Accueil / ACTUALITE / Une commission parlementaire va enquêter sur l’Uraniumgate

Une commission parlementaire va enquêter sur l’Uraniumgate

Les députés nigériens ont approuvé vendredi la mise en place d’une commission parlementaire pour enquêter sur une affaire douteuse de vente d’uranium. Comme Jeune Afrique l’explique dans son numéro à paraître le 19 mars, celle-ci intéresse également la justice française et concerne un montant d’environ 120 millions de dollars.

L’UraniumGate, comme l’a baptisé la presse nigérienne, n’a pas fini de faire parler. Alors que les députés nigériens ont approuvé vendredi 17 mars la mise en place d’une commission parlementaire pour enquêter sur l’affaire, une autre enquête est également en cours sur le même dossier au Parquet national financier de Paris, comme le détaille Jeune Afrique dans une enquête à paraître dans son numéro du 19 mars.

Que se cache-t-il derrière cette transaction multiple d’uranium présumée frauduleuse effectuée entre autres avec le Niger en 2011 ? Quel a été le rôle d’Hassoumi Massaoudou, actuel ministre des Finances ? Quelle est la responsabilité d’Areva dans ce montage douteux, qui implique le Liban, la Russie et Dubaï ? Où en est la justice française ?

À propos de l'Auteur

Par Mathieu Olivier (Jeune Afrique)

À propos Administrateur

13 plusieurs commentaires

  1. s’ils ont accepté une enquête parlementaire c’est qu’ils savent que celle ci les arrange. vous verrez qu’au bout rien ne va se passer. Mais,nigériens,je vous prie,cessez de vous lamenter ,a travers le président ces gens ( massaoudou ,bazoum,etc..)ont juré sur le saint coran et Dieu ne dort pas Il a déjà fini son travail c’est nous qui ne comprenons rien.Eux ils savent qu’ils sont finis,ils regrettent d’être Vénus au pouvoir .Que Dieu nous prête longue vie vous verrez comment ils vont finir.

  2. Espérez seulement que cette commission parlementaire pour voir clair dans ces nième SCANDALEGATE ne soient juste une diversion….

    Députés de quelque bord ppolitique que vous soyez…. Le bas peuple vous observe et vous jugera….. Ne pensez pas à vos ventres mais à ceux des démunis pauvres des contrées reculées du Niger….

    Face à cette escroquerie digne de AL Capone …. Assumez vous pour l’histoire… Pour les générations présente et future et essayez de voir très clair……

    Même si c’est ton jumeau ne Travestissez pas la vérité…..

    Sous une autre note….. Quand des acteurs des dits amis politiques de ces socialistes roses milliardaires …demissionnent ailleurs…. au Niger par contre les indélicats sont promus à des postes plus juteux plus budgetivores qu’inutiles pour le Niger

    Quand un ministre demissionne pour avoir ses enfants citées pour des emplois quand il était député…… Alors qu’il est présentement ministre de l’intérieur….

    Que dire dans les cas du Niger ..

    Et partager est ce un problème ?.
    « Le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux a annoncé mardi sa démission, au lendemain des révélations sur l’emploi de ses filles comme collaboratrices parlementaires.

    «J’ai adressé ma démission au président de la République François Hollande», a-t-il déclaré, le visage fermé, lors d’une brève allocution à la préfecture de Bobigny, en Seine-Saint-Denis.

    «Même si cela ne concerne en aucun cas la mission que j’ai aujourd’hui, celle de ministre de l’Intérieur, je ne veux à aucun prix que ce débat, fait d’amalgames, puisse porter atteinte au travail du gouvernement», a affirmé M. Le Roux.

    «Ici, en Seine-Saint-Denis, chez moi, aujourd’hui comme hier et ces 20 dernières années, j’ai mis un point d’honneur à respecter la fonction de député et les devoirs qu’elle entraîne», a-t-il poursuivi.

    «J’affirme mon honnêteté dans les rapports humains comme dans tous mes actes politiques», a-t-il ajouté.

    Selon lui, les contrats de ses filles, «ponctuels et officiels, conformes aux règles juridiques des services de l’Assemblée nationale, correspondaient tous bien sûr à des travaux effectivement réalisés».

