Home ACTUALITE Vers le retrait de la licence accordée à Orange Niger ?

Vers le retrait de la licence accordée à Orange Niger ?

S’achemine-t-on vers la résiliation du contrat d’Orange Niger ou du moins une action énergique de l’agence de régulation contre cette multinationale qui piétine les lois nigériennes ? La question mérite d’être posée tant le différend entre cette entreprise et la Direction Générale des Impôts est loin de connaitre un dénouement rapide. Orange Niger  campe sur sa position et la DGI est plus que décidée à faire entendre raison à Orange et de mettre l’Etat dans sesdroits.

Selon des indiscrétions, la réunion d’échanges de dernière minute qui a regroupé autour du Ministre des Finances, Hassoumi Massaoudou, certains responsables et actionnaires d’Orange avec la DGI a accouché d’une souris, car les deux parties étaient restées campées sur leur position.

Orange Niger refuse de verser les 15% exigés par la loi et la DGI reste inflexible.

Face à cetteimpasse, un spécialiste des régulations des télécommunications nous indique, que l’ARTP actuellement devenue l’ARCEP peut intervenir et contraindre Orange Niger a réglé son différend avec les impôts en suspendant dans un premier temps le signal d’Orange Niger et en accentuant la pression jusqu’à la résiliation totale du contrat.

Par ailleurs, le nouveau Directeur Général de l’ARCEP M.Hachimou Hassane appuyé par le Conseil d’Administration et une équipe dynamique est déterminé à assainir le secteur des télécommunications du Niger,afin que le vol et l’arnaque érigés en système par certaines compagnies téléphoniques cessent définitivement.

Si par le passé, l’élan patriotique de l’Agence de régulation avait été émoussé par certains compatriotes véreux, qui ont préféré faire des arrangements alambiqués au détriment du Niger et au profit des multinationales, cette fois-ci, l’ARCEP dispose du soutien des plus hautes autorités et possède un matériel de qualité pour traquer les indélicats.

Très bientôt cetteagence va sévir contre la mauvaise qualité qui caractérise le réseau destélécommunications nigériennes et la mauvaise qualité des services.

Namalka Bozari (Web Contributeur) Tamtam Info News

37 Comments

    1. Aucun citoyen sérieux ne place son État sur le même d’égalité avec une multinationale.
      Pour la bonne et simple raison qu’on lègue un État à nos enfants jamais une entreprise étrangère.

        1. racketteur ou pas ou pas nous ne devons jamais notre pays au même niveau qu’une entreprise étrangère.
          Cette une question de responsabilité.
          Des États brigands qui ont eu à piller les ressources de plusieurs autres pays sont aujourd’hui considérés comme les plus puissants et les plus respectables.

  1. Les deux parties doivent poursuivre les négociations dans l’interet general. Quoiqu’on dise ces entreprises sont pourvoyeuses d’emplois et contribuent au dynamisme de l’économie du pays. Et cette contribution est nettement plus palpable que les dépenses publiques.

  2. Mais pourquoi bon sang certaines multinationale se comportent comme en terrain conquis; Dans leur siège, l’impôt n’est-il pas une obligation?Pourquoi quand elles s’installent chez nous elles méprisent nos lois?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Coopération Inter-Universitaire : Université de Tahoua et Rutgers University, New Jersey…

Le Recteur de l’Université de Tahoua, le professeur Addo Mahamane et son personnel enseign…