Accueil / ACTUALITE / Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine à Niamey: Un succès éclatant…

Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine à Niamey: Un succès éclatant…

La Conférence au Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union Africaine a pris fin hier après-midi à Niamey sur une note de satisfaction générale. Le Niger a relevé avec brio le défi de l’organisation d’un tel évènement et Niamey restera à jamais gravée dans les annales de l’histoire de l’unité africaine.

C’est Niamey qui a consacré le lancement de la phase opérationnelle de la zone de libre-échange continentale Africaine (ZLECAf) et c’est à Niamey que s’est tenue la toute première réunion de coordination entre l’Union Africaine et les communautés économiques régionales.

Président égyptien Abdel Fattah Al Sisi, président en exercice de l’Union Africaine et le Président de la République du Niger, Issoufou Mahamadou et ont co-présidé, hier au Palais des congrès de Niamey, la première réunion de coordination entre l’Union Africaine et les communautés économiques régionales.  

Cette rencontre de haut niveau, s’est tenue tout juste,après la conférence au sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA sur le lancement officiel de la ZLECA. Une douzaine de Chefs d’Etats africains, la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies, la Secrétaire générale de la commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) et lesresponsables des huit (8) communautés économiques régionales et des institutions économiques y ont pris part.  

Cette réunion (la première du genre organisée dans l’histoire de l’UA), consacre le démarrage du processus de concertation entre l’institution continentale et les cinq communautés économiques régionales élargi à certaines institutions telles la BAD avec pour objectif de donner une impulsion et une dynamique nouvelles pour accélérer le processus de l’intégration africaine et la réalisation de l’agenda 2063 de l’UA. 

Dans son mot introductif, le Président IssoufouMahamadou a indiqué que « Notre réunion revêt un caractère tout particulier, car elle se doit de pouvoir poser les jalons d’une synergie créatrice, à même de  faciliter les divers processus et initiatives que nous avons engagées, afin de promouvoir le développement économique et social de nos pays et de transformer qualitativement notre continent. 

Dans le cadre de notre planification stratégique à l’horizon 2063, marquant le centenaire de la création de notre organisation commune, nous avons fixé des objectifs ambitieux mais conformes aux aspirations de nos populations à la prospérité. Nous avions élaboré un programme (l’agenda 2063) et son plan d’action à dérouler en cinq plans décennaux pour atteindre notre vision de l’Afrique que nous voulons pour 2063 : « Une Afrique intégrée, prospère et pacifique, dirigée par ses propres citoyens, et représentant une force dynamique sur la scène internationale ». 

En fait cet agenda  n’est qu’une mise à l’échelle continentale des programmes que nous mettons en œuvre au niveau national et au niveau régional. Il est donc extrêmement important que les activités menées par les différentes commissions régionales et celles menées par notre commission fassent l’objet de coordination non seulement pour éviter les duplications et appliquer le principe de subsidiarité, mais aussi pour partager les expériences et les résultats et s’assurer que nous avançons ensemble, au même rythme et dans la même direction et qu’aucune zone de notre continent n’est laissée sur le chemin». 

Après avoir rappelé que « Notre réunion d’aujourd’hui nous en donne une excellente occasion pour échanger, en tant que Chefs d’Etat et de Gouvernement, avec les dirigeants des Communautés Economiques régionales, pour appréhender toutes les voies qui s’offrent à nous, afin d’améliorer l’efficacité du processus d’intégration africaine, le Président nigérien a invité ses pairs, à « examiner l’architecture institutionnelle que nous avons mise en place, en analysant le travail de fond qui a été mené jusqu’ici, et de faire des recommandations qui devraient permettre une vraie synergie, qui va accélérer le processus d’intégration africaine. 

Il revient aux dirigeants des Communautés Economiques Régionales ici présents de nous édifier davantage sur la voie à suivre pour rattraper les retards enregistrés et accélérer l’intégration, à la lumière des évolutions que je sais positives au niveau de la volonté politique des pays africains ».

