Ne ratez pas
Accueil / ACTUALITE / Signature des accords de financement additionnel du Projet d’Actions Communautaires pour la Résilience Climatique (PAC/RC) : Près de 8 milliards de FCFA pour accompagner les actions du projet…

Signature des accords de financement additionnel du Projet d’Actions Communautaires pour la Résilience Climatique (PAC/RC) : Près de 8 milliards de FCFA pour accompagner les actions du projet…

La ministre du Plan, Mme Kané Aïchatou Boulama et la Représentante Résidente de la Banque Mondiale, Mme Joëlle Dehasse ont procédé hier après-midi, au ministère du Plan à la signature des accords de financement additionnel du Projet d’Actions Communautaires pour la Résilience Climatique (PAC/RC).

Ce financement additionnel de 14,6 millions de dollars US, soit environ 8 milliards de FCFA sous forme de prêt, est destiné essentiellement à la mise en place et l’opérationnalisation de plates-formes multiservices intégrées (Maison du Paysan) dans les communes ciblées.

A travers ces accords, la Banque Mondiale a accordé au Niger un financement additionnel de 14,6 millions de dollars US, soit environ 8 milliards de FCFA sous forme de prêt. D’après la ministre du Plan, Mme Kané Aïchatou Boulama, ce financement additionnel est destiné essentiellement à la mise en place et l’opérationnalisation de plates-formes multiservices intégrées (Maison du Paysan) dans les communes ciblées. Il permettra la réalisation des travaux, l’assistance technique, des formations et du matériel y compris la fourniture des services conseils offerts par les Maisons du Paysan aux communautés locales sur des sujets visant à améliorer les performances des exploitations agricoles familiales et des entreprises agricoles telles que les pratiques de gestion durable des terres, le stockage et le commerce des aliments, les suppléments fourragers et intrants agricoles, la diffusion des connaissances et l’utilisation des nouvelles technologies pour la prévision du climat et accès aux données.

«Le PAC/RC est en parfaite adéquation avec la stratégie poursuivie à travers la mise en œuvre du Programme de l’Initiative  »3N », composante majeure du Programme de Renaissance pour le Niger initié par le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou » a déclaré Mme Kané Aïchatou Boulama. Avec la performance enregistrée dans la réalisation de ce genre d’infrastructures par le PAC/RC, le Gouvernement a, selon la ministre, sollicité un financement additionnel afin d’équiper des communes supplémentaires de Maison du Paysan.

Relativement à la cible du PAC/RC, la ministre du Plan a rappelé que ce Programme a couvert 38 communes pilotes choisies en fonction de leur degré de vulnérabilité aux changements climatiques sur l’ensemble du territoire national. «La mise en œuvre du PAC/RC a permis d’atteindre des résultats significatifs en matière de résilience aux changements climatiques. Ces résultats se sont traduits par une augmentation des rendements agricoles et fourragers, 63 sous projets intégrés de résilience climatique et la construction et l’2quipement de 8 Maisons du paysan ont également été réalisés », a souligné la ministre du plan.

De son côté, la Représentante Résidente de la Banque Mondiale, Mme Joëlle Dehasse, a expliqué que ce financement additionnel, approuvé ce 26 avril 2019, s’ajoute au financement initial de 63 millions de dollars américain (soit 37 milliards de FCFA du PPCR pour le PAC-RC dans le cadre du Programme stratégique pour la résilience climatique du Niger (PSRC Niger) du PPCR approuvé en Novembre 2010. Evoquant les résultats remarquables enregistrés à travers le PAC/RC sur l’ensemble du pays, elle a noté que plus de 40.000 hectares de terres sylvo-pastorales et agricoles ont fait l’objet d’une gestion améliorée des eaux et des terres ainsi qu’une gestion intégrée des paysages.

La Représentante résidente de la Banque mondiale a ajouté que les rendements des cultures ont augmenté en moyenne d’environ 62% dans les zones d’intervention au cours des quatre dernières années en comparaison avec les zones tampons pendant les saisons de forte sécheresse ou même d’inondations.

