Accueil / ACTUALITE / Styliste, créatrice de mode et conseillère en image Mme Bellamy Biba Amadou Kountché : La marque  »Mabiba » fascine par ses créations

Styliste, créatrice de mode et conseillère en image Mme Bellamy Biba Amadou Kountché : La marque  »Mabiba » fascine par ses créations

Basée à Paris en France, la styliste, créatrice de mode et conseillère en image Mme Bellamy Biba Amadou Kountché, est nigérienne. Après trois (3) ans d’exercice pratique, elle sort la marque  »Mabiba » qui propose un style moderne avec un détail qui frappe et qui fait la différence, créant ainsi la surprise. Le samedi 28 février dernier, à l’occasion de la présentation de sa première collection avec pour thème »la paix au Niger  »et pour slogan  »le Niger se porte et s’exporte », elle a fait découvrir au public, composé notamment de grands stylistes comme Alphadi, la touche Mabiba qui est une signature de la culture occidentale et africaine par des pièces
sublimes.

Alliant inspiration occidentale et africaine, Mabiba maitrise son travail, du dessin à la confection. Sa vision de la mode : pas d’extravagance, il faut seulement selon elle que l’originalité, la simplicité prime sur tout autre aspect. Dans ses créations, elle utilise beaucoup de matières tirées de la culture nigérienne, notamment la broderie, l’artisanat d’Agadez et met en avant différents types de tissus, de textiles qu’elle assemble, ajuste dans un style novateur.

Selon ses explications, pour ce défilé de sa première collection, le hall d’entrée du Palais des Congrès de Niamey a été complètement réaménagé avec un décor sublime pour accueillir l’édition de défilé de mode de la nouvelle marque de ligne de vêtement et accessoires  » Mabiba ». Une collection en toute fluidité, en toute simplicité dans l’élégance, la modernité également avec des détails de la couture, inspiration touarègue.

Ses filles ont défilé en couleur blanche qui représente la pureté, le mélange des matières comme le Bazin, la soie, le coton et tous ces tissus achetés ici au Niger pour contribuer à l’économie locale et surtout confectionner avec finesse pour créer de l’emploi au Niger. Les vêtements Mabiba sont particulièrement destinés aux hommes et aux femmes actives et modernes. Mabiba crée des tenues audacieuses à la fois actuelles et pratiques.

Suite à une reconversion professionnelle, elle a eu à travailler en immersion dans des magasins très connus en France lui permettant de comprendre le métier et de monter parallèlement son projet de création de mode. Mme Bellamy développe d’autres activités à sa marque pour la faire rayonner davantage tout en essayant de faire tout en douceur pour inonder les marchés.

 » J’aime des tissus et des créations qui racontent des histoires »
« Je me suis lancée dans la mode, j’aime voir les gens qui entreprennent et qui ont envie d’être utiles. Je puise mon inspiration de mon environnement, surtout je m’inspire de ma culture, des hommes et des femmes. Je suis toujours à l’affût de la nature, du paysage et de tout ce qui est beau et bien à regarder », raconte-t-elle. Mabiba commence effectivement à se faire connaitre pour ses modèles futuristes au style à la conquête de l’espace.

L’idée qu’on se fait de la mode africaine nous pousse à être ambitieux, de proposer des nouvelles choses et d’aller toujours plus loin.

Mme Bellamy avoue que la création n’est pas du tout facile ; c’est comme, a-t-elle dit, être un chanteur où il y’a des hauts et des bas. Malgré les difficultés, il ne faut point baisser les bras. Pour la styliste, il n’y a pas de magie : seul le travail, la détermination, la rigueur paient. L’Afrique peut renaitre et elle y croit fermement. Ce que Biba donne comme conseils, c’est de vraiment s’investir et petit à petit les choses iront mieux, il ne faut point se presser.

« Je ne suis pas toujours habillée en wax mais c’est un tissu que j’aime beaucoup, que j’ai déjà travaillé dans une de mes collections. On peut le porter pour être moderne, ce n’est pas uniquement réservé à nos ainées et ou à nos mamans. Ce tissu est non plus une tenue réservée exclusivement pour les cérémonies de baptême et de mariage. On peut porter le wax pour des sorties entre amis, des diners, des cocktails ; en le travaillant, on essaie juste de le faire revivre, de l’ennoblir à notre goût.

J’aime surtout tous les tissus qui racontent une histoire, montrer la valeur, l’identité de ces derniers. Nous créateurs, nous devons aller au fin fond des villages et hameaux à la rencontre des artisans, des tisserands traditionnels qui font du très beau travail, valoriser nos tissus au plan international, c’est ainsi que nous grandissons », a soutenu Biba Amadou Kountché.

Par Aïssa Abdoulaye Alfary (ONEP)

À propos Administrateur

6 plusieurs commentaires

  1. Ce qui saute à l’œil c’est le teint basané de son visage versus le teint noir de ses mains.

    Une uniformité de son teint donnerait plus de crédibilité à sa personne.

    On jurerait qu’elle a mis une couleur pâlotte sur son visage.

    Vous devrez ‘photoshoper’ sa photo à moins que le journaliste veut intentionnellement le montrer au public.

  2. Mme Bellamy Biba Amadou Kountché oui bien sûr rien ne se perd + rien ne créé donc tout se transforme = sophisme artistique <> = l’art immortalise l’existence humaine + naturell€$ .Certainement votre métier contributif à la diversification culturelles de l’Afrique à l’Occident + de Niamey à Paris deviendra à l’avenir une équipe artistiques de toute ethnies touristiques de la jeunesse Sahélienne de zone en zone selon le GP$ d’exploitation organisationnel du team internationale qui souhaite dorénavant que la politique mondiale onde soit celle des justes.
    La 7eme République du Niger il est temps vous de passer le ballons au coté du ministère de la jeunesse comme l’a fait l’Occident = Mr Kassoum Moctar c’est l’occasion de récupérer les valeurs idéologiques + naturelles perdus avec Soleil d’Afrique pour les décors du palais des sports + air France pour les transports de rencontre internationaux culturelles voir $tratégiqu€ de la jeunesse noirs bien que cette fois si les rêves + appui aux jeunes doivent se réaliser afin de donner aux arbitres coopérateurs de prendre du café avec notre gouvernement lors de ce fameux temps du planning Mabiba

  3. Prostitution à Paris….arrêtez de mettre chaque racailles ds le journal

  4. Tout le soutien de la nation avec vous.

  5. Bon vent et courage

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.