Home ACTUALITE Tentative de fermmeture d’Ecobank…

Tentative de fermmeture d’Ecobank…

Depuis ce matin circule sur les réseaux sociaux des images montrant la devanture du GAB d’Ecobank siège avec  la fameuse étiquette « fermée pour non paiement d’impôt. » S’en est suivis des commentaires plus ou moins désobligeants.  Pour en savoir plus, nous avons approché un responsable d’Ecobank pour vérifier la véracité de l’information.

Effectivement nous a –t-il dit ce matin, un agent zélé s’est permis le luxe d’aller apposer cette étiquette pour simplement nuire à Ecobank, porter préjudice à sa réputation et effrayer la clientèle. Or, il ne mesure pas que son acte peut porter un coup dur à l’économie nationale. Car, Ecobank, une des grandes banques au Niger est présente dans plus de 37 pays africains et pèse lourdement sur l’économie nationale.

Très active dans le monde des affaires et le monde économique, Ecobank est également très active dans le social. C’est donc un des fleurons de l’économie nigérienne qui a été jetée en pâture par le manque de professionnalisme d’un agent mû par on ne sait quel intérêt.  De quoi s’agit-il en fait ? D’après nos investigations, il existe effectivement un contentieux entre la Direction Générale des Impôts et Ecobank. Ce contentieux porte sur la contestation par Ecobank d’une certaine somme réclamée par la DGI.

Pour résorber ce contentieux, les deux parties ont engagé des pourparlers et la DGI a exigé le dépôt d’une caution qui couvre le montant réclamé avant l’examen de la lettre de réclamation d’Ecobank. Ecobank a déposé cette caution.  Alors qu’elle attendait une réponse positive de la part de la DGI, ce matin cet agent a posé son acte, pour revenir 30 minutes après enlever lui-même son étiquette.

Les clients qui n’ont pas été dupes ont continué à vaquer à leurs opérations au niveau d’Ecobank comme si de rien n’était.  Nous n’avons pas la version de la DGI, mais nous comptons sur la diligence de cette direction générale pour avoir sa version.  En attendant, nous disons simplement pour le déplorer que certains actes même si ils sont légaux doivent être menés avec tact.

Une institution bancaire est un poumon pour l’économie d’une Nation. Certaine actions peuvent avoir des conséquences incalculables . Hattara alors !

[author ]Tamtam Info News[/author]

6 Comments

  1. C’est pitoyable ton article ! C’est de l’apatridie même. Il suffit qu’on vous lance des prébandes pour que vous vous mettiez à jouer les griots. En quoi la fonction commerciale d’Ecobank peut elle mieux servir les intérêts de ton pays plus que la mission des Impôts? Les impôts à travers le paiement des salaires alimentent les comptes des clients d’Ecobank que celle ci prend pour faire du commerce. Si Ecobank vole l’Etat, elle doit payer. Telle doit être la règle vis-à-vis de toutes ces firmes qui viennent s’enrichir au Niger sans payer les contreparties fiscales qu’elles doivent au pays

  2. Un très grand mal a été fait à cette banque.
    Par la faute de qui?
    Par la faute de ses dirigeants?
    Par la faute d’un agent zélé?
    Faisons très attention; il y a des choses avec lesquelles il ne faut jamais blaguer.
    Depuis sa naissance la banque marche avec la confiance.
    Si c’est une question de rigueur ok. Mais vivement que cette rigueur frappe aussi certaines entreprises de téléphonie qui se comporte comme en territoire conquis. Ces entreprises qui passent tout leur temps à gruger le consommateur nigérien en toute impunité.

  3. Humm………Comme la plus part des banques, ECOBANK fonctionne en partie avec l’argent (salaire) véhiculé dans le compte des fonctionnaires, projets , ONG, sociétés etc…Hors pour les fonctionnaires de l’Etat, le salaire provient en partie des recettes de la DGI.
    Pour accurcaturé on peut dire: DGI alimente les fonctionnaires qui eux alimentent ECOBANK; alors qui est Poumon ici?

  4. To .vous n’avez pas la version de la DGI et vous largent des impôts de Zélé. C’est donc un parti pris sans informations. Ce n’est pas du journalisme ça.

    1. si Ecobank est un poumon économique du Niger , sachez que la DGI est une main qui nourri cette économie, l’argent de la DGI paye les salaires , donc que tout le monde paye ces impôts .
      et arrêtez d’interpréter avant d’avoir les deux versions………………..
      lancer le discrédit sur les institution de l’état …………………….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Coopération Inter-Universitaire : Université de Tahoua et Rutgers University, New Jersey…

Le Recteur de l’Université de Tahoua, le professeur Addo Mahamane et son personnel enseign…