Accueil / ACTUALITE / SOUTENANCE DE THESE A L’UCAD L’armée nigérienne vient d’avoir son premier PhD de l’Histoire

SOUTENANCE DE THESE A L’UCAD L’armée nigérienne vient d’avoir son premier PhD de l’Histoire

Après une présentation de 45 mn de son sujet de thèse « Pathogènes émergents dans les CHU de Dakar, Chryseobacterium… », en présence de l’ambassadeur du Niger au Sénégal, le Pharmacien-Commandant Omar Adamou AROUNA vient d’inscrire les Forces armées nigériennes dans les annales de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

Sous la direction du Pr. Souleymane MBOUP, co-découvreur du VIH-2 et ancien Pharmacien-Colonel de l’Armée sénégalaise, et du Pr. Jean-Denis DOCQUIER (Italie), cette thèse, défendue devant un jury composé d’imminents chercheurs africains dont le plus jeune Professeur agrégé, le Pharmacien-Commandant Abdoul Salam OUEDRAOGO du Burkina Faso, a permis la publication de premiers cas africains d’infections à une bactérie émergente et multi-résistante et la découverte de gène de résistance non encore décrit au monde.

La problématique de cette thèse rentre dans le cadre de la lutte contre la résistance bactérienne, avec l’émergence de bactérie résistante aux dernières molécules d’antibiotiques les plus puissantes disponibles dans l’arsenal thérapeutique.

L’impétrant a rappelé, à l’instar de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la nécessité de protéger les antibiotiques actuels, à travers une sensibilisation au bon usage des antibiotiques (« antibiotique n’est pas automatique »), le développement de nouveaux antibiotiques à travers la recherche et enfin la lutte contre la diffusion de la résistance, surtout en milieu hospitalier où elle est facilitée par les infections nosocomiales (infections acquises à l’hôpital) du fait du manque d’hygiène.

Une soutenance de thèse empreinte d’émotion, quand le Pr. MBOUP indiqua qu’il s’agit de la dernière thèse de sa carrière qu’il encadre et le Pr. Abdoulsalam OUEDRAOGO qui souligna, avec une voie pathétique qui trahit sa jeunesse (35 ans), la participation du postulant à sa construction en tant que son ainé à l’Ecole Militaire de Santé.

Le récipiendaire n’a pas manqué de rendre hommage à son chef suprême des Armées, le Président de la République du Niger, qui a insisté pour son départ en stage en ces mots : « J’ai l’honneur de vous dédier ce travail… Vous aviez compris que l’éducation est l’un des piliers les plus importants de l’épanouissement d’un peuple et du développement d’un pays ».

À propos Administrateur

4 plusieurs commentaires

  1. Alassane HALAWEN Mohamed

    Coup de chapeau à l’armée nigérienne. Félicitations

  2. Excellent et mes félicitations.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*