Accueil / ACTUALITE / POLITIQUE / TRAITEMENT DU CHEF DE FILE DE L’OPPOSITION Seini Oumarou ne peut passer à la caisse…

TRAITEMENT DU CHEF DE FILE DE L’OPPOSITION Seini Oumarou ne peut passer à la caisse…

Ces derniers temps, le Chef de file de l’opposition politique, Seini Oumarou, aura multiplié ses interventions médiatiques, faisant feu de tout bois qu’il rencontrait sur son chemin.

L’unique motivation de cet activisme médiatique n’était pas vraiment de jouer pleinement son rôle d’opposant comme l’on pouvait, naturellement, s’y attendre, mais visait plutôt une sorte de revendication de ses avantages pécuniaires légaux en tant que Chef de file de l’opposition politique, exactement comme ce que font les étudiants lorsqu’ils réclament à l’Etat le paiement de leurs bourses.

Pour obtenir ce traitement de faveur, Seini Oumarou avait tenu deux ‘’Assemblées générales extraordinaires’’ au cours desquelles il avait allumé le régime de la Septième République, traité le Président de la République de ‘’menteur’’, peint un tableau sombre et apocalyptique de la situation socioéconomique du Niger. En un mot, tout ce tintamarre n’était qu’une espèce de chantage exercé sur les autorités de la Septième République afin qu’elles payent, rubis sur ongle, une ‘’opposition politique’’ qui serait une sorte de caution , de faire valoir pour notre démocratie à l’extérieur.

Sensible aux cris de détresse émis par le Chef de l’opposition, le régime de la Septième république, dare-dare, concocta un projet de loi portant indemnité et/ou avantage accordés au Chef de file de l’opposition politique qu’il soumit à l’Assemblée Nationale pour adoption. Le projet de texte atterrit sur le bureau du PAN. Celui-ci, au moyen d’une requête, demanda au Conseil Constitutionnel de Transition (CCT) l’interprétation de l’article 102 de la Constitution portant sur les indemnités et/ou avantages alloués à l’Exécutif, au législatif, ainsi qu’aux autres institutions de la République.

Dans un avis en date du 22 mai 2012, le CCT donna l’interprétation de l’Article 102 de la Constitution qui suit : ‘’A travers les dispositions de cet article, le Constituant a, de manière limitative, énuméré les responsables des institutions de la république dont les éléments principaux de la rémunération et/ou avantages divers sont accordés sur la base d’une loi organique, au regard de la situation financière de l’Etat. L’article cite tout d’abord l’Exécutif, incarné par le Président de la République, le Premier Ministre et les Ministres ; ensuite, il mentionne l’Assemblée Nationale dont les membres portent le titre de députés ; enfin, cette énumération est complétée par la mention des responsables des autres institutions de la république.

Celles-ci sont constituées d’organes par lesquels s’exerce l’autorité de l’Etat. Il s’agit notamment d’institutions politiques, juridictionnelles et d’institutions administratives indépendantes établies par la Constitution. Au regard de ce qui précède, il convient de relever que le traitement, les indemnités et les avantages accordés aux responsables des institutions non-prévues par l’article 102 de la Constitution ne peuvent être déterminés sur la base de cette disposition constitutionnelle. En conséquence de ce qui précède, la CCT émet l’avis suivant :

– Seuls les responsables des institutions de la République par lesquels s’exerce l’autorité de l’Etat sont concernés par les traitements et/ou avantages divers accordés en vertu de l’article 102 de la Constitution’’. Voila qui clôt le débat sur cette scélérate loi accordant des indemnités et avantages au Chef de file de l’opposition, une loi au demeurant dont le Niger n’a point les moyens de se l’appliquer. C’est-là le fruit de l’imagination d’un politologue venu du lointain Canada, Professeur Mamoudou Gazibo, une innovation inadaptée aux réalités sous nos tropiques ! Nous y reviendrons plus en détail.

