Home ACTUALITE Trois policiers condamnés à 1 an de prison ferme après des violences sur un étudiant

Trois policiers condamnés à 1 an de prison ferme après des violences sur un étudiant

Étudiants rassemblés à Niamey le 16 février 2016. © ISSOUF SANOGO/AFP

Accusés d’avoir battu un étudiant lors d’une manifestation réprimée mi-avril sur le campus universitaire de Niamey, les trois policiers ont été condamnés mardi à un an de prison ferme.

Le verdict a été rendu mardi 22 août. Selon une source judiciaire, « les trois policiers ont été reconnus coupables de coups et blessures avec préméditation et condamnés à un an de prison ferme ». Membres de la brigade anti-émeute, ils doivent également verser 15 millions de francs CFA (environ 23 000 euros) de dommages et intérêts à la victime.

Ces membres des forces de l’ordre avaient été filmés à l’arrière d’un pick-up en train de matraquer la victime qu’ils avaient interpellée lors d’une manifestation étudiante organisée le 10 avril à Niamey. La vidéo, abondamment diffusée sur les réseaux sociaux, avait provoqué une vive réaction populaire, poussant la police à remettre ces trois hommes à la justice.

1 mort et plus de 100 blessés

Les étudiants avaient lancé un important mouvement de protestation pour réclamer de meilleures conditions de vie et d’études, qui a conduit à des affrontements avec les forces de l’ordre et à la fermeture pendant plusieurs jours du campus.

Un étudiant y avait trouvé la mort, après avoir été mortellement atteint à la tête par un tir d’un gendarme, selon les conclusions d’une enquête indépendante publiées jeudi dernier. Quelque 109 personnes avaient été blessées lors des heurts dont 88 manifestants et 21 policiers.

[author ]Par Jeune Afrique avec AFP[/author]

27 Comments

    1. Quand l’Etat est fragile, personne n’est en sécurité.
      Les FDS est le seul secteur qui fait que le Niger reste débout.
      Attention: ne le fragilisons pas.
      Encourageons à nos enfants à respecter la loi.
      Evitons de leur montrer qu’ils peuvent tout se permettre.
      A bon entendeur…

  1. Un an ferme pour des Coups et blessures Volontaires et des images relayees sur les reseaux sociaux contre trois policiers
    D’un autre cote avec mort d’homme, on se refuse jusqu’a identifier l’auteur du Crime d’Assassinat juste parce que c’est la Gendarmerie qui est pointee du doigt. Vivement les prochaines manifestations de quelques nature que ce soit. Sur que les policiers ne se mouilleront jamais.
    Quel Pays…

    1. Quand l’Etat est fragile, personne n’est en sécurité.
      Les FDS est le seul secteur qui fait que le Niger reste débout.
      Attention: ne le fragilisons pas.
      Encourageons à nos enfants à respecter la loi.
      Evitons de leur montrer qu’ils peuvent tout se permettre.
      A bon entendeur…

  2. Pourvu que ce verdict ne soit pas interprété par nos enfants comme une autorisation de tout casser dans leurs prochaines manifestations.
    Déjà ils promettent une entrée chaude en octobre.
    Finalement notre pays risque de rester pendant longtemps encore la risée de la communauté internationale, surtout de nos voisins immédiats qui voient les parents nigériens affluer chez eux à la recherche des places pour inscrire leurs enfants.
    Qui parlait encore de pauvre Niger?

    1. Il fut un moment où beaucoup de nos voisins viennent se former chez nous.
      Aujourd’hui il y a de moins en moins de gens qui osent inscrire leurs enfants dans cet enfers qu’est devenu l’université de Niamey..

