Accueil / ACTUALITE / TRIBUNE : PREMIER DEBAT DE LA PRESIDENTIELLE EN FRANCE : LES FORCES EN PRESENCE ET LE ‘TAKE AWAY’

TRIBUNE : PREMIER DEBAT DE LA PRESIDENTIELLE EN FRANCE : LES FORCES EN PRESENCE ET LE ‘TAKE AWAY’

Fillon, Macron, Hamon, LePen et Mélenchon, ils étaient cinq, cinq (5) candidats majeurs des 11 candidats à l’élection présidentielle française du premier tour du Dimanche 23 Avril prochain. Deux (2) de ces cinq seront très certainement au 2 eme tour prévu le dimanche 7 mai. Tous les sondages donnent la candidate de l’extrême droite Mme Marine LePen au second tour, mais face à qui ? la question se pose.

Pendant plus de 40 ans la vie politique française a été rythmée par l’alternance entre la Droite et la Gauche classiques ; jamais le Front National n’a été si près d’une victoire écrasante hormis la parenthèse de 2002 lorsque Jean Marie LePen arriva à se hisser au 2ème tour avant d’être ‘écrasé’ par Jacques Chirac avec plus de 80% du vote au sortir du 2ème tour de cette même année. Depuis cette période, beaucoup d’eau a coulé sous le pont. Ainsi après une présidence controversée de Nicholas Sarkozy puis l’échec du quinquennat en cours marqué par une Présidence très médiocre très impopulaire si bien que pour la première fois dans l’histoire politique de la France un Président sortant renonce carrément à un 2ème mandat, les français scrutent et considèrent d’autres options.

Au soir du 23 Avril prochain deux (2) candidats sortiront ‘la tête de l’eau’ et auront deux semaines supplémentaires de campagnes pour le deuxième tour fixé au 7 Mai prochain. Les Etudes d’Opinions semblent être unanimes, à 26% d’intentions de vote la Présidente du Front National (FN) sera vraisemblablement au 2ème tour. La deuxième place se joue entre Emmanuel Macro (le jeune ‘rebelle’ socialiste qui fit ses premiers pas sous l’ombre de François Hollande) avant d’acquérir une popularité phénoménale et de se démarquer du Parti Socialiste (PS) et de créer le mouvement En Marche ‘EM’. L’autre potentiel challenger au deuxième tour est le candidat de l’establishment de la Droite Française j’ai nommé M. François Fillon gaulliste ancien ministre de l’Education, ancien Sénateur et ancien Premier ministre sous Nicholas Sarkozy. Malgré ses démêlées judiciaires M. Fillon continue sa campagne tout en dénonçant ‘des coups bas’ venant directement de l’Elysée pour ‘empoisonner’ sa campagne et ‘délégitimer’ sa candidature.

Au-delà de Marine LePen, Emmanuel Macro et François Fillon, un 4ème candidat, celui du PS (au pouvoir) M. Benoit Hamon fait ‘pieds et mains’ pour s’afficher au 2ème tour et ce malgré l’impopularité des dirigeants socialistes actuels. D’ailleurs de grandes figures socialistes comme le tout puissant ministre de la Défense M. Jean Yves LeDrian ou alors Bertrand Delanoë ancien Maire de Paris ont apporté leur soutien inconditionnel à la candidature Macro reconnaissant de facto la ‘faible ; candidature du PS à travers son champion des primaires j’ai nommé M. Hamon.

2017 : l’année du clivage d’une ‘droite extrême’ et d’une ‘extrême droite’ ou l’année du clivage national ?

Des probables scenarii se dessinent au fur et à mesure qu’on s’approche du 1er tour du scrutin. Si au soir du 23 Avril prochain M. Fillon crée la surprise et passe au deuxième tour face à madame LePen cela voudra tout simplement dire que la France sera dirigée par la Droite. La Droite traditionnelle sous la bannière des Républicains ou bien l’extrême Droite de Marine LePen. Si par contre au soir du 23 Avril la candidate du FN et le leader du mouvement En Marche ‘EM’ M. Emmanuel Macro passent au deuxième tour alors cela signerait la fin de 40 ans d’alternance entre la Droite et la Gauche traditionnelles.

Lors du débat du Lundi 20 Mars passé les candidats ont tous souligné la difficulté du ‘moment’. Ils ont exprimé leur inquiétude quant à l’avenir de la France au sein de l’Union Européenne. Et les divergences n’ont pas manqué, comme par exemple le FN qui veut que la France soit repliée sur elle. La candidate de l’extrême Droite avance ses arguments populistes et nationalistes espérant jouer sur la peur des Français et faire une percée au sein de l’électorat (cela nous rappelle le débat Bush-Kerry en 2004 (ici même aux USA) lorsque George W. Bush utilisa l’argument fallacieux de la guerre d’Irak, jouant ainsi sur la peur de ses concitoyens, pour battre son adversaire démocrate John Kerry.

Ainsi donc, les adversaires de Marine LePen (comme Jean Luc-Mélenchon) contre-attaquent et s’alarment contre des idées nationalistes qui risquent d’isoler leur pays, et du coup l’affaiblir ; un pays déjà surendetté et dont le taux de chômage est l’un des plus élevé d’Europe. Alors que le monde est interconnecté économiquement et numériquement, votez FN serait isoler la France sermonna l’un des candidats avant d’expliquer le système liberticide et anti démocratique au cœur de l’agenda du Front National. Le candidat Emmanuel Macro lui parle du vote utile, le vote de refuge pour éviter à la ‘France libre’ de tomber dans l’extrémisme absurde de madame LePen.

Notons qu’un duel entre Marine LePen et Emmanuel Macro sera d’l’inédit car depuis l’avènement de la 5ème république, la France a toujours été dirigée soit par la Droite soit par la Gauche. Jamais deux (2) autres courants idéologiques outre les clivages Droite/Gauche ne sont arrivés au deuxième tour. Cette année le FN de Marine LePen et le ‘EM’ (le mouvement En Marche) du jeune Emmanuel Macro menacent de mettre fin à l’hégémonie Droite/Gauche et offrir à la France un autre frome de gouvernance.

Quel avenir pour la France au sein de l’Union Européenne et même au sein de l’économie mondiale ? La France va-t-elle se replier sur elle-même avec le risque d’hypothéquer sa place de 5ème puissance planétaire ? Aujourd’hui les Français se posent beaucoup de questions. Seul leur choix déterminera l’avenir de leur pays.

Rendez-vous le 23 Avril pour se faire une idée ; et le 7 mai pour le verdict final.

À propos de l'Auteur

DJIBRIL OUMAROU: WASHINGTON/BALTIMORE (USA)

À propos Administrateur

Un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*