres en papier, comme quelqu’un?

  6. La jeunesse Nigérienne rend non seulement au Ministre des finances Hassoumi Massaoudou mais aussi au Directeur de la DGI Hassane N’Djaye pour un accord de supervision pacifique de la majeur partie du denier publique à l’avenir . Oui le Président de la 7eme République ISSOUFOU MAHAMADOU c’est ce que nous voulons = que chacun assume ses responsabilités + que les actions + comptabilités transparentes soient les seul signe de noblesse personnelle + administrative . Dans cette alternative chacun accomplira ses taches professionnels afin que Boulala le rattrape pas car les lois ne se discutent pas : on exauce .
    Nous vous souhaitons en somme une bonne chance en ce qui concerne l’ avancé des acquis économiques qui nous permettrons d’analyser probablement les statistiques de l’évolution du programme de la renaissance ainsi que son apogée .
    Le Niger notre cher patrie ……

    • Protocole d'accord artificiel

      T’as décidément rien pigé dans cette affaire, toi alors! L’hommage au ministre (pour sa fermeté face aux revendications capricieuses de la mafia de la DGI) est parfaitement justifié. Mais l’autre (le DGI), il a quel mérite, lui? C’est le ministre qui qui t’a confié l’avoir chargé d’aller négocier avec un syndicat avec lequel il fait corps? Approfondis un peu ton analyse, toi aussi! Ce rôle, personne ne l’en a investi, à part peut-être son « bras armé » (comme l’a dit quelqu’un), c’est-à-dire le SNAI. T’as une fois vu une femme fâchée qui quitte le domicile conjugal, dont le mari, déçu, refuse toute négociation, et qui, de guerre lasse, réintègre d’elle-même, sur la pointe des pieds, son foyer? Alors, c’est exactement ce qu’a fait le duo Assane N’Diaye-Moussa Oumarou. Hassoumi les a complètement ignorés, et sentant une grosse menace planer sur leurs têtes, ils ont préféré « revenir à de meilleurs sentiments » en levant leur mot d’ordre de grève sur la base d’un protocole d’accord fait de bris et de broc.

  7. Armistice en vase clos

    – « il a été convenu de mettre en place un comité technique paritaire, sur proposition du ministre des Finances, qui statuera dans un délai d’une semaine sur la nomination des receveurs des impôts ».
    – « sur la création du réseau comptable, prévu par la directive de l’UEMOA et consigné dans le protocole d’accord du 3 mars 2015, les deux parties se sont entendues sur la finalisation du document qui sera transmis à la hiérarchie dans les meilleurs délais ».
    – « par rapport à l’adoption du statut particulier du personnel de l’administration fiscale, étant entendu que le projet a été transmis au Ministère de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, les deux parties s’engagent à corriger ledit document pour retour audit Ministère et voient la nécessité de l’appui du ministre des Finances pour son aboutissement ».
    Entre-nous, agents du fisc, vous avez vraiment le sentiment d’avoir gagné quelque chose à travers ce protocole d’accord bancal et ridicule? Et puis d’abord, c’est avec votre ministre que vous sembliez avoir palabre, non? Et pourquoi n’avez-vous pas signé votre accord avec le ministre ou un membre de son cabinet pour qu’on le sente vraiment partie prenante de cette « entente » que vous nous annoncez en grandes pompes? Vous le savez bien que votre Directeur ne représentait aucunement le ministre dans cette mascarade. Alors, nous on comprend l’absence du ministre ou de son représentant à cette « cérémonie » comme un mépris (et même une menace) à vous adressé par Hassoumi. En fait votre protocole d’accord fait penser à deux pays qui sont en guerre, et au bout d’un moment, un des pays se sentant affaibli et sur le point de prendre une raclée, se retire pour signer, en vase clos, un armistice entre le président du pays (ici le DGI) et le chef d’Etat-major des armées (ici Moussa Oumarou). Et le tout pendant que l’autre pays (ici Massoudou) observe avec indifférence. Le voilà, votre « somptueux » protocole d’accord. Et je ne l’ai même pas caricaturé, puisque c’est déjà … une caricature.

    • Je suis un ancien syndicaliste, mais dans l’histoire syndicale de ce pays, je n’ai jamais vu un mot d’ordre de grève levé dans des conditions aussi légères. Qu’est-ce que vous y avez gagné vraiment, vous autres du fisc? Trois misérables promesses, elles-mêmes faites par on ne sait qui, et de toute façon en monnaie de singe? Si vous saviez dès le début que vous pouviez accepter ça, pourquoi donc tous ces remous par vous créés? Quelque chose me dit que vous avez vraiment eu peur de votre ministre, et que vous avez préféré, pour sauver vos têtes, trouver vous-mêmes (entre vous), les moyens de lever ce fameux mot d’ordre basé sur des caprices d’enfant gâté. Il ne vous reste que la honte, à présent, et je suis sûr que nombre de vos militants vous en veulent beaucoup pour leur avoir jeté l’opprobre, et les avoir jetés à la réprobation populaire. Le SNAI aurait vraiment mieux fait de faire économie de cette « sortie » complètement ratée.

