Accueil / ACTUALITE / Trafic présumé de bébés nigérians: Hama Amadou va se pourvoir en cassation

Trafic présumé de bébés nigérians: Hama Amadou va se pourvoir en cassation

Le President Hama Amadou, Président du Bureau Politique National, Président du parti à l’occasion du Congrès Extraordinaire du MODEN/FA LUMANA-AFRICA

Au Niger, l’opposant Hama Amadou a été condamné à un an de prison ferme, ce lundi 13 mars, à Niamey. C’est le délibéré prononcé par les trois juges de la Cour d’appel qui a jugé l’affaire dite des « bébés nigérians ». L’ex-ministre de l’Agriculture, Abdou Labo, a lui aussi été condamné à un an de prison ferme, alors que plusieurs autres accusés ont écopé de 5 ans de prison. Le procès s’est déroulé en l’absence du principal accusé, Hama Amadou, et de ses avocats qui ont boudé l’audience.

Les trois juges de la Cour d’appel ont mis quatre heures de temps pour vider le dossier de l’affaire dite de « supposition d’enfants » nigérians.

Les 28 accusés, présents à la barre, et Hama Amadou, absent du jugement, ont tous été reconnus coupables de « supposition » et « recel » d’enfants. Ils ont tous écopé d’un an de prison ferme. Les agents de l’Etat civil, reconnus d’avoir fait des déclarations mensongères et usage de faux dans l’établissement des actes de naissance des bébés du Nigéria, ont également été condamnés à cinq ans d’emprisonnement chacun.

Quant au principal intermédiaire – le rabatteur, selon le procureur – celui qui a convoyé toutes ces femmes au Nigeria pour leurs supposés accouchements, a été condamné à 5 ans d’emprisonnement.

Le procès a duré toute la journée et s’est déroulé en l’absence des avocats des prévenus. Ces derniers ont, en effet, demandé la suspension de séance pour saisir la Cour constitutionnelle sous le cas de la citation à comparaître de l’opposant Hama Amadou qui se trouve toujours en France.

En l’absence de leurs avocats, les prévenus ont refusé de répondre aux questions du juge. Seules deux femmes ont accepté de témoigner et de dire leur part de vérité à la barre.

Sans ambages, elles ont retracé l’itinéraire des allers et retours dans le sud du Nigeria, dans une clinique privée. A la barre, il a été démontré, par ces témoins, les centres de réseaux de trafic de bébés dans le sud du Nigeria, avec ses ramifications au Niger.

Moyennant 5 millions de francs CFA, plusieurs de ces femmes se sont procuré des bébés à la clinique privée de Mme Happiness, la patronne du réseau nigérian, dans la localité de Ore, dans le sud du Nigeria.

Joint par RFI, maître Boubacar Mossi, l’un des avocats de Hama Amadou, la condamnation prononcée n’en demeure pas moins illégale. Les avocats de Hama Amadou ont annoncé vouloir se pourvoir en cassation.

À propos de l'Auteur

Source: RFI

À propos Administrateur

12 plusieurs commentaires

  1. Après tous les crimes contre la souveraineté du niger commis par les guristes.
    Non Guri se moque des nigériens car les nigériens oublient vite.
    C’est pas l’affaire de bébés qui va sauver guri.
    Tôt ou tard guri répondra de ses crimes.

    • Le racisme amènera notre société au suicide; mais je crois que les jeunes blancs, noirs,jaunes ou rouges de la nouvelle génération, même ceux de l’université, refuseront le racisme car ça tue l’unité et nombreux entre eux opteront pour la vérité. C’est le seul moyen à l’humanité d’éviter le désastre auquel mène le racisme. [Malcolm X]

  2. Pour résoudre ces genre d’affaires, je pense qu’il faut voter une loi qui dira :  » tous les politiciens opposants ou en exercice ne peuvent jamais être poursuivis ou condamné telle que la gravité des actes qu’ils commettent. »

  3. J’espère qu’en cassation Hamma+ ne sera pas encore le seul absent! Ses avocats doivent le persuader de revenir puisqu’il n’a pas été décerné à son encontre un mandat de dépôt! C’est la prison qui lui fait peur! Son honneur, il s’en fout!
    Maintenant que les choses sont claires, Question aux avocats de Hamma+: Hadiza Hamma Amadou a t’elle mis au monde les bébés qu’ils prétendent (elle et son mari) être les leurs???

    • Mais M. DAN INNA, votre justice n’a pas montré les mamans de ces enfants achetés avec test ADN à l’appui encore moins le reçu ou la facture d’achat de ces bébés.
      pardon, cessez de vous ridiculiser.

  4. je pense qu’il nya plus matière à tirailler sur cette affaire.
    des femmes ont temoigné et expliquer au juges l’itinéraire de cette mafia de traffic de BeBé, le dossier nest donc plus politique et un jugement a été rendu conformement à la loi selon le juge. Meme je ne suis pas de ceux qui seront satisfait du jugement on doit a present fermer cette page pour penser a autre chose de mieux.

  5. En tant que dernier dans le classement mondial , une seule personne s’accapare du pouvoir et citoyens que vous vous dites la regarde ? avec une armee achetee qui ne vale rien … vs etes la regardant une seule tete diviser le pays ? pauvre militaire , il faut rester et le regarder , vous serz tous tue par les rebelles ..

    .aran na sodjetarey ma wi ! ifo ka jaace aran , boro follon no ga mongou aran ce wi yan , to aran ya ga bou gaban . laabo say .. pauvre NIGER …..

  6. Voila une affaire qui ne cessera pas de diviser les nigériens. Il faut une solution politique des braves , car dieu seul l’aboutissement d’une crise.

  7. Allah y a kiauta !!!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*