À propos Super User

9 plusieurs commentaires

  1. SVP quelqu’un peut-il nous expliquer: c’est le cabinet qu’on refuse au chef de l’opposition ou même tous les autres avantages et indemnités qui lui ont été reconnu par la loi portant statut de l’opposition, préconisée par le conseil consultatif national, adoptée par l’assemblée nationale et peut-être contrôlée par la cour constitutionnelle? parce que à l’allure où vont les commentaires on a l’impression qu’on est revenu sur tout ça et là, ce serait préoccupant vraiment.Il faut que les gens comprennent quand même que ce n’est pas le chef de l’opposition qui a demandé un statut, l’idée était là semble-til depuis la transition avant même qu’on ne sache qui sera l’opposant en chef, et la loi adoptée l’a été par l’actuelle assemblée nationale. Soyons un peu indulgent et loyaux.

  2. SEYNI OMAR
    MANTI AI KI NI SEY?
    VOILA TU ES ENTRAIN DE PERDRE SUR TOUS LES PLANS.QUELQU’UN QUE JE CONNAIS BIEN T A POUSSÉ JUSQU’À TE FAIRE PERDRE TOUS LES AVANTAGES ET LES PRIVILÈGES QUE LA SEPTIÈME RÉPUBLIQUE A VOULU T ACCORDER.
    DOMMAGE ET TU ES ENTRAIN DE PERDRE TOUS TES MILITANTS AVANT DE PERDRE TOUT LE PARTI DANS SON INTÉGRALITÉ.

  3. On désigne par opposition, les partis politiques ou les mouvements n’appartenant pas à la majorité parlementaire et donc s’y opposant. L’opposition a, dans les démocraties, plusieurs fonctions :
    • Tout d’abord, l’opposition constitue un contre-pouvoir : elle permet d’éviter que la majorité, une fois parvenue au pouvoir, n’ait la tentation de mener une politique portant ateintes aux droits et libertés. Pour cela, l’opposition dispose en France de différents moyens : la mise en cause de la responsabilité gouvernementale devant l’Assemblée nationale par la motion de censure, la saisine du Conseil constitutionnel, les questions posées au gouvernement dans les enceintes parlementaires…
    • L’opposition représente aussi la possibilité d’une alternance politique : elle participe à l’existence du pluralisme politique, qui est une des bases de la démocratie. Ce pluralisme permet de choisir ses gouvernants. Or, il n’y a de choix véritable que si l’électeur peut se prononcer entre plusieurs possibilités. Ainsi, l’opposition, en proposant un nouveau cours à la politique nationale, permet aux citoyens éventuellement mécontents de disposer d’un recours. Avec les moyens, évoqués plus haut, à la disposition des parlementaires, elle peut manifester son désaccord envers la politique suivie et tenter de retarder sa mise en œuvre.
    • Enfin, l’opposition permet aussi de renouveler le personnel politique : lorsque la majorité perd le pouvoir, une nouvelle génération d’hommes politiques peut trouver une place de choix dans l’opposition et se préparer ainsi à assumer des fonctions importantes à l’occasion d’une victoire à venir.

    Le rôle de l’opposition est donc essentiel en démocratie. C’est pourquoi certains pays lui ont organisé un véritable statut. Ainsi, la Grande Bretagne a érigé la fonction de chef de l’opposition en fonction officielle (« chef de l’opposition à Sa majesté »). De même, le comité de réflexion sur les institutions de la Ve République, installé le 18 juillet 2007 et présidé par Édouard Balladur, devrait aborder cette question. Il a préconisé une meilleure reconnaissance des droits de l’opposition au Parlement, notamment pour son temps de parole ou sa représentation dans les présidences et les fonctions de rapporteurs des commissions d’enquêtes. La loi constitutionnelle de juillet 2008 instaure un jour de séance par mois réservé à un ordre du jour fixé à l’initiative des groupes d’opposition et minoritaires. En pratique, une innovation avait déjà été introduite en juin 2007 : la présidence de la commission des Finances de l’Assemblée nationale avait été confiée à un parlementaire de l’opposition. Cette mesure était un engagement de Nicolas Sarkozy pendant la campagne électorale présidentielle.

