Home ACTUALITE Vers la fin des grèves dans le secteur de l’éducation

Vers la fin des grèves dans le secteur de l’éducation

Après plusieurs mois de grèves et de perturbations, le secteur de l’éducation va pouvoir enfin connaitre l’accalmie. En effet, selon une source proche des négociateurs, le Gouvernement et les représentants des syndicats du secteur ont signé  au cabinet du Premier Ministre un protocole d’accord d’une convention de mise en œuvre du communiqué conjoint du 13 décembre 2016 avec les syndicats du secteur de l’éducation.

C’est un véritable ouf de soulagement si les deux parties se fassent violence et appliquent à la lettre les termes d’un protocole d’accord qu’elles viennent de parapher.

L’école publique nigérienne a trop souffert des inconséquences des responsables du secteur.

Les élèves et leurs parents ont vécu dans leur chair ce drame. Souhaitons simplement que l’esprit du mois sacré de Ramadan souffle sur ce secteur qui en a tant besoin.

[author ]Namalka Bozari (Web Contributeur) Tamtam info News[/author]

18 Comments

  1. tout simplement parce que le gouvernement ne veut pas d’une année blanche sinon il pouvait négocier depuis avec les syndicats des enseignants. mais non il faut envoyer d’abord les enfants du pauvre en pâture et au bout du compte organiser un soi-disant examen pour dire aux partenaires que l’année a été sauvée : mascarade. résultats des élèves sans niveau qui ne pourront pas poursuivre des études supérieures mais bons pour être reversés dans l’armée, la police, la gendarmerie etc…

  2. Gaskiya tu es vraiment nul. Tu n’as pas le niveau pour parler. Cherche juste à manger car tu es un dernier et laisse les vrais nigériens défendre le Niger. Retourne chez toi.

    1. A Mr Le sage
      Reconnaissons que ces syndicalistes ont fait trop mal à ce pays.
      Rien, absolument rien ne justifient certains comportements des syndicats.
      Tout se passe comme si le Niger ne compte pas.
      De plus reconnaissons que par lâcheté tous nos hommes politiques s’amusent à utiliser les problèmes scolaires dans leur stratégie des destruction massive de nos enfants. ALLAH YA ISSA

  3. Pourquoi avoir attendu la fin de l`annee scolaire pour enfin trouver une solution? les syndicats savent qu`une fois l`annee achevee ils n auront plus de pouvoir sur le gouvernement donc ils ont cede sur tout pour obtenir ce qu`ils appelent accord., mais la question est de savoir pourquoi avoir tant tergiverse si c est pour cette finalite? Le gouvernement n avait nullement la volonte de ceder sur quoi que ca soit meme si cela conduirait a une annee blanche
    finalement je me dis que ni les enseignants ni le gouvernement , aucun d eux ne se soucie du sort de l`eleve Nigerien. Valider une annee au cour de laquelle meme pas le quart du programme n a ete acheve
    je trouve que c est incense et irresponsable. si vous voulez lutter alors faites le une fois pour toute, car je suis certain que des septembre prochain les memes revendicatons vont revenir

    1. Vous avez raison de poser ces question: une seule réponse: pour beaucoup le Niger ne compte pas. Et dans ces accords ce n’est pas la pitié de nos enfants qui a prévalu.
      Nous n’avons aucune honte à ce que nos enfants soient dans les rues quand les enfants des autres nations du monde son en classe
      Après, et après tout cela on s’étonne d’être classé toujours dernier de la planète.
      Vraiment pauvre Niger….

  4. Il faut cesser d’utiliser l’école comme variable d’ajustement dans nos zizanies politiques.
    Il y des choses avec lesquelles un peuple ne doit pas blaguer. C’est le ca de l’école.

  5. Très bonne information pour tous ceux qui aiment le Niger.
    Malheureusement nous payeront pendant des années les conséquences de notre inconséquence dans ce secteur.
    Que tous les acteurs s’accordent à tout faire pour que les années à venir soient meilleures.

  6. Peut-être nous avons commencé à avoir honte de ce qui nous arrive
    Peut-petre nous avons commencé à comprendre que sans uns système éducatif performant nous risquons de consolider notre place de dernier en IDH
    Peut-être nous avons compris combien il esr lâche de sacrifier nos enfants et notre avenir

  7. IL n est jamais trop tard au moins on VA bien preparer l annee scolaire prochaine. Honte aux saboteurs DE l ecole nigerienne au nom d une divergeance politique qui NE dit pas son nom

    1. Bien dit Verite, dans beaucoup d’établissements les enfants ont déjà fait les compositions de fin d’année avec peut être un mois de cours pour toute l’année si on fait une bonne évaluation. Les enseignants ont accepté de signer le protocole d’accord car ils ne peuvent pas faire la grève pendant les vacances.
      La solution est de signe quelque chose pour les servir d’argument afin d’ entamer la rentrée prochaine avec une autre grève dès la rentrée. Voilà le Niger/
      Les uns et les autres vont se rencontrer dix fois pour sortir avec la même chose que tout le monde sait qu’il sera difficile de mettre en œuvre. Alors de grâce gouvernement comme enseignants respectons notre pays et ayant pitié de l’éducation des nos enfants en trouvant un véritable accord dans lequel chacun accepte de faire le sacrifice au lieu de sacrifier nos enfants.

      1. Et dans ces accords ce n’est pas la pitié de nos enfants qui a prévalu. Encore moins les intérêts supérieurs de notre pays.
        Nous n’avons aucune honte à ce que nos enfants soient dans les rues quand les enfants des autres nations du monde son en classe
        Après, et après tout cela on s’étonne d’être classé toujours dernier de la planète.

  8. Ou sont les petits de « Kai na touray » qui ne veulent que du mal de l’école nigérienne. Mounkaila Halidou doit savoir qu’il repondra des tords qu’il a causés et à l’école nigérienne et aux enseignants. Combien de mois de salaire les enseignants ont-ils perdu pour satisfaire les manœuvres politiciennes de Mounkaila Halidou téléguidé par son patron via les Ali Idrissa et Les Siragi? vous répondrez devant Dieu et le peuple nigérien ne vous pardonnera pas.

  9. Vraiment vaut mieux mettre des informations credibles sur tamtam info…au lieu de passer votre temps à raconter des trucs sans queue ni tetes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Déclaration de S.E.M Issoufou Mahamadou Président de La République, Chef De L’Etat, Président du Conseil de Sécurité des Nations Unies pour le mois de septembre 2020

Messieurs les chefs d’État et de Gouvernement, Monsieur le Secrétaire Général des Nations …