Home ACTUALITE Ticad 7 : Voici ce que le Japon a pensé pour l’Afrique, les trois piliers des échanges qui ont eu lieu à Yokohama…

Ticad 7 : Voici ce que le Japon a pensé pour l’Afrique, les trois piliers des échanges qui ont eu lieu à Yokohama…

Le Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou a participé activement, du mercredi 28 au vendredi 30 août 2019 à Yokohama, au Japon, à la 7ème Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD 7).

Peu avant la clôture de cette rencontre, le Chef de l’Etat a présidé les travaux de la Plénière 5, dont le thème était « le renforcement de la paix et de la stabilité. »

Les Chefs d’Etat africains ou leurs représentants, les responsables japonais ainsi que ceux des Organisations Internationales, ont pris la parole lors de cette importante rencontre, évoquant ainsi diverses questions relatives à ce thème.

On peut citer entre autres, le renforcement de la démocratie, l’amélioration de la gouvernance, la lutte contre le terrorisme, le crime organisé et l’extrémisme ; les problèmes de réfugiés ; la prévention, la médiation et la résolution des conflits ; les questions de développement et la nouvelle approche proposée par le Japon en matière de paix et de stabilité en Afrique.

S’adressant aux participants à cette rencontre, SEM Issoufou Mahamadou a rappelé que l’Agenda 2063 à travers le premier plan décennal 2013 -2023, se fixe, entre autres objectifs, de faire taire les armes en 2020.

« Tout laisse croire qu’il sera difficile d’atteindre cet objectif, car aux conflits classiques, s’ajoutent d’autres foyers de tension d’un genre nouveau comme la piraterie maritime sur les côtes du continent, le terrorisme au Sahel et dans le bassin du Lac Tchad, en Libye, en Somalie, les bandits armés, les preneurs d’otages et les trafiquants de tous genres », estime le Président de la République.

« Ces conflits, s’ils ne sont pas résolus à temps, peuvent compromettre les perspectives de développement économique et social, qui s’offrent au continent », a-t-il ajouté.

Face à toutes ces menaces, le Président Issoufou Mahamadou affirme que « premièrement, nous devons admettre que la sécurité est un bien public mondial et à ce titre, elle est l’affaire de tous les Etats.»

« La sécurité est le domaine par excellence où le multilatéralisme peut agir à condition de repenser profondément les missions des Nations Unies », a-t-il ajouté, invitant « tous les partenaires de la TICAD à soutenir une telle approche. »

Deuxièmement, il est important de se pencher sur les causes profondes de la détérioration de la situation sécuritaire en Afrique notamment dans le bassin du Lac Tchad et dans le Sahel, a dit SEM Issoufou Mahamadou.

Parmi ces causes profondes, le Chef de l’Etat a cité l’extrême pauvreté et l’ignorance.

« La lutte contre le terrorisme et le crime organisé, militaire à court terme, passe par le développement économique et social à moyen et long terme », a-t-il expliqué.

« Il est donc heureux que la TICAD 7 ait décidé de travailler sur trois piliers : accélérer la transformation économique et améliorer l’environnement des affaires à travers l’innovation et l’implication du secteur privé, bâtir une société durable, renforcer la paix et la sécurité », s’est réjoui le Président de la République.

« Pour renforcer la paix et la sécurité, nous soutenons les solutions envisagées dans le plan d’action de Yokohama », a-t-il affirmé.

Pour assurer et sauvegarder la paix et la sécurité notamment au Sahel et dans le bassin du Lac Tchad, le Président de la République préconise, en premier lieu, « le règlement urgent de la question libyenne qui passe par la restauration de l’Etat en Libye. »

Il faut ensuite mettre nécessairement en œuvre les programmes de développement des zones fragiles en vue de lutter contre la pauvreté et l’ignorance, a-t-il poursuivi.

Troisièmement, SEM Issoufou Mahamadou suggère « la nécessité de coordination en matière de lutte contre le terrorisme au niveau des Etats concernés et la coopération de la communauté internationale. »

Enfin, la lutte contre l’extrémisme et le radicalisme religieux.

