Home ACTUALITE «Un fonds de 500 millions FCFA sera prélevé pour une utilisation immédiate au profit des ayants droit des FDS», a annoncé Mme Khadijah G. Diallo directrice générale de la Haute Autorité du Waqf

«Un fonds de 500 millions FCFA sera prélevé pour une utilisation immédiate au profit des ayants droit des FDS», a annoncé Mme Khadijah G. Diallo directrice générale de la Haute Autorité du Waqf

A l’issue de la réunion du Conseil national de sécurité (CNS) présidée hier par le Chef de l’Etat, Chef suprême des armées, SE Issoufou Mahamadou, et consacré à l’état de la mise en œuvre et de l’opérationnalisation du Waqf, la DG de la Haute autorité du Waqf a animé un point de presse dans lequel, elle a annoncé les principales décisions prises relativement à ce dispositif.

Pour rappel, le Waqf public a créé il y’a quelque 10 mois et est destiné aux ayants droit des Forces de Défense et de Sécurité (FDS) tombées sur le champ d’honneur. Lors de son point de presse à l’issue de la session du CNS, la Directrice générale de la haute autorité du WAQF, Mme Khadijah G. Diallo, par ailleurs conseillère spéciale du Président de la République, a indiqué que «depuis la création du Waqf, les différents services travaillent sur la détermination des modalités d’appui aux bénéficiaires, puis aux modes de fonctionnement du WAQF proprement dit». Cependant, le Chef de l’Etat a trouvé que le temps a été long, que les familles orphelines des FDS avaient assez attendu. «Il fallait qu’on change de méthodologie», a-t-elle reconnu. En perspective, des mesures sont résolument engagées et le ton est donné pour l’opérationnalisation du fonds et sa pérennité.

Au cours d’une transition de 1 an, explique Mme Khadijah G. Diallo, il sera prélevé sur le fonds disponible un montant de 500 millions FCFA pour une utilisation immédiate au profit des ayants droit des FDS, tout en travaillant sur l’opérationnalisation du WAQF, c’est-à-dire en mobilisant davantage les ressources auprès des partenaires. «L’autre mesure importante est que le Chef de l’Etat a insisté qu’il fallait s’inscrire dans la pérennité des ressources. Cela, en inscrivant, à partir de cette année 2020, au budget national, un montant de 2 milliards, alimenté chaque année au moins sur un horizon de 5 ans, afin d’avoir des moyens assez conséquents pour intervenir et soutenir les familles des FDS», a-t-elle annoncé.

Pour mémoire, le WAQF, dont la création a été annoncée officiellement par le Président de République, dans son message à la Nation à la veille de la fête nationale du 18 décembre 2019, suite à l’attaque d’Inatès, a eu à sa disposition dès le lendemain un montant d’environ  2,5 milliards de FCFA. «Selon le principe du WAQF, ce n’est pas le capital ou l’argent mis à disposition qui est utilisé ou distribué aux bénéficiaires. Ce montant est investi et c’est l’usufruit de cet investissement qui est mis à leur profit», a expliqué la Directrice générale de la haute autorité du WAQF.

«Les ayants droit de nos vaillantes forces de défense et de sécurité tombées sur le champ d’honneur, doivent savoir qu’il nous tient à cœur de les servir et de les accompagner», a déclaré Mme Khadijah G. Diallo.

Par Ismael Chékaré(onep)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

La Résidence du Niger à New York sise à White plains, 33 Colonial Road n’est pas propriété du Niger ou du Président.

C‘est le 25 Août 2015 que le contrat de bail de la résidence du Niger à New York, a été si…