Accueil / ACTUALITE / Trafic de bébés au Niger: délibéré repoussé au 11 avril

Trafic de bébés au Niger: délibéré repoussé au 11 avril

Bébés nés à la maternité de Lagos, Nigeria.
Getty Images/ Bennett Raglin/WireImage

La cour de cassation du Niger a repoussé au 11 avril son délibéré prévu mercredi sur le pourvoi de l’opposant Hama Amadou, condamné à un an de prison pour un trafic de bébé, a constaté un journaliste de l’AFP.

« La cour donne acte à Me Souley (l’avocat de Hama Amadou arrivé deuxième à la présidentielle de 2016) de l’exception d’inconstitutionnalité par lui soulevé (et) proroge le délibéré au 11 avril 2018 », a déclaré la Cour dès l’ouverture de l’audience mercredi à Niamey.

Le 31 janvier, Souley Oumarou, l’avocat de M. Amadou, avait soulevé devant cette cour « une exception d’inconstitutionnalité » après qu’elle eut décidé de ne pas statuer sur le pourvoi au motif notamment que l’opposant n’est pas encore incarcéré pour purger sa peine.

L’avocat avait alors estimé que la loi visée par la cour « n’est pas conforme à la Constitution du Niger » et lui a donc demandé de surseoir au jugement jusqu’à ce que la cour constitutionnelle tranche. La décision de la cour constitutionnelle « doit intervenir dans un délai de 30 jours », stipule la Constitution nigérienne.

Hama Amadou, ancien Premier ministre et ex-président du Parlement, qui vit à l’étranger, avait été condamné par contumace à un an de prison en mars 2017 par la cour d’appel pour « recel d’enfant » dans un trafic international de bébés. Ses avocats avaient décidé de se pourvoir en cassation.

Le 13 mars 2017, la Cour d’appel de Niamey avait condamné à un an de prison ferme une vingtaine de personnes impliquées dans cette affaire dont une des épouses de M. Amadou.

Elles étaient notamment poursuivies pour « supposition d’enfants », un délit consistant à attribuer la maternité d’un enfant à une femme qui ne l’a pas mis au monde. Toutes ont été condamnées pour avoir participé à un trafic de bébés qui aurait été conçus au Nigeria puis amenés au Niger via le Bénin.

Ecroué durant quatre mois à son retour d’exil le 14 novembre 2015, Hama Amadou avait été évacué d’urgence pour raisons de santé le 16 mars 2016 en France, quelques jours avant le second tour de la présidentielle remportée par le sortant Mahamadou Issoufou.

L’opposant dénonce un procès « politique » dans cette affaire qui empoisonne le climat le climat politique nigérien depuis trois ans.

Si la cour de cassation confirme sa condamnation, Hama Amadou risque de perdre son droit de se présenter à l’élection présidentielle de 2021.

À propos de l'Auteur

Par AFP

À propos Administrateur

13 plusieurs commentaires

  1. aimons notre cher pays et souhaitons bonne chose a notre pays aux fils et aux filles de notre pays. soyons juste. et aimons dieu. utilisons notre savoir pour produire ou fabriqué quelque chose dans notre pays au lieu de vs disputé sur la politique. sa nous met tjr en retard enfant du Niger.

  2. Chers nigeriens quand est- ce que nous allons changer de comportement?

    Avez – vous oublié la devise du niger? Fraternité , travail, progrès

    Je prie Allah de faire du nigerien l’homme le plus bon au monde,

    Je prie Allah de faire du niger le pays le plus bon au monde

    Qu’Allah bénisse le niger et son peuple..Ameen

  3. Mahamadou Hassane

    Dan Niger rien ne nous prouve que tu es le véritable fils de ton père.
    On n’en croit vraiment pas: s’il te plaît vas y faire un test ADN pour nous en convaincre et de là faire honneur à tes parents (ton père surtout car de toute façon tu es l’enfant de ta mère)

  4. Demander qu’il y ait d’abord un plaignant est une véritable insulte à l’intelligence des Nigériens. Vous voulez dire que même si on découvre de la drogue avec quelqu’un il faudrait attendre qu’il y ait plainte pour l’interpeller? Quelle hypocrisie à la nigérienne???????????

