Home ACTUALITE Un deuil national de 72 heures décrété au Niger

Un deuil national de 72 heures décrété au Niger

Une de vue de soldats

Le gouvernement nigérien a décrété, samedi, un deuil national de 72 heures, à compter de dimanche 26 Février, en la mémoire des éléments de Forces de Défense et de Sécurité (FDS) assassinés, lâchement mercredi dernier par des terroristes, à In-Tirzawan, dans la Région de Tillabéry, près de la frontière malienne.

Ce deuil a été annoncé par un communiqué du gouvernement, à l’issue de la réunion du Conseil Supérieur de la Défense Nationale, présidée par le président de la République Issoufou Mahamadou, chef Suprême des armées.
Par le même communiqué, le gouvernement présentait ses condoléances aux familles attristées et souhaitait un prompt rétablissement aux blessés.

Dans la soirée, le président Issoufou Mahamadou devait recevoir le Ministre français de la Défense Nationale, Jean Yves LeDrian, venu lui présenter les amitiés du gouvernement français et ses condoléances, suite à l’assassinat des militaires nigériens en mission par des terroristes, venus probablement du nord Mali.

« Je suis venu dire au revoir, au président Issoufou Mahamadou, au moment où s’achevait ma mission, en tant que ministre de la Défense Nationale. Le président Issoufou est un ami et un allié dans la lutte contre le terrorisme. Il était donc de mon devoir de venir le rassurer du soutien de la France dans la lutte contre le terrorisme au Sahel », a affirmé le Ministre français.

Une attaque terroriste, rappelle-t-on, perpétrée le 22 février dernier dans le département de Ouallam (Région de Tillabéry à l’ouest du pays), a fait quinze (15) militaires nigériens tués et dix-neuf (19) autres blessés, a annoncé, jeudi soir dans un communiqué, le Colonel Touré Seydou Abdel Aziz, porte-parole du Ministère de la Défense nationale.

Selon le communiqué, c’est « dans l’après-midi du 22 février 2017, aux environs de 16h00, qu’une patrouille des Forces Armées Nigériennes a été attaquée par des éléments terroristes aux abords de la localité de In-Tirzawan à 16 Km au Nord de Tiloa dans le département de Ouallam ».

Le communiqué précise que « nous déplorons quinze (15) morts et dix-neuf (19) blessés dans nos rangs », ajoutant que « des opérations de ratissage ont été engagées dans le secteur pour neutraliser les terroristes en fuite ».

Aussi, « en cette circonstance douloureuse, poursuit le communiqué, le Ministre de la Défense Nationale, au Nom du Président de la République, du Gouvernement et du peuple nigériens, présente ses condoléances les plus émues aux familles des décédés et souhaite un prompt rétablissement aux blessés ».

Le Ministre de la Défense Nationale a, en outre, salué les Forces de Défense et de Sécurité « pour le tribut qu’elles payent dans cette lutte contre les bandes terroristes et criminelles », conclut le communiqué.

Aux dernières nouvelles, un des militaires blessés a succombé à ses blessures, ce qui porte à 16, le nombre de militaires assassinés.

[author ]DMM/ANP/Fev 2017 (ANP)[/author]

10 Comments

  1. Je n’arrive toujours pas à m’expliquer comment un ennemi extérieur à notre pays, va se donner le luxe de surprendre une patrouille de nos Forces de Défense et de Sécurité qui est sensée être en mouvement permanent sur le terrain, à moins que cet ennemi ne dispose de renseignements précis sur l’itinéraire précis de cette patrouille, ainsi que ses positions sur le terrain. Notre patrouille n’est pas tombée dans une embuscade. Elle a donc été surprise par cet ennemi lors d’une de ses pauses et l’ennemi, qui n’est certainement pas venu à l’intérieur de notre pays à pieds, a tranquillement attendu que nos vaillants soldats se relâchent pour attaquer et nous infliger ces terribles pertes. Et comment expliquer que cette patrouille n’ait pu bénéficier ni du soutien des éléments basés à Tiloa qui est à 16 kms au sud, ni des éléments de l’unité anti-terroristes basés à Ouallam qui est à moins de 100 kms de In-Tirzaouane, encore moins de celui des forces aériennes ( hélicoptères de combat ) basées à Niamey ? Trop de zônes d’ombre restent à éclairer. Dans tous les cas, des têtes doivent tomber au sein de la hiérarchie militaire, à moins que ce ne soit les plus hautes autorités du pays qui aient refusé d’accepter le décollage des hélicoptères, de crainte de … . Un éclairage doit être vite apporté dans cette affaire, tout comme dans l’affaire des 200 Milliards évaporés .

  2. Il est de plus en plus clair que toutes ces attaques sont commandités par une puissance étrangère! Mais une coïncidence attire notre attention, en effet, dès qu’on commence à parler d’un événement dans la région d’Agadez le consulat français s’agite et le lendemain les attaques surgissent! On se rappelle de nos 22 vaillants soldats en octobre 2016 (en veille d’Agadez Sokni), aujourd’hui 16 dignes fils tombent (en veille du festival de l’Aïr) et demain??? Dans tout ça les touaregs perdent sur toute la ligne. Ils sont les « dindons de la farce ». Ils n’auront aucun avenir dans les agendas cachés comme toujours! « Pauvres Diables »!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. Excusez moi chers internautes…mais ce des freres qui sont decédés arretons de polemiquer et prions pour le repos de leurs ames.. ils ont accompli leur devoir de soldat

  4. Paix à leurs âmes. Il y a des véhicules calcinés, mais tout porte à croire que c’était une surprise, nos FDS n’ont pas eu le temps de répliquer.

        1. A la guerre, la prière peut se faire sur toutes les positions: à l’affut, couché, assis, debout, accroupis gâchette à la main… c’est vraiment permis.

          Qu’Allah protège le Niger.

  5. Je ne comprend pas bien on parle « d’assassinats  » sa veut dire que les militaires n’avaient pas d’armes où bien ils ont été assassinés après s’être fait prisonniers! Quelqu’un peut nous expliquer s’il vous plait?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

LE REPRESENTANT PERMANENT DU PAKISTAN ET PRESIDENT DE L’ECOSOC CHEZ LE REPRESENTANT PARMANENT DU NIGER ET PRESIDENT DU COSEIL DE SECURITE DES NATIONS UNIES

Cette audience accordée au Représentant du Pakistan par le Représentant du Niger porte ess…