A cela s’ajoute environ 550.000 personnes bénéficiaires chaque année, soit à travers des interventions directes soit par des actions de sensibilisation, de communication et de partage des connaissances. Enfin, au niveau de la planification, le concept de résilience au changement climatique a été intégré dans les stratégies nationales des secteurs clés et dans les plans de développement communautaire.

Mme Joëlle Dehasse a relevé que le projet a aussi contribué à l’intégration du changement climatiquedans les schémas d’aménagement et dans le processus d’élaboration du Plan de développement économique et social, PDES 2017-2021. Aussi huit (8) Maisons du paysan ont été construites et seront équipées et rendues fonctionnelles au cours de cette année.

Par Mamane Abdoulaye (ONEP)

À propos Administrateur

Un commentaire

  1. The Sahelian Storm

    Pour qui connait Tantie Aïchatou Kane, connait bien et parfaitement le courage et l’engagement de son compagnon de vie SE le Ministre Souleymane Kane dont la droiture et la fidélité à SEM le Président Issoufou Mhamadou, font de lui le Az Zoubeïr Ibn Awam près de Saint Prophète Mohamed (rsaws) Messager Envoyé d’Allah (swt) pour guider l’Humanité sur le droit chemin.

    C’était depuis son statut sociétalement de la jeune fille que l’on connut Mme la Ministre Souleymane Kane Aïchatou posant sa main sur un document; certes, le contenu satisfera directement ou indirectement mais globalement et communautairement, l’âme du citoyen qui espère trouver un ordre bien établi pour le développement durable à l’existence. Il doit être un cousin ou neveu au Pr Souleymane Kane, celui qui m’adressa son manuscrit aux fins de lui trouver un éditeur en Europe de l’Est où il espère trouver ceux qui peuvent le comprendre depuis que les autres ne croyaient pas que la Terre Chauffe car l’auteur du manuscrit l’intitula « ET, POURTANT ELLE CHAUFFE » c’est-à-dire La Terre. Ironiquement, je lui disais de ne pas continuer de croire devenir le Galilée qui, pour avoir enseigné « C’EST LA TERRE QUI TOURNE AUTOUR DU SOLEIL » ses élèves; il fut attaché et brûlé vif quand même jusqu’à son dernier souffle, il répétait: « ET POURTANT, ELLE TOURNE… ». Soyez rassurée et Mme Joëlle Dehasse Représentante Résidente de la Banque Mondiale tout comme cette Institution qui vous a confié la bien méritée mission de la représenter auprès de notre Pays bien guidé par SEM le Président Issoufou Mahamadou sous la conduite du Gouvernement de SE le PM Brigi Rafini où Mme Souleymane Kane Aïchatou Boulama est Ministre du Plan.
    Tous les encouragements des sincères filles et fils du Niger qui militent au service de la Démocratie à l’Université de la Citoyenneté dont le Recteur est ce fils de Dandadji Na Hadjia Aïssata et Dr Lalla Malika. Prenez soin de ce compatriote qui disait qu’avec de probes et honnêtes dirigeants des institutions, communautés, peuples ou nations; immanquablement la Nature pour ne dire qu’Allah (swt) sera disposée à faire pleuvoir la paix, la Sérénité, l’Harmonie, le Mieux-vivre-ensemble, l’entraide, la concorde, le développement global et durable de chacun et de tout le monde au sein de l’entité sociale et sociétale. Son écrit est si parfait à épouser toute Action Communautaire pour la Résilience Climatique car dans son volume seulement que j’ai lu des explications clairement détaillées par rapport au déclin du charbon et futuristement du pétrole où l’on sait qu’à propos de la résilience climatique; ZaksKab disait quand toute existence reste et demeure vivante, aucune créature n’est inerte tout comme la terre vit en s’alimentant d’une alimentation qui lui est convenable; notre engin naturel spatial – la Terre – s’abreuve de certaines matières qui, comme le sang, circule dans ses veines (le pétrole et ses dérivées), respire des éléments de la nature sous forme d’ouragans/tempêtes/tsunamis et expire d’autres sous forme de feux organiquement volcaniques quand la croute terrestre ne peut supporter les tumultes. LA TERRE EST DONC VIVANTE ET COMME TOUT CORPS VIVANT, ELLE EST APPELÉE À CONNAITRE SA MORT PRÉCOCE SI L’HOMME NE RENNE GARDE ». C’est dans ce sens qu’il est dit: « LE BON DIRIGEANT D’UN SERVICE, D’UNE COMMUNAUTÉ, D’UN PEUPLE OU D’UNE NATION; NE RESSEMBLE PAS AU FUMEUR QUI LUT, VOIT ET COMPREND LE RISQUE SANITAIRE NOTÉ QU’IL ENCOURE ET NE SE DÉCIDE D’ARRÊTER DE FUMER QU’APRÈS LA DERNIÈRE CIGARETTE DE SON PAQUET’. Les bons dirigeants qui voient tout ce qui positive les actions de leurs peuples; alors, ils s’engagent sans attendre car l’essentiel c’est de réussir mais non d’échouer. Qu’Allah (swt) nous accompagne dans ce voyage intergalactique où seule la Terre est notre engin spatial à entretenir et sauvegarder pour sauvegarder notre survie commune. Autrement selon ZAKSKAB, les climatosceptiques ne sont que des faibles et lâches qui se croient forts dans la nuisance des pauvres sur lesquels ils s’appuient pour se lever et les faibles qu’ils écrasent pour avancer. Ils sont en réalité les plus pauvres car de l’esprit ils le sont du fait qu’ils ont trop de matériels lourds à pétrole qu’ils ne peuvent d’emblée s’engager à remplacer. Ils oublient que le charbon a connu son déclin tout comme le pétrole au compte à rebours déclenché quand seul l’écosystème dans un environnement sain et sécurisé peut garantir une existence bio au « MIEUX-VIVRE-ENSEMBLE DANS UN MONDE BIO ».