Pour le Chef de l’Etat du Niger, « Les Communautés économiques régionales occupent une place centrale dans l’intégration et le développement de l’Afrique. Elles constituent les piliers sur lesquels le continent doit pouvoir construire l’Afrique que nous voulons, de l’Agenda 2063. Elles sont censées être des plateformes d’harmonisation des politiques entre les états membres, au niveau régional et continental. Certaines ont fait des avancées significatives sur certains projets intégrateurs tels que la libre circulation, le tarif extérieur commun, la monnaie commune. C’est le cas de la CEDEAO avec la suppression des visas, le tarif extérieur commun et la monnaie commune à l’horizon 2020 et des autres communautés dans certains domaines. 

Ces communautés économiques régionales ont certainement  besoin d’être revitalisées et faire l’objet d’un repositionnement conséquent, afin qu’elles puissent remplir leur vocation de moteur de la transformation structurelle des économies africaines, comme le suggère le Rapport Kagame. Il convient de relever que les niveaux d’intégration disparates dans lesquels se trouvent ces communautés économiques régionales ont fait l’objet de préoccupations à diverses occasions ». 

Dans son allocution d’ouverture, le Président en exercice de l’UA a souligné les grandes avancées enregistrées dans le processus d’intégration économique et politique africaine tout en soulignant qu’il reste encore des défis à relever et des obstacles à surmonter. Pour relever les défis et en tenant compte du monde en mutation, il a réitéré l’importance des communautés économiques régionales comme piliers indispensables pour aboutir à l’intégration du continent.

Il est du devoir des Africains d’apprécier le rôle de ces communautés dans le cadre de l’accompagnement et de l’accomplissement de l’intégration. Il a estimé que la réunion de coordination est une occasion idoine  pourconsolider l’harmonie et la cohérence des positions des communautés régionales, promouvoir la collaboration existant entre les communautés économiques régionales et l’Union Africaine. 

En outre, il est temps, a dit le président Al Sisi de « mettre en place un cadre global et un plan d’action pour donner un coup de fouet à l’intégration et les aspirations des populations africaines en tenant compte des principes énoncés dans l’agenda 2063 et des objectifs stratégiques adoptés par le sommet de l’Union Africaine». Sa conviction est qu’il faut délimiter la division du travail entre les CER et l’UA pour « garantir la complémentarité et optimiser les avantages en tenant compte des avantages comparatifs pour éviter le chevauchement et le gaspillage des ressources » tout comme il est important de doter le continent  d’une vision stratégique et politique dans le cadre de la division du travail. 

Pour ce faire les Etats doivent s’approprier le processus et affirmer la volonté politique à mettre en œuvre les conclusions du travail de la Réunion de concertation par l’entremise des CER a indiqué Al Sisi. Le président en exercice de l’Union Africaine a déclaré que doit améliorer l’efficacité des secrétariats de l’Union Africaine et des CER pour que chacun de ces organes s’acquittent de ses responsabilités de pair avec la  réforme administrative et financière en cours au sein de la commission de l’UA et inclure la réforme aux organes de l’UA et des CER. Le Président en exercice de l’Union Africaine évoqué la question du développement des infrastructures de transports et des ressources énergétiques et la consolidation de la paix et de la sécurité en Afrique pour assurer l’intégration. SE. Abdel Fattah Al Sisi s’est réjoui de la perspective d’avoir des conclusions à même de stimuler l’intégration africaine.

Cette première a pris fin sur une note de satisfaction générale.

À propos Administrateur

5 plusieurs commentaires

  1. Mr le Président, ayez un œil très vigilant sur les villas construites à l’occasion du Sommet, que les rapaces qui tournoient dans le ciel gouvernemental ne s’accaparent de ces joyaux, comme ils ont l’habitude de le faire. En cas de vente de ces villas, il faut le faire dans les règles de l’art en la matière et en toute transparence et en toute équité.