    • A bon entendeur....

      C’est effectivement une caricature en-soi, ce protocole d’accord! Les militants du SNAI en sont encore groggy, car le couperet de Massoudou n’est vraiment pas passé loin. Et les « avocats-défenseurs » des petits princes du MF rasent à présent les murs. Les loglog (un vrai guignol, alors celui-là!) sont maintenant dans leurs petits souliers. Clap de fin pour leur légendaire arrogance! On peut se permettre de toujours se moquer en faisant tourner impunément en bourrique un ministre, mais on ne peut pas le faire avec TOUT ministre. En espérant que vos turbulents syndicalistes l’ont bien enregistré dans leurs ciboulots! A bon entendeur, salut!

  8. Comment des cadres qui se disent sensés peuvent se comporter ainsi !
    Ils veulent exercer les fonctions de comptable public du Trésor mais ils ne vont pas se conformer aux règles de la comptabilité publique ! Nous sommes dans quelle planète ?
    Pauvres agents reversés à la DGI !
    C’est ça qu’on appelle protocole de la honte entre DGI et son bras armé.

    • Au moins le protocole d’accord USTN GOUVERNEMENT signé par le charismatique Issoufou Boubacar Kado , en 1993 , que vous critiquez , avait un sens et a eu une retombée sur le Niger et les travailleurs..
      Le vôtre est nul ! Quelle honte !

    • Protocole de la honte

      Protocole de la honte, wallah! Même s’ils ne connaissent pas la honte, cette fois-ci elle les a complètement ensevelis, ces escrocs du peuple!

    • Massoudou la terreur

      Ils veulent exercer cette fonction en la délestant des exigences qui vont avec. Recouvrer les recettes, en mettre une bonne partie dans leurs poches, et n’en verser que les miettes restantes dans les caisses de l’Etat qui a bon dos pour tout supporter, y compris « engraisser » des fonctionnaires déjà trop gâtés.

  9. Les agents du fisc semblent avoir pris la mesure des conséquences de leur inconséquence, et ont préféré faire profil bas. Sinon, cette absurdité d’accord ne contient rien qui puisse avoir désamorcé un mouvement annoncé dévastateur pour les recettes publiques et les effets induits. Ils se sont donc ravisés, pour ne pas sombrer corps et biens dans le précipice qui se dessinait devant eux. Ainsi, la queue entre les pattes, ils ont concocté ce protocole d’accord complètement insensé. Moi, je vous ai toujours crus plus tenaces, et même plus téméraires. Je me suis, de toute évidence, gouré sur votre hardiesse empruntée.

  10. Mais qu’est-ce qu’au juste le SNAI a exigé au Directeur des Impôts dans le cadre de ses revendications? Rien, pour autant que je me souvienne! Alors, en quelle qualité, et surtout qui l’a mandaté pour aller signer quoi que ce soit avec le syndicat? Il croît ainsi avoir redoré son blason aux yeux du Ministre pour avoir « désamorçé » une pseudo-crise dont le Ministre n’a fait qu’un épiphénomène, voire un non-événement? Il a tiré à terre, dans ce cas. S’il pense avoir joué les « Monsieur bons offices », alors qu’il sache que c’est totalement loupé, puisque cette grève, la DGI y a juste renoncé dans son intérêt. C’est vrai que ce n’est plus un Ouhoumoudou, Gilles Baillet ou feu Sidibé aux manettes du Ministère des finances! Longue vie à vous, et long séjour à la tête du MF, Monsieur Massoudou, pour pouvoir toiletter le Ministère, en en extirpant toutes les brebis galeuses, et redressant les « redresseurs fiscaux » indélicats!

  11. Volte-face forcée

    Apparemment, c’est la panique dans les rangs des « princes intouchables » du Ministère des finances! Donc, tout ça pour ça?! Tout ce boucan, toutes ces menaces, toutes ces intimidations pour que vous en arriviez là?! Et comment vous sentez-vous, à présent? Complètement ridicules, j’espère. Et comment expliquer aux autres citoyens que vous fréquentez dans la vie de tous les jours, les raisons du dégonflement de votre mouvement d’humeur absurde? Parce que les nigériens vous ont longtemps observés faire votre show à coups d’Assemblées générales, réunions de crise, interventions sur les média, tentant de donner un sens à vos revendications puériles basées sur des foutaises. Cela me paraît un peu difficile d’expliquer (voire légitimer) votre volte-face, quand même!