  3. Nous avancerons dans la construction d’un Niger émergent si et seulement si:
    – nous mettons les intérêts du Niger au dessus de nos intérêts individuels, au dessus des intérêts des petites organisations auxquelles nous appartenons (familles, syndicats, partis, association…)
    – nous nous disons qu’il n’y a parmi nous aucun citoyen, aucun groupe de citoyens qui est au dessus de la loi
    – nous nous disons que les biens publics sont sacrés et chacun d’entre-nous doit lutter contre leur dilapidation ou leur destruction
    – nous nous disons que le dialogue doit être la règle et les conflits ouverts une exception
    – nous nous disons qu’aucun pays ne peut être construit (développé) dans la zizanie, la haine, l’instabilité chronique, les grèves perlées.
    – nous nous disons que nous avons sans doute des droits mais aussi des devoirs et que nous devons d’abord faire nos devoirs avant de réclamer nos droits.
    Les déclarations guerrières commencent à durer.
    Depuis la Conférence Nationale Souveraine nous passons notre temps à nous menacer, à nous lancer des défis oubliant notre plus Grand Défi à savoir sortir notre pays de la honte, de la pauvreté et de l’humiliation.

  4. Synthèse et moralité:
    A l’avenir agissons tous dans le respect des lois et règlements de notre pays
    A l’avenir évitons toute dégradation des biens publics
    A l’avenir évitons toute perturbation qui ne fait que détruire le seul espace de formation qui est accessible aux enfants des familles modestes.
    Ces enfants doivent penser à leurs études pour espérer améliorer leurs conditions d’existence et celles de leurs proches.
    Il faut éviter à ce que la pauvreté ne devienne héréditaire.
    Malheureusement certains disent que la rentrée scolaire prochaine n’aura pas lieu.
    Qui perd?
    Avec 26% de réussite au BAC sur les 47 000 présentés. Finalement ce sont 34 000 recalés qui reprendront la terminale.
    Qui parle encore d’hécatombe?
    Si avec tout ça les mouvements scolaires estudiantins continuent autant dire qu’on prépare le chaos.
    Pauvre Niger, pauvre pays, qu’ALLAH te vienne en aide. Ameeen!

  5. Que l’Etat respecte ses lois
    Que les forces de l’ordre respectent les lois
    Mais que nos enfants élèves et étudiants respectent aussi les lois.
    Que force reste à la loi.
    La pagaille n’est dans l’intérêt de personne. Elle ne profite qu’aux ennemis du Niger.
    A bon entendeur….

  6. Le problème principal de nous tous reside dans le fait jusqu’à présent nous n’arrivons à savoir qui est notre ami ou ennemi. Sinon je me pose la question quelle différence entre un policier et un étudiant à l’UAM et je me permets de dire qu’ils tous nigériens. Mais; en dehors de ce trait commun on pourrait aller très loin en faisant une analyse un peu approfondie pour comprendre davantage qu’est-ce qu’ils ont de commun, là aussi je dirais qu’etre étudiqnt à l’UAM c’est étudier pour devenir enseignant our porteur de tenue et là futur collègue dans la vie professionnelle. Sur un autre plan ils sont de freres puisqu’a l’hure actuelle de choses 80% des étudiants à UAM finiront de se retrouver dans l’enseignement d’où un collègue professionnel mais dans de secteur différent. Mais après tout quel est le trait commun de l’étudiant à l’UAM et porteur de tenue de façon générale? Si on analyse un temps soit peu, on comprend très vite qu’il est fort probable que 90% des téudiants de cette université soient de fils des pauvres. Du côté des porteurs on en trouvera autant. En somme s’il faut conclurer ici ou de continuer un peu l’analyse je pourrais dire avec moins d’hésitation qu’ils sont tous des nigériens pour qui on a prédefini un destin ennseignement ou la tenue et par conséquent ayant un ennemi commun « ceux qui ont pris en otage ce pays depuis l’indépendance » cessez de s’insulter et essayer d’identifier avec qui il faut jouer!!!!!!

    1. « Si on analyse un temps soit peu, on comprend très vite qu’il est fort probable que 90% des étudiants de cette université soient de fils des pauvres. Du côté des porteurs on en trouvera autant. »
      D’accord avec vous.
      Moralité: évitons toute perturbation qui ne fait que détruire le seul espace de formation qui est accessible aux enfants des familles modestes.
      Étudions sérieusement pour améliorer nos conditions d’existence.
      Or au rythme où vont les choses (perturbation des activités académiques dans les écoles et les universités publiques) la pauvreté risque d’être héréditaire.
      Déjà certains disent que la rentrée scolaire prochaine n’aura pas lieu.
      Qui perd?
      Avec 26% de réussite au BAC ce sont 34 000 recalés qui reprendront la terminale.
      Voyez l’embouteillage….