  2. LLES SOLDATS LIBRES & SOLDATS DE LA LIBERTE

    Gloire à l’Unique Ayant-droit à la Gloire pour avoir placé sa Toute-puissance et son Omnipotence qui a placé sa Très Large Aile Protectrice sur le Niger et son peuple tout en assurant les illustres Hôtes de SEM le Président Issoufou Mahamadou à qui nous adressons toutes nos félicitations quant au succès éclatant du Sommet des Chefs d’États et de Gouvernements de presque la totalité des nations africaines présentes à Niamey/Niger. Cette première reste et demeure la réussite référentielle à bien d’autres et beaucoup d’autres rencontres de haut niveau dans notre pays « LAND OF PEACE », sera inscrite dans les livres du Niger et du Gouvernement conduit sagement par l’homme bleu du désert le Ninja Blanc de l’Aïr SE le PM Brigi Rafini.

    De toutes les infrastructures réalisées pour le présent et l’avenir, nous espérons que les niaméyens auront l’indulgence de les préserver tout en les invitant de ressembler aux nippons de l’indomptable Shinzo Abbé PM du pays de Soleil Levant qui n’hésitent pas à se courber pour ramasser le moindre paquet vide de cigarettes jeté sur le trottoir de TOKYO, KYOTO, NAGAZAKI, KOBÉ ou HIROSHIMA au bon plaisir de l’Imposant Roi Naru Hito afin de maintenir écologiquement propre, tout l’ensemble du territoire Japonais.

    De la ZLÉCAf dont la giga-portée mondiale mérite largement d’être vulgarisé afin que chaque citoyenne et citoyen africain saisisse les bienfaits et profits que nos pays y tireront; nous n’attendrons pas d’autres occasions pour attirer l’attention de chacun et de nous tous afin que les nominations, recrutements et engagements des acteurs dans tous les domaines tant national qu’international, soient des plus saints et efficients; car, tout incapable immérité à un poste au service de notre pays ou toute autre nation, ne peut qu’entrainer son pays aux ratées du profitables pour l’emmener à la relégation face aux meilleurs d’autres pays membres d’où, la concurrence se joue sur tous les plans et à tous les niveaux quand les bons l’emporteront sur les mauvais, les excellents sur les meilleurs et les efficients seront les mieux nantis.

    Du reste, le Niger doit d’ores et déjà, se préparer à la mise sur pieds des équipes d’athlètes socioéconomiques afin de s’éviter les erreurs des hordes de carnivores qui avaient autrefois trop roder autour des coquilles pleines qu’ils vidèrent à travers de fausses factures afin de ne rien réaliser qui puisse moderniser nos administrations, nos villes et l’économie nationale.

    Qu’Allah (swt) soit permanament présent aux cotés de nos plus hautes autorités pour la bonne gestion de nos ressources économiques et humaines pour un bon équilibre social entre tous les citoyens tant urbains que ruraux; et, que les futures autorités qui viendront à prendre le témoin du pouvoir au Niger en 2021, soient d’aussi bons sinon meilleurs que les actuelles sous la houlette de SEM le Président Issoufou Mahamadou Na Hadjia Aïssata et Dr Lalla Malika nos 1ères Dames, le véritable poseur de jalons d’un développement assurément durable de notre pays.

  3. SEM le Président de la République bravo à vous !!! et a tous les Nigériens patriotes. Que ceux qui ont prédit le pire pour notre pays se résignent et rentre dans l’histoire avec tous les patriotes.

  4. Gloire à Allah et félicitation à tous les Nigériens. Bravo!

  5. Toutes nos félicitations tout d’abord à Son Excellence le Président de la République pour avoir osé de l’organisation de cet important Sommet chez nous, et ensuite nos félicitations à la population de Ny ou plus précisément à cette jeunesse qui s’est mobilisée pour faire peau neuve à la ville de Ny pour assurer un séjour agréable à nos hôtes et un grand Bravo à la structure chargée d’organiser cet évènement.
    Aujourd’hui Niamey doit être compté dans le registre des grandes capitales africaines qi accueillent les grands évènements à l’image de Dakar ou Abidjan. Les infrastructures en la matière sont disponibles et nous avons dorénavant la « main » comme on dit.
    YES WE CAN!!!
    Vive mon pays le Niger!!!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.