  12. Non, ils ont eu peur que le Ministre bloque leurs ristournes en instance de paiement, ou qu’il ne les débloque que pour ceux qui ne s’aventureraient pas dans cette grève totalement stupide, ce qui aurait eu pour conséquence de fissurer le bloc mafieux de la DGI. Ils auraient souhaité pouvoir signer une « paix des braves » avec le Ministre, mais il les a totalement snobés, ce qui les a contraints à la signer entre eux, comme si le différend avait lieu entre le SNAI et le Directoire de la DGI. N’importe quoi!

  13. Quel protocole?Dites Mrs de la DGI,vous êtes parti en grève contre le DGI ou bien contre le Ministre des finances?Dites , quelles sont les points sur lesquels vous aviez été reçu par le Ministre?Qu’est-ce qu’il vous a dit au point de se rabattre sur le DGI,qui en principe n’a aucun rapport avec les revendications posées?Vous êtes ridiculisé en médiatisant votre fameux protocole d’entente ou d’accord.Je vous exhorte à accepter les reformes,qui sont pour le moment irréversibles.Il faut dire qu’en permettant aux contribuables de payer les impôts à travers la BCEAO,le recouvrement vous échappe de facto.Un adage haoussa dit: »A TIRE DA KASSA BATA RABA KARE DA KOURA »,autrement dit vous ne pouvez ^étre à contre courant des reformes.

  14. Protocole d’accord de mon cul, oui! Ca n’intéresse absolument personne, votre torchon, là! A part vous, peut-être. Mais même à vous il ne sert à rien, étant donné que vous vous êtes déjà couverts de honte, et que ce n’est pas ce bout de papier illusoire qui va vous en laver.

  15. Ah! On nous avait toujours dit que les agents du fisc du Niger n’avaient peur de personne, non?! Hassoumi vient de faire exception, puisqu’après les avoir refoulés lorsqu’ils ont voulu « négocier » avec lui, les voilà, toute honte bue, qui reprennent le travail sans que personne ne le leur ait demandé. C’est vraiment ridicule, ce simulacre d’accord qu’ils ont signé entre eux! Enfin un Ministre qui fait tressaillir le « monstre » du fisc! Ouf! Quel soulagement pour le pauvre peuple de ce pays!

  16. Protocole d'accord en trompe-l'oeil

    Mais ils se foutent de qui, ces enfants gâtés de la République? A travers le supposé brûlot de Issa Kanga, tout le monde a compris qu’ils (le Directoire, le SNAI et l’ensemble des agents) ont un problème avec le Ministre Hassoumi. La logique (mais en ont-il une vraiment?) aurait voulu qu’ils signent leur protocole d’accord avec le même Ministre objet de leur jérémiades! Mais que voit-on? Le SG « Tchékanda » du SNAI et le Directeur de la DGI échanger une poignée de mains en signe d’entente! Comme s’ils n’étaient pas de mèche dès le départ! Ils croient avoir, ce faisant, trouvé une sortie honorable de ce guêpier dans lequel ils se sont bêtement embourbés? Honteux, vraiment!

    • Mais mon ami, pour avoir de tout temps fait le jeu du syndicat, le Directeur n’avait d’autre choix que de se prêter à ce jeu malsain et ridicule! Ne faisant qu’un avec le SNAI, Assane N’Diaye ne pouvait pas se débiner à un moment où il est question de « sauver la face » de la DGI. Mais c’est raté, hélas! Le tandem DGI-SNAI a fait naufrage dans l' »océan ridicule ». Massoudou étant à la tête du MF, messieurs du SNAI, apprenez dorénavant à formuler des desiderata plus sensés avant de vous lancer dans un mouvement d’humeur. C’est un conseil d’ami.

      • Et avec les plus de 2 milliards qu’on dit qu’ils ont perçus, Dieu seul sait combien le syndicat lui a versé, aux fins de s’assurer sa fidélité et son indéfectible soutien! C’est définitivement établi que c’est le SNAI – et non l’Etat – qui est l’employeur du sieur N’Diaye.

  17. Tout ce bruit et vacarme pour arriver à ça !
    De le départ il a été proposé qu’un comité des experts soit mis en place pour trouver la solution idoine. Mais comme les prébendiers, les chasseurs des remises, partisans de moindre effort sont imbus d’eux-mêmes, ils pensaient qu’ils ont à faire à un ministre faible d’esprit. Finalement, ils ont compris que Massaoudou peut s’en passer des brebis galeuses pour continuer son bon chemin pour la mobilisation des ressources internes, ils se sont alors retrouvés entre eux pour pondre ce petit bout de papier pompeusement appelé protocole d’accord.
    Bravo monsieur le ministre pour avoir tenu en respect ses enfants gâtés de la République.
    Si,ils persistent dans les revendications fantaisistes, il faudrait confier le recouvrement des impôts à un cabinet privé comme c’est le cas au Sénégal où ça donne des résultats. En attendant une véritable reforme des recouvrements des recettes fiscales.
    Rien ne se fera comme avant !

Répondre à Maïtchinga!!! Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.