Le Chef de l’Etat a par ailleurs souligné « l’importance du chantier de la coopération Japon-Afrique dans divers domaines » et a réaffirmé « notre grand intérêt et notre foi dans le partenariat spécial qui unit le Japon à l’Afrique. »

A l’issue de la Plénière 5, le Chef de l’Etat et plusieurs de ses pairs africains ont participé à une rencontre sur les activités de GAVI, l’Alliance du Vaccin.

Le Président Issoufou Mahamadou a saisi cette occasion pour remercier GAVI pour le soutien apporté au Niger.

GAVI est le principal bailleur de vaccination au Niger, un des principaux partenaires de santé dans notre pays avec des investissements importants, de près de 100 milliards de FCFA, a-t-il indiqué.

Ce soutien de GAVI a permis au Niger d’avoir un taux de couverture vaccinale de plus de 90 pour cent, de financer des vaccins nouveaux et des chaines logistiques qui peuvent permettre d’atteindre chaque enfant partout sur le territoire national, a-t-il expliqué.

Evoquant les « résultats extraordinaires » obtenus grace à l’Alliance du Vaccin, le Chef de l’Etat a dit le nombre de cas de rougeole a passé de 60.000 en 2004 à 1500 cas aujourd’hui.

« Grâce à GAVI, nous avons éliminé le tétanos néo natal et maternel, le poliovirus sauvage et nous avons augmenté le nombre de vaccins disponibles pour la vaccination de routine (de 7 à 14 vaccins) », a poursuivi le Chef de l’Etat.

Toutes ces actions ont contribué à la réduction de la mortalité des femmes et surtout des enfants, s’est-il réjoui.

« Les femmes du Niger, les enfants du Niger peuvent témoigner de l’efficacité des interventions de GAVI au Niger. Ils souhaitent que GAVI continue ses activités, et continue également à rendre accessible et disponible les vaccins », a insisté le Président de la République.

« Les enfants et les femmes du Niger veulent que les autres partenaires techniques développent des vaccins contre certaines maladies infectieuses et non transmissibles par exemple », a-t-il dit.

« Ils veulent que tous les acteurs se mobilisent pour la reconstitution des fonds pour la vaccination pour la période 2021-2025, une période au cours de laquelle GAVI a des programmes ambitieux de vaccination », a-t-il ajouté.

« Bravo GAVI, Bravo. Et je demande à GAVI de poursuivre ses actions en faveurs des femmes et des jeunes enfants du Niger.

En marge de la TICAD 7, le Président de la République a reçu vendredi, successivement, le Directeur Exécutif de GAVI, M. Chioma Nwachukwu, la Directrice Exécutive de l’UNFPA Dr. Natalia Kanem et des ressortissants nigériens dont deux étudiants vivant au Japon.

Le Chef de l’Etat était accompagné dans ce déplacement de la Première Dame Dr. Lalla Malika Issoufou, du Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Ouhoumoudou Mahamadou, du Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur M. Kalla Ankouraou, du Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé M. Sadou Seydou, du Ministre de la Santé Publique Dr. Idi Illiassou Mainassara et du Directeur de Cabinet Adjoint en Second du Président de la République M. Mahamane Sani Mahamadou.