  7. POLICIERS, GARDES, GENDARMES, FAN BON COURAGE POUR TOUT CE QUE VOUS FAITES DANS L’EXÉCUTION DE VOS SERVICES QUOTIDIENS. VOUS AVIEZ TUE, VOUS TUEZ,VOUS ALLEZ CONTINUER A TUER CA FAIT PARTI DE VOS BOULOTS. NOUS FRONTIERES SONT SECURISEES GRACE A ALLAH ET A VOUS. C’EST VRAI RELATIF A LA TUERIE LA COMMISSION A ZAPE ELLE N’A PAS FAIT DU BON TRAVAIL PERMETTANT DE DIRE EXACTEMENT CELUI QUI A TUE. A LA LECTURE LES TEMOIGNAGES SONT FLOUX.

  8. Concernant la mort de l’étudiant nous sommes entrain de creuser aussi car il parait qu’il y a deux étudiants qui sont des vrais témoins des circonstances de la mort de leur camarade et que la commission a refusé leur témoignage pour prendre le témoignage du gardien et un autre étudiant du milieu de la police. Et quand la commission a demandé à ce soit disant gardien et étudiant témoins. La commission les a demandé a juré sur le saint Coran mais ils ont refusé pourtant les deux étudiants témoins de tireur embusqué étaient prêt à jurer sur le saint Coran. Selon les gens plus proches de ces témoins des faits le tireur embusqué et qui a tiré a bout portant n’est pas un élément de la gendarmerie. Il parait qu’on a dressé le gardien et l’étudiant pour témoigner en défaveur des gendarmes car les termes employé par l’étudiant comme: tireur embusqué,tiré a bout portant sont des termes purement militaire qui l’ont été soufflé pour témoigner contre renumérotation. Dans tous les cas nous sommes entrain de creuser dans nos milieux pour connaitre tous les contours. C’est vraiment honteux d’enquêter sans arriver aux vrais résultats. Si ces témoins sont sérieux pourquoi ne pas décrire ou donner le signalement exact du tireur. Ils étaient où au moment du tir. Ils disent tirer à bout portant et on parle de distance de 100 m. Quelle honte! Votre enquête est la plus légère car sans résultat considéré que les membres ont passé des dizaines de jours de balades sans but et sans destination. Ils parlent de la reconstitution mais comment ? Pouvez vous reconstituer de telles échauffourées. Bravo donc Rwanda a besoin de vous pour reconstituer les massacres de son génocide afin d’éclaircir le monde. Si je suis un membre de la gendarmerie j’allais faire un point de presse contre vos déclarations de presse pour que tout le Niger soit au courant de vos contours.

    1. Vous dites « Dans tous les cas nous sommes entrain de creuser dans nos milieux pour connaitre tous les contours.  »
      Souhaitons que seule la vérité et les intérêts supérieurs de notre pays vous intéressent et non l’envie de verser de l’huile sur le feu.

  9. C est l’injustice et la corruption qui fragilisent l’État, a ce que je comprend vs n’êtes pas contents de ce verdict, puisque vs êtes du pnds ,changez mes chers si non le niger restera toujours dernier pays de la planète.

    1. Ok pour la justice.
      Cependant je réaffirme mes prières:
      – Souhaitons que nos enfants n’aillent pas un jour mettre du feu à nos institutions de la République parce qu’en face les policiers ont peur d’agir pour éviter d’aller en prison.
      – Souhaitons qu’aux prochaines manifestations que certains gros malins ne soient pas tentés d’agresser les policiers pour se faire bastonner et gagner 15 000 000 de nos francs.
      Évidemment il suffit de prendre soin de faire filmer la bastonnade et la faire publier sur les réseaux sociaux.