  4. au cas où tu ne l’aurais pas remarqué c’est toujours la critique constructive qui amène les meilleurs solutions !
    savoir prendre du recul et critiquer est indispensable dans notre société qui est incapable de se rendre compte quand tout va mal

  5. SI LE POUVOIR DE GOURI DEY DEY LOKACI EST CONVAINCU DE PARVENIR A BIEN DIRIGER CE PAYS, POURQUOI A-T-ON CREE LA HALCIA? IL SUFFIT DE REGARDER LES TERGIVERSATIONS DE CETTE INSTITUTION ET D’EVALUER CE QU’ELLE N’A PAS PU REALISE DEPUIS SON INSTALLATION POUR COMPRENDRE SANS EMBAGE QU’ELLE NE FERA RIEN DE SERIEUX JUSQU’A LA FIN DE MANDATURE DU SERIEUX LION DE L’ADER ET RISQUERA MEME DE LUI CAUSER LE TORD AUPRES DU PEUPLE QUI POURRA PRENDRE AUTREMENT UNE PLUS DURE SANCTION EN SON ENCONTRE. AU LIEU DE LA HALCIA; ET, SI LE ROLE ETAIT DONNE A L’OPPOSITION DE DENONCER TOUS LES CRIMES COMMIS DANS UN ELAN DE CHANFGEMENT DE MENTALITE ET DE METHODE EN S’OBLIGEANT DE SE FAIRE MAL EN SE FAISANT SA PROPRE INJECTION PAR LA PIQURE DE SERINGUE POUR MIEUX SE SOIGNER ET AINSI NETTOYER SA DEVANTURE AVANT DE VOIR LE TAS D’ORDURE A LA PORTE DES AUTRES!!! CE SERA DANS CE CAS DU QUITTE OU DOUBLE CAR, ON VERRA CEUX DU POUVOIR EXERCER HONNETEMENT DANS LA CRAINTE D’ETRE DENONCE PAR LEURS OPPOSANTS ET CEUX QUI REDRESSENT LES TORDS SE FAIRE TORD DEVANT LA RAISON SI RAISON EST. AH!!! Je vous raconte une histoire d’un intrus pris dans un lit avec une femme mariee. Le conseil des grands du village se reunit pour decider de son sort et l’on proposa de ne pas le tuer mais de l’attacher et preparer de la bouillie. Lorsque le condamne aura serieusement faim, alors on l’abreuvera de cette bouillie tres chaude avant de le liberer pour aller mourrir seul, loin de tous. Ainsi, nous dirons que nous l’avons meme nourri avant de le laisser partir. Cela nous evitera d’etre ses assassins. Il fut attache et la bouillie fumante apportee lorsque le soleil etait au zenith, alors il reflechit et dit: « Que vous etes tous idiots: et si vous laisser cette bouillie au soleil, elle deveniendra encore plus chaude et me dechiquetera l’estomac et les intestins. Ne sera-t-il pas mieux pour que j’aille mourrir vite et seul dans la brousse, non » ? Ils accepterent et il disparut. Attention donc a l’allie de circonstance dont on ne parle pas de sa gestion comme s’il est propre et n’a rien fait sous la 5eme Republique pendant pres de huit annees sur les dix des deux mandats de Son Excellence Tandja Mamadou. L’on n’est plus dupes !!!!

  6. GUIDAN GARA ko GUIDAN ZAGO

    « TOUS MORTELS SUR CETTE TERRE, QUI REFUSE A UN HONNETE ET PROBE VOYAGEUR LA OU PASSER UNE NUIT AVANT DE CONTINUER SA ROUTEPAS DISTINGUER LE NOIR DU BLANC OU LE BON DU MAUVAIS. SEINI OMAR NE CESSERA PAS DE VIVRE POUR SI PEU ET L’OPPOSITION SERA PLUS CONSTRUCTIVE PLUS FORTE QUE JAMAIS CAR CHAQUE MILITANTE, SYMPHATISANTE, TOUT MILITANT ET SYMPHATISANT DES PARTIS MEMBRES DE L’ARN OUVRIRA SES YEUX ET PLACERA SES CAMERAS PARTOUT POUR RASSEMBLER DES INFORMATIONS CREDIBLES ACCOMPAGNEES DE PREUVES EVIDENTES POUR TOUT CONFINER AUPRES DU CHEF DE FILE DE L’OPPOSITION QUI DEPOSERA TOUT AUPRES DES AUTORITES COMPETENTES AFIN DE JUGER ET DE PUNIR. VOULAIT-ON DECONFITURER LA SITUATION? ON Y VA ET QUE LE PEREUX S’ABSTIENNE CAR DANS CE QUI ADVIENDRA, IL EST IMPOSSIBLE DE REVOQUER, LICENCIER OU ELIMINER RADICALEMENT TOUS CEUX DE L’ARN DANS LES ADMINISTRATIONS, JURIDICTIONS, COMMERCES ET AUTRES. CEUX-LA QUI SONT MIS AU REBUS MALGRE LEUR EXPERIENCE A CAUSE DE L’ESPRIT DE PARTAGE DES POSTES LIE A L’ALLIANCE MORGANATIQUE; ILS SERVIRONS HONNETEMENT LA NATION MAIS DENONCERONT TOUT CEUX QUI AGISSENT CONTRE LES INTERETS DU PEUPLE ET DE LA NATION; CE, GRATUITEMENT AVEC UN GRAND PLAISIR ET UN TOTAL SACRIFICE QUI COUTERA CHER A VIE, LA CARRIERE DE TOUS CEUX-LA QUI SE CROIENT AU DESSUS DE TOUTES LES LOIS (huamines et Divines). ON Y VA SANS MENACE NI RECUL ET ON VERRA LE RESULTAT DU PRIX DE LA RECTITUDE ET DE LA SAGESSE. DES RES DE SENSIBILISATION SE TIENDRONT PARTOUT DANS NOS ETATS MAJORS POLITIQUES POUR PREPARER LES ACTEURS QUI FERONT URINER LES MALFRATS ET INDELICATS DES BIENS COMMUNS CAR L’ON NE SAURA JAMAIS QUI A DENONCE QUI ET SEUL LE CABINET DES VOLONTAIRES SERVITEURS DE L’OPPOSITION CONSTRUCTIVES TRAVAILLERONT DANS L’OMBRE POUR PREPARER LES ATTAQUES PAR DES PREUVES PALPABLES. LA SEULE ISSUE PLAUSIBLE DES DETRACTEURS DE L’EXISTENCE DU CABINET DU CHEF DE FILE DE L’OPPOSITION, C’EST DE TRAVAILLER ET NE TRAVAILLER EN SERVANT LA NATION QUE POUR GAGNER TOUT A LA SUEUR DE SON FRONT, SINON… CE SERA LE PEUPLE NIGERIEN QUI GAGNERA EN NE DEVANT PLUS GLISSER DES BILLETS SOUS DES DEMANDES D’ACCES A SES DROITS.

  7. Seyni Omar et ta mafia,vous n’aurez aucun kopeck sur le l’argent du contribuable nigérien!il faut travailler pour mériter un avantage quelconque,c’est ça le service fait et c’est juridique!heusement que hama a été vigilant,en saisissant la cour constititionnelle!

  8. Il faut etre un con pour donner de l’argent à son adversaire pour qu’il vous abatte plus tard!je ne pense pas si mahamadou issoufou et sa clique sont aussi dupes pour laisser une telle saloperie,c’est donner un couteau à son ennemi,le dos tourné!mais il vous poignardera sans hériter!bandes de paltoqués!

  9. SVP messieurs de en haut de en haut, pensez au moins a tous ces malheureux qui crevent de faim et de maladie dans ce pays. L’opposition est constituee de predateurs de premiere classe qui ont pille ce pays et qui peuvent aujourd’hui se cotiser pour soutenir leur bureau si tel est qu’il le juge important. Trouver d’autres avantages moins onereux au chef de file de l’opposition tels que : Un siege en classe affaire dans mont bagazane lors de chaq deplacement du PR, un siege au premier rang lors des ceremonies, un motard dans le trafic, un policier devant sa maison, quelques publicites sur dounia tv, tal tv, tele sahel, … n’oubliez pas que le peuple souffre.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.