    À respirer l’air ambiant de Paris, Lisbonne, Stuttgart, New-york ou de Brasília, c’est comme si l’on est dans un garage de mécanique auto en Afrique. Or, il (ZAKSKAB) l’a dit dans la base fondamentale à la création du Nouveau Programme de développement de l’Afrique (NEPAD): « LE NIGER A CETTE CHANCE NATURELLE D’AVOIR L’ESPACE BIO DANS LE TERRITOIRE DES HOMMES BLEUS DU DÉSERT FRÈRES DU NINJA BLANC DE L’AÏR SE LE PM BRIGI RAFINI POUR Y TRANSFÉRER TOUTES LES GROSSES ET GRANDES INDUSTRIES MÉCANIQUES TELS VOLVO, MERCEDES, RENAULT/BERLIET, CATERPILAR, KOMATSU, DENFERT… DONT IL SUFFIT D’AMÉNAGER DES VOIES FERROVIAIRES ET DES ROUTES TRANSVERSALES DANS CE GRAND ESPACE NATURELLEMENT FAVORABLES AU SOLEIL QUI N’Y MANQUE PAS TOUTE L’ANNÉE. DES VILLES MODERNES BIO, DES HÔTELS BIO ET INDUSTRIES BIO, DES HÔPITAUX BIO ET DES ÉCOLES BIO; TOUT BIO JUSQU’AUX BIOS HUMAINS À COMPARER AVEC CEUX QUI SONT NÉS ET VIVENT DANS UN MONDE D’HUILE BRULÉE, DE FUMÉE SORTANT DES CHEMINÉES SUR LES TÊTES DES GENS QUI NE RESPIRENT QUE DU GAZ CARBONIQUE SORTANT DES MOTEURS À ÉNERGIE FOSSILE ». Ainsi, la main d’œuvre étant moins chère en Afrique ou les esprits des gens sont encore bio (possibilité de calcul mental sans calculatrice), grâce à la mondialisation où tout est devenu un village planétaire; les propriétaires des grands groupes industriels et financiers peuvent tout transférer chez nous sous contrat de bail d’espace pour leurs hôtels, industries et autres centres modernes en biomédecine et bio-santé. QUOI DE MIEUX POUR UN MONDE NATUREL ET PACIFIQUE DANS NOTRE NIGER TERRE DE TOUTES LES OPPORTUNITÉS!!!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.