  10. Souhaitons que nos enfants n’aillent pas un jour mettre du feu à nos institutions de la République parce qu’en face les policiers ont peur d’agir pour éviter d’aller en prison.
    Souhaitons qu’aux prochaines manifestations que certains gros malins ne soient pas tentés d’agresser les policiers pour se faire bastonner et gagner 15 000 000 de nos francs.
    Évidemment il suffit de prendre soin de faire filmer la bastonnade et la faire publier sur les réseaux sociaux.
    Plus sérieusement un Etat est un Etat.
    Regardez ce qui se passe dans les plus grands pays démocratiques pendant les manifestations….
    Nous n’avons aucun intérêt à fragiliser l’Etat.
    A bon entendeur ….

    1. Surtout qu’on nous a promis que la rentrée risque d’être perturbée.
      Vous avez dit pauvre Niger.
      Pauvre pays, Seul ALLAH peut te sauver.

    2. ce que ces policiers ont fait à ce pauvre étudiant n’a rien d’éthique et totalement honteux vis à vis du métier de la police, on n’a pas besoin de prendre des étudiants, les mettre dans un véhicule et les forcer à crier vive la police et a bas l’unsn, vous gagnez quoi en faisant cela???complètement ridicule et bête…. le verdict est juste et équitable et j’ose espérer que cela sert de leçon aux autres « policiers antiémeute », je suis content de cette justice nigérienne vraiment, quand elle veut, elle rend répond vraiment à son nom….

      policiers antiémeute, il faut comprendre que votre rôle est de cadrer les manifestations pour que ça ne dégénère pas, employez des méthodes légales pour disperser les manifestants violants …. on sait que c’est très difficile, mais c’est votre travail, c’est pour cela, on vous appelle force de l’ordre mais allez vous même commencer à vous en prendre aux étudiants qui très souvent n’attendent que ça…ceci est entièrement de votre faute

      1. Ok
        Je suis d’accord avec vous.
        Mes prières (souhaits) ne visent personne.
        Aucun citoyen n’est au -dessus de la loi.
        Je souhaite simplement que nos enfants comprennent cela.
        On nous parle souvent des choses anormales qui se passent sur les campus.
        Mon souhait et de voir les policiers, les étudiants et tous les citoyens agir dans le respect de la loi.

        1. nous souhaitons tous cela, on peut bien manifester sans violence…c’est tout à fait possible, on aimerait bien voir une manifestation responsable sans aucune victime (blessés ou morts) et aucun dégâts aux biens publiques et privés, ni insultes, que des arguments pour se faire entendre et convaincre l’opinion nationale et internationale, c’est ça le but de toute manifestation pour des revendications des droits….

          1. Parfaitement d’accord avec vous.
            Et ce que vous dites est bien possible si et seulement si:
            – nous mettons les intérêts du Niger au dessus de nos intérêts individuels, au dessus des intérêts des petites organisations auxquelles nous appartenons (familles, syndicats, partis, association…)
            – nous nous disons qu’il n’y a parmi nous aucun citoyen, aucun groupe de citoyens qui est au dessus de la loi
            – nous nous disons que les biens publics sont sacrés et chacun d’entre-nous doit lutter contre leur dilapidation ou leur destruction
            – nous nous disons que le dialogue doit être la règle et les conflits ouverts une exception
            – nous nous disons qu’aucun pays peut ne peut être construit (développé) dans la zizanie, la haine, l’instabilité chronique, les grèves perlées.
            – nous nous disons que nous avons sans doute des droits mais aussi des devoirs et que nous devons d’abord faire nos devoirs avant de réclamer nos droits

    3. Ce que vs dites est une honte Mr
      Dites Merci Dieu
      Enfin on arrive vers la fin de l’impunité
      Ils ont Tué et vs pensez qu’ils ne doivent pas etre jugés.
      Evoluer un peu Nigerien.

      1. Quand je dis « Souhaitons que nos enfants n’aillent pas un jour mettre du feu à nos institutions de la République parce qu’en face les policiers ont peur d’agir pour éviter d’aller en prison. » c’est aussi une forme de lutte contre l’impunité.
        Laisser libres ceux qui brûlent et cassent les édifices c’est faire régner l’impunité.
        Aucun citoyen qui aime son pays ne souhaite le règne de l’impunité.
        Pour éviter cela tout le monde, je dis bien TOUT le monde doit respecter les lois de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Sécurité au Niger : remise de matériel roulant au service central de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée

Le siège du Service central de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale…