Home SANTE Table-ronde des Partenaires Techniques et Financiers pour le financement du Plan Stratégique National de E-Santé au Niger Vers des solutions moins onéreuses et accessibles pour le bien-être des populations…
SANTE -

Table-ronde des Partenaires Techniques et Financiers pour le financement du Plan Stratégique National de E-Santé au Niger Vers des solutions moins onéreuses et accessibles pour le bien-être des populations…

Le ministre de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara et son homologue en charge des Postes, des Télécommunications et de l’Economie numérique, M. Sani Maïgochi, ont coprésidé hier à Radisson Blu Niamey, la cérémonie d’ouverture de la table ronde des bailleurs de fonds, consacrée au financement des activités pour la mise en œuvre du Plan stratégique national  e-santé. Evalué à 5,7 milliards de FCFA et constitué de 15 projets, ce plan stratégique E-santé sera mis en œuvre sur la période 2020-2023 avec la participation de l’ensemble des parties prenantes.

Les objectifs assignés à cette rencontre sont d’amener les partenaires à une plus grande prise de conscience, des avantages pour notre pays, de mettre en œuvre la stratégie nationale e-santé et à y adhérer ; de mobiliser des ressources suffisantes pour la mise en œuvre du plan stratégique national e-santé et d’impliquer les partenaires dans l’évaluation de l’impact de l’utilisation d’e-santé sur le système de santé nigérien.

Dans son allocution d’ouverture de la rencontre, le ministre en charge de l’Economie Numérique, M. Sani Maïgochi a souligné l’importance de cette stratégie dont la mise en œuvre permettra entre autres d’accélérer l’exécution de la Couverture Sanitaire Universelle ; de renforcer les systèmes de santé par la disponibilité de l’information sanitaire, médicale et managériale fiable et à temps réel ; de fournir des prestations de qualité et de proximité ; de former les professionnels de la santé à l’usage des TIC ; d’améliorer la communication et les échanges avec tous les acteurs ; de contribuer à atteindre les Objectifs de Développement Durable en matière de santé et particulièrement la lutte contre la mortalité maternelle et néonatale. « En cette ère du numérique, avec l’utilisation des applications et services, le vœu du gouvernement est que les procédures soient simplifiées, le travail allégé, avec la transparence et la traçabilité requises au niveau administratif et technique ; en somme que tout le système de santé soit amélioré », a indiqué M. Sani Maïgochi.

A titre illustratif a-t-il expliqué, la mise en œuvre d’e-santé permettra aux acteurs d’améliorer les communications entre structures à travers les messages électroniques, la téléphonie IP, la vidéoconférence et les partages d’informations par les centres de données ; de gérer de manière efficace et optimale des vaccins, de poches de sang, des médicaments ou autres intrants dans les structures de santé. Elle permettra également de mieux disposer de la situation des effectifs et ressources humaines, d’améliorer le suivi et l’évaluation des activités à tous les niveaux de la pyramide sanitaire.

Les Technologies de l’Information et de la Communication constituent selon Mme Basiel Bogaerts, Chef de file des Partenaires Techniques et Financiers de la Santé, des outils essentiels pour améliorer l’efficacité et l’efficience du système de santé nigérien ainsi que sa redevabilité vis-à-vis de la population. Cette stratégie et son plan d’actions, a-t-elle ajouté, deviennent pour les partenaires et le gouvernement un document de référence qu’il conviendra de consulter chaque fois qu’un projet ou qu’une action de digitalisation apparaitra dans l’un ou l’autre de leurs projets/programmes.

Par Aïchatou Hamma Wakasso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Editorial : Repenser La Sécurité Collective !

On dit souvent qu’à «chacun ses problèmes dans la vie». On pourrait y ajouter aussi qu’à c…