  5. Certaines personnes se moquent des gens ici au Niger. Pourquoi continuer à considérer qu’il s’agit de complot politique alors que les autres protagonistes dans la même affaire ont déjà purgé leur peine? Ou bien hamma+ est un super nigérien? Les TOTO A DIT et les autres suppôts n’ont qu’à continuer leurs gémissements, INCHA ALLAH hamma+ purgera sa peine comme les autres. Sauf s’il va poursuivre honteusement son exil

    • EN QUOI LE FAIT QUE HAMA PURGE SA PEINE EN PRISON TE SERVIRA T-IL DAN NIGER ?
      VAUT MIEUX TE PRÉOCCUPER DE TON PROPRE SORT MON CHER AMI.

  6. hypocrisie nigérienne, ce trafic concerne une vingtaine de personnes jugées et emprisonnées, ces personnes viennent des toutes les contrées du Niger et elles appartiennent à des corporations différentes ( pouvoir comme opposition, des non affiliés et des non parti).pourquoi Hama ne doit-il pas répondre comme tous les autres? Il n’y’a pas des citoyens de seconde zone. Ce dossier doit être clos depuis longtemps mais par hypocrisie on revient toujours sur un seul cas. Nous sommes fatigués de cette malhonnêteté que les gens nous servent à longueur des années.

  7. Heureusement Issiakou est profane. Comment quelqu’un paie un être humain et tu demandes un plaignant. Issiakou et ses semblables veulent même que cet acheteur soit président de la république. Le peuple nigérien est un peuple digne, il n’a pas besoin d’un acheteur d’enfants, de sur quoi jumeaux. Espérons seulement qu’il n’y a pas eu beaucoup d’autres Hama Amadou au Niger, je veux dire des enfants payés dans ces circonstances et non connus aujourdhui qui sont dans des familles.

    • « Gorzo », tu as vraiment raison sur certains points. Ceux qui défendent les trafiquants des bébé ne se rendent même pas compte que ce sont leurs propres enfants qu’ils mettent en insécurité car ces bébés achetés par ces individus risqueront d’avoir la meilleure instruction (naturellement comme les prétendus parents ont bcp d’argent pour le leurs assurer dans les meilleures écoles du monde) et reviendront occuper des postes clés dans ce pays et malmener les vrais enfants du Niger. Pire ils pourront même diriger ce pays, mettant tout le monde en insécurité car ceux qui les ont vendus ne sont pas dupes, ils transmettront les dossiers de génération en génération qui va leur permettre de monter une entreprise de chantage permanent. Ces enfants n’étant du Niger, ils peuvent allègrement vendre une partie du territoire, empêcher la pratique de notre religion, détruire nos mosquées avec joie.
      Je n’arrive pas à comprendre comment peut on souhaiter un tel malheur à sa progéniture ou à son pays? Qu’Allah ramène les égarés sur le droit chemin.Amen.
      Oui ce dossier est traité avec bcp de légèreté sinon avec des actes aussi graves pour toute une nation, comment condamné ces agents à seulement un an d’emprisonnement? Non c’est extrêmement insuffisant.

    • Mahamadou Hassane

      Alord Gorzo veuillez réclamer nos nos 200.000.000.000 chez Massaoudou du moment où il a reconnu les faits si vraiment tu es sincère dans tes propos

      • Mahamadou Hassane

        Veuillez lire: Alors….

      • On parle des êtres humains lui parle des milliards!!! Voilà des gens prêts à vendre leurs parents. S’il a cessé d’être productif c’est par son inconséquence d’Agadez. Il aurait eu beaucoup d’enfants s’il avait reconnu Ismael à temps.

  8. L’acte commis est inacceptable pour la société nigérienne. Je condamne fortement ce comportement. Mais le procès est d’une légèreté inacceptable. Normalement il faut un plaignant en occurrence le Nigéria. Il n’y a pas de plaignant en rapport avec les enfants. le procureur de la République s’autosaisie pour un trafic d’enfants. Le bon sens voudrait que le procureur sur pièce démontre que c’est un trafic(acte de vente ou tout document tenant lieu, l’adresse des parents biologiques). C’est un simple avis de profane.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.