Accueil / ACTUALITE / Sommet UE-UA : création d’une « task-force » pour démanteler les réseaux de passeurs

Sommet UE-UA : création d’une « task-force » pour démanteler les réseaux de passeurs

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Issoufou Mahamadou a regagné Niamey jeudi soir. Il avait pris part à Abidjan, à la cérémonie officielle d’ouverture du cinquième Sommet Union Africaine-Union Européenne, placée sous la Présidence du Président guinéen, Président en exercice de l’Union Africaine, Pr. Alpha Condé, en présence notamment du Président de la Côte-d’Ivoire, hôte du Sommet.


Ce sommet était placé sous le thème « Investir dans la jeunesse pour une croissance accélérée et inclusive en vue d’un développement durable.
Il s’est aussi penché sur les grands défis qui interpellent l’Afrique et l’Europe, entre autres, les questions d’immigration, les problèmes de la jeunesse africaine, l’entreprenariat des jeunes, les menaces à la paix et à la sécurité en Afrique et en Europe, le changement climatique, le développement, la coopération UA-UE sur la gouvernance.

Le Président Issoufou, un des leaders africains sur la lutte contre le terrorisme et la migration illégale s’est fortement impliqué lors des réunions sur ces deux thèmes majeurs.

A l’issue d’une réunion sur la situation des migrants en Libye, mercredi, en marge du Sommet, l’Union européenne, l’Union africaine et l’Onu se sont mises d’accord sur la mise en place d’une « task-force » visant à démanteler les réseaux de passeurs.
Cette rencontre s’est tenue en présence de l’UE, de l’UA, de l’Onu, du Tchad, du Niger, du Maroc, du Congo, de la Libye, de l’Allemagne, de l’Italie, de l’Espagne et la France.

Il s’agit notamment de mettre en place « une coopération renforcée sur le plan de la sécurité et de l’intelligence pour démanteler les réseaux de trafiquants d’êtres humains » et leur financement.
« L’UE, l’UA et l’Onu sont par ailleurs convenues de procéder à des gels d’avoirs et de sanctions financières à l’encontre des trafiquants identifiés. »
La réunion a également décidé d’apporter un soutien accru à l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) pour « aider au retour de tous les Africains et Africaines qui le souhaitent vers leur pays d’origine ».

Ce travail sera conduit par l’OIM, en lien avec l’UA et les pays d’origine. L’Union européenne sera aux côtés de ses opérations « pour aider à la réinstallation ».

« Parallèlement à ces actions, Madrid, Berlin, Paris et Rome ont réaffirmé leur engagement pris fin août 2017 lors d’un sommet à Paris de faciliter la réinstallation de migrants présents en Libye, au Tchad et au Niger et éligibles au droit d’asile. »
A l’ouverture du Sommet, les différents intervenants ont insisté sur la question de l’immigration notamment la situation des migrants en Libye.

Le sommet Union africaine-Union européenne a pour objectif le renforcement des relations et des échanges entre les deux continents. C’est la première fois qu’une capitale d’Afrique subsaharienne accueille ce sommet.

Plus de 80 dirigeants africains et européens parmi lesquels le Président françai Emmanuel Macron et la Chancelière allemande, Angela Merkel, des responsables d’Organisations régionales et internationales dont le Secrétaire Général de l’ONU et le Président de la Commission de l’Union Africaine, étaient également présents à cette cérémonie.

À propos de l'Auteur

Namalka Bozari (Tamtaminfo News)

À propos Administrateur

6 plusieurs commentaires

  1. Je vais vous faire part de mon indignation suite à un fait dont j’ai été témoin oculaire lors du retour du Président du sommet d’Abidjan. Au niveau de la morgue, une grue est entrain d’embarquer un véhicule garée au niveau du parc parceque tout simplement le président allait passer. S’il vous plait, dans quel pays nous sommes? C’est le véhicule vide garé qui va tirer sur le président si c’est cela qu’ils craignent ou quoi? Est ce que ce monsieur qui a garé son véhicule était informé du passage du président pour ne pas garer son véhicule? Dans quel Etat sommes nous s’il vous plait!
    Il faut que les gens commencent à réagir et même porter plainte, car c’est un cas flagrant de violation des droits de l’Homme. Vraiment trop c’est trop. Si le Président n’est pas au courant de ces agissements, il faut qu’il en prenne connaissance, parce qu’on en a marre! On en a ras le bol!!!!

  2. Si stocker les migrants est une bonne chose, pourquoi ne pas négocier la Lybie à le faire sur son territoire. Pourquoi Agadez ?

  3. Bonjour,

    Encore une fois, c’est du temps, de l’argent et de l’énergie perdus, dans ces rencontres inutiles dans le fonds, car elles permettent d’une part, de voir le semblant de prise de responsabilité voire conscience des dirigeants africains, et d’autre part, aux dirigeants européens, de manifester davantage leur mépris sous la coupole des donations.

    C’est triste, quand nos dirigeants veulent craner dans des circonstances ou ils sont convaincus qu’ils ne peuvent rien faire de bon, si non comment on peut perdre son temps à s’occuper des migrants qui préfèrent de loin l’occident que chez eux, sous le fallacieux prétexte de chercher une fortune. OCCUPEZ-VOUS PLUTÔT DES VRAIS PROBLEMES A L’INTERNE.

  4. Il est heureux de constater que notre pays est de plus en plus visible sur le plan international. Les faits sont sacrés et commentaires sont libres.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*