Source: Presidence de la Republique

  1. C’est curieux et énigmatique quand les africains animés d’un sens aigu de compréhension des choses, arrivent à saisir un filin de lumière quant à la vraie bonne collaboration partenariale entre deux peuples naturellement voisins (cet Empire du Milieu dit la République Populaire de Chine et le formidable pays du Soleil Levant des Nippons en la République du Japon conduit par le pacifiste PM Shinzo Abé près de l’imposant Empereur Naru Hito) et l’Afrique (Continent Noir => Berceau de l’Humanité de qui tout est parti et à qui tout revient par la logique des choses). Quelque part dans un amphithéâtre universitaire d’un pays de l’Europe de l’ESt, une certaine Adila Yar Tassaoua eut à développer une théorie démontrant que le monde dans son ensemble est parti du NOIR quand toutes les couleurs existantes furent l’émanation de la NOIRE; et,  » la Lumière fut » (lire le livre en ce titre de John Rublowsky) relativement au début et à la fin des temps.
    De la plupart des coopérations techniques et partenariales des nations puissantes avec les pays africains, il y a exceptionnellement ce puissant Empire du Milieu => l’économiquement puissante Chine et le pays du Soleil Levant => le technologiquement avancé Japon qui continuent de s’appliquer le plus sûr signe de la meilleure amitié en la conformité signifiant et magnifiant la sagesse ancestrale de nos peuples qui dit: « MIEUX VAUT APPRENDRE À PÊCHER QUE DE PROCURER UN POISSON DU REPAS QUOTIDIEN À SON AMI ».
    À voir et analyser la situation de notre Afrique et nos peuples martyrisés depuis la préhistoire, il est clair à n’en point douter que la pauvreté et la misère des africains n’étaient liés qu’aux comportements indignes des puissants quand on sait que les clauses de contrats liant nos peuples avec le colonisateur où nos premiers dirigeants eurent apposé leurs signatures pour nos escamotées indépendances, N’ÉTAIENT QUE DES CONTRATS ANTISOCIAUX QU’IL FAILLE SORTIR DE LEURS SECRETS ET PLACER À LA CONNAISSANCE DE NOS PROBES PAN-AFRICANISTES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE POUR RÉVISER LA SITUATION. Autrement, ce fut la raison machiavélique de plus malins qui ont désigné les mauvais pour conduire le pouvoir sur nos peuples.
    N’EST-CE PAS EN CELA QU’AUX AURORES DE NOS INDÉPENDANCES, DANS CERTAINS PAYS AFRICAINS, ÉTAIT FONDAMENTALEMENT ÉTABLIE LA PROMOTION DE LA MÉDIOCRITÉ QUANT AU CHOIX DE NOS DIRIGEANTS POUR GOUVERNER SUR NOS PAYS, C’ÉTAIT D’UNE AUTRE CONSPIRATION QUE LES BONS ET MEILLEURS SERVITEURS DES PEUPLES SE SONT TROUVÉS RELÉGUÉES AU DEVOIR DE RASER LES MURS OU BALAYER LES RUES S’ILS REFUSAIENT DE COLLABORER POUR APPAUVRIR L’AFRIQUE.
    Aujourd’hui, l’Afrique bouge et réussira à s’affranchir du joug de la servitude. C’EST POSSIBLE QUAND LES AFRICAINS PRENNENT CONSCIENCE DES PIÈGES ET OBSTACLES À EUX (nous) DRESSÉS PAR L’EMPIRE COLONISATEUR AFIN DE LES (nous) EMPÊCHER DE SE (nous) LIBÉRER.
    À la traversée du désert de Sahara, de Kalahari, de Sibérie ou les calottes glaciaires de Groenland et du Grand Nord Canadien tout comme la forêt amazonienne ou équatoriale, « QUAND ON SAISIT LA MAIN D’UN GUIDE SÛR, IL NE FAUT POINT LA LÂCHER UNE FOIS QU’ON EUT FAIT L’EXPÉRIENCE DE SA SAGESSE ET SA PROBITÉ QUANT À LA CONDUITE AU BON PORT ». Le pays du Soleil Levant des nippons et les hommes de l’Empire du Milieu en sont de nos partenaires sûrs pour nous sortir de l’obscurité à la lumière du moment. Et, tel nous l’avions toujours dit qu’avec des grands hommes de la stature de nos Excellences Messieurs Paul Kagamé du Rwanda, Issoufou Mahamadou du Niger…etc, l’Afrique se réveillera de sa somnolence et de son incurie. L’essentiel, c’est aux africains de comprendre que la lâcheté des uns ne les pousse plus à vendre la peau de leurs frères et sœurs pour une poignée de CFA car bientôt nous aurons notre propre monnaie inter-africaine née de la ZLÉCAf et baptisée à Niamey à l’occasion de l’UA 2019 au Niger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Commémoration De L’armistice : Le Ministre Katambé Promet De Resoudre Les Problèmes Des Anciens Combattants Et Anciens Militaires Relatifs À Leurs Doléances Société…

Il y a de cela exactement un siècle et un an qu’a été signé, à Versailles en France,  l’ar…