Home ACTUALITE Témoignage d’une bénéficiaire du Projet de Développement des Compétences pour la Croissance (PRODEC) via l’ANPE à Dosso…Taweye Na Bagou Mariama : « J’ai eu mon premier stage grâce au programme d’insertion professionnelle de l’ANPE mis en œuvre en collaboration avec le PRODEC »…

Témoignage d’une bénéficiaire du Projet de Développement des Compétences pour la Croissance (PRODEC) via l’ANPE à Dosso…Taweye Na Bagou Mariama : « J’ai eu mon premier stage grâce au programme d’insertion professionnelle de l’ANPE mis en œuvre en collaboration avec le PRODEC »…

« Je me nomme Taweye Na Bagou Mariama, j’ai 23ans. J’ai effectué mes études secondaires au lycée Issa Korombé de Niamey ou j’ai obtenu mon bac en 2015, après j’ai continué mes études supérieures à l’université de Dosso.

En janvier 2017 j’ai obtenu mon diplôme en technologie. Ambitieuse d’être webmaster après ma soutenance, j’ai déposé mes dossiers (Curriculum Vitae et lettre de motivation) dans plusieurs structures publiques et privées afin de décrocher un emploi ou un stage.

Je n’avais, malheureusement, jamais aucune réponse de ces structures. Cette situation m’avait porté un coup au moral. Je pensais être malchanceuse.

Lors d’une discussion entre camarades de l’université, un camarade nous a parlé de l’Agence National pour la Promotion de l’Emploi (ANPE) qui accompagne l’insertion professionnelle des jeunes à travers un programme.

Voilà que j’avais de nouveau espoir. Directement après cette discussion, je me suis rendue à l’ANPE pour me renseigner sur ce dispositif d’accompagnement des jeunes diplômés. La conseillère emploi qui m’avais reçue, a pris le temps de m’expliquer le contenu de ce programme que l’ANPE met en œuvre en partenariat le Projet de Développement pour la Croissance (PRODEC).

Elle m’a également décrit le processus de dépôt de dossier et la démarche à suivre. Le même jour j’avais préparé et soumis mon dossier.

Les jours passaient et je commençais à m’inquiéter de nouveau, quand soudain mon téléphone sonna. C’était la conseillère emploi de l’ANPE. Une entreprise était à la recherche de stagiaire et mon profil correspondait.

J’étais très heureuse et enthousiaste, j’allais enfin démarrer mon premier stage.

Pour faciliter mon insertion, une convention a été signé avec l’entreprise qui m’accueillait, dans laquelle L’ANPE et PRODEC s’engageaient à m’accorder une prime de stage libérant ainsi l’entreprise de toute contrainte pécuniaire vis-à-vis de moi.

Aujourd’hui, je suis à mon 3ème mois de stage et je reçois ma prime de stage qui est 50 000 francs CFA par mois (prise en charge à 50% par le PRODEC et 50% par l’ANPE). Cette prime me permet de payer mes frais de déplacements et quelques dépenses quotidiennes.

Cette initiative ANPE–PRODEC est à saluer car elle permet aux jeunes diplômés sans emploi de démarrer ou de développer leur carrière professionnelle. Pour ma part, cette initiative m’a été très bénéfique.

Grace à ce stage j’ai acquis plus d’expérience sur l’informatique, la maintenance et le dépannage. Et aujourd’hui j’ai encore plus d’ambition et je pense que le future s’annonce prometteur.

J’incite mes camarades jeunes diplômés qui sont à la recherche d’un emploi ou d’un stage de se renseigner auprès des agences de l’ANPE, de déposer leurs dossiers et de continuer la recherche d’emploi. A force de chercher on finit toujours par trouver ».

Ils sont au total 4372 jeunes diplômés des niveaux moyens et supérieurs qui ont bénéficié du programme d’insertion professionnelle de l’ANPE et du PRODEC.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

L’opposant mauritanien Moustapha Ould Limam Chafi rentre après un long exil

L’opposant et homme politique mauritanien Moustapha Ould Limam Chafi, visé par un mandat d…