    «Ces moments de travail en commun étaient importants pour moi comme ils étaient formateurs pour elles», a-t-il fait valoir. «Dans mes responsabilités, le temps pour être ensemble n’est pas si fréquent.»

    Une enquête préliminaire a été ouverte mardi par le parquet national financier au lendemain des révélations sur les CDD des deux filles adolescentes de M. Le Roux comme collaboratrices parlementaires.

    Selon «Quotidien», l’émission de TMC qui a révélé l’information, l’ex-ministre, à l’époque député de Seine-Saint-Denis, a employé ses deux filles, alors qu’elles étaient lycéennes puis étudiantes, en cumulant respectivement 14 et 10 CDD entre 2009 et 2016, pour un montant total de quelque 55.000 euros. Elles n’avaient, lors des premiers contrats, que 15-16 ans.

    Certains CDD ont pu avoir lieu en même temps que des stages en entreprise ou sur le temps universitaire, à l’été 2013 pour l’une des filles, 20 jours en mai 2015 pour l’autre, affirme l’émission de Yann Barthès.

    Dans la foulée de l’annonce de cette démission, l’Élysée a annoncé le nom du remplaçant de M. Le Roux, Matthias Fekl, jusqu’ici secrétaire d’État au Commerce extérieur »

  3. Si vous croyez vraiment que ces deputes analphabetes qui ont achete leurs sieges et qui sont tout aussi cupides et corrompus que les massaoudou, seraient capables de demeler le vrai du faux dans cette affaire, alors vous etes a plaindre.

  4. Pour faire serieux, il aurait fallu que hassoumi massaoudou soit demis de ses fonctions de ministre le temps de l´enquete pour se mettre a la disposition des enqueteurs et pourquoi pas etre reinstalle si il est blanchi. A force de ruser avec le peuple, ils ont fini par se discrediter et quoiqu´ils feront, ils ne retrouveront plus jamais le respect des nigeriens.

  5. Pourtant l’idée de la mise en place de la commission d’enquête parlementaire était saluée de tous. Si la majorité l’avait rejetée on serait là à commenter le rejet. Maintenant qu’elle l’a acceptée, parce qu’elle ne se reproche rien, on veut banaliser le travail qu’elle va faire.

  6. Pour ce qui ne savent pas l’enquête est déjà terminée et les peines prononcées ,seulement le souffle des victimes n’est pas terminé et que le sage des juges n’étant jamais pressé, il les attend et ils iront et rien plus rien n’empêchera qu’il purgent leur peine exact.

  7. enquête HAHAHAHAHHAHHHAHAHHHAHHAHHA

  8. Un homme politique algerien disait ceci: Le moyen le plus simple d’etouffer une affaire c’est de creer une commission d’enquete internationale pour faire la lumiere.

  9. Je pense que l’opposition nigérienne doit s’oriente sur les juridiction internationaux pour espérer quelque chose Tout le monde sait qu’il n’a plus des justice au Niger aucune enquête sérieuse ne peut sorti de la justice nigérienne

  10. je penses que les Lumanistes confondent entre 200 millions et 200 milliards qui et con pour détourné une telle somme

  11. Bonjour,

    Mes chers freres deputés…combien le contribuable va vous payer pour faire cette enquete ? Etes vous plutot interessés par les perdiems que par le resultat de vos soi disantes enquetes. D’ailleurs, à quoi sert une enquete diligentée par les deputés, il fallait plutot laisser ce dossier à la justice. De toutes les facons,vous n’etes pas si serieux que nos eminents juges. Il y aura juste un quelconque rapport qu’on mettra dans les tiroirs et puis c’est tout…Ah j’allais oublier, vous allez comme à l’accoutumée, vous allez percevoir vos perdiems choses qui vous interessent le plus ….
    Apres vous serez en embuscade et attendre une autre affaire sulfureuse pour encore vous remplir les poches…. Et d’ailleurs ce sont ces pratiques qui sont meme à la base de votre fonction de deputé….

    Tous pourris, tous venus s’enrichir aux depens des populations les plus pauvres de la planete…..pathetique…

  12. l’enquête s’arrêtera à la porte de la présidence.

  13. ces parlementaires sauront ils aller au delà des intérêts politiques .plutôt lorgner du cote de la justice française on en saura mieux et plus.puisse dieu sauvegarder les intérêts du pauvre citoyen.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*