Accueil / ACTUALITE / Vers le retrait de la licence accordée à Orange Niger ?

Vers le retrait de la licence accordée à Orange Niger ?

S’achemine-t-on vers la résiliation du contrat d’Orange Niger ou du moins une action énergique de l’agence de régulation contre cette multinationale qui piétine les lois nigériennes ? La question mérite d’être posée tant le différend entre cette entreprise et la Direction Générale des Impôts est loin de connaitre un dénouement rapide. Orange Niger  campe sur sa position et la DGI est plus que décidée à faire entendre raison à Orange et de mettre l’Etat dans sesdroits.

Selon des indiscrétions, la réunion d’échanges de dernière minute qui a regroupé autour du Ministre des Finances, Hassoumi Massaoudou, certains responsables et actionnaires d’Orange avec la DGI a accouché d’une souris, car les deux parties étaient restées campées sur leur position.

Orange Niger refuse de verser les 15% exigés par la loi et la DGI reste inflexible.

Face à cetteimpasse, un spécialiste des régulations des télécommunications nous indique, que l’ARTP actuellement devenue l’ARCEP peut intervenir et contraindre Orange Niger a réglé son différend avec les impôts en suspendant dans un premier temps le signal d’Orange Niger et en accentuant la pression jusqu’à la résiliation totale du contrat.

Par ailleurs, le nouveau Directeur Général de l’ARCEP M.Hachimou Hassane appuyé par le Conseil d’Administration et une équipe dynamique est déterminé à assainir le secteur des télécommunications du Niger,afin que le vol et l’arnaque érigés en système par certaines compagnies téléphoniques cessent définitivement.

Si par le passé, l’élan patriotique de l’Agence de régulation avait été émoussé par certains compatriotes véreux, qui ont préféré faire des arrangements alambiqués au détriment du Niger et au profit des multinationales, cette fois-ci, l’ARCEP dispose du soutien des plus hautes autorités et possède un matériel de qualité pour traquer les indélicats.

Très bientôt cetteagence va sévir contre la mauvaise qualité qui caractérise le réseau destélécommunications nigériennes et la mauvaise qualité des services.

Namalka Bozari (Web Contributeur) Tamtam Info News

À propos Administrateur

37 plusieurs commentaires

  1. Entre le racket de l’Etat et celui des opérateurs de téléphonie, le peuple est toujours perdant…

    • Aucun citoyen sérieux ne place son État sur le même d’égalité avec une multinationale.
      Pour la bonne et simple raison qu’on lègue un État à nos enfants jamais une entreprise étrangère.

      • Et donc nous léguerons un Etat racketteur

        • racketteur ou pas ou pas nous ne devons jamais notre pays au même niveau qu’une entreprise étrangère.
          Cette une question de responsabilité.
          Des États brigands qui ont eu à piller les ressources de plusieurs autres pays sont aujourd’hui considérés comme les plus puissants et les plus respectables.

  2. AVANT, OUI! AUJOURD’HUI C’EST TROP TARD!!!

  3. Abdourahman Abdoulaye Ismaël

    Nous voudrons des changement

  4. Les deux parties doivent poursuivre les négociations dans l’interet general. Quoiqu’on dise ces entreprises sont pourvoyeuses d’emplois et contribuent au dynamisme de l’économie du pays. Et cette contribution est nettement plus palpable que les dépenses publiques.

  5. Mais pourquoi bon sang certaines multinationale se comportent comme en terrain conquis; Dans leur siège, l’impôt n’est-il pas une obligation?Pourquoi quand elles s’installent chez nous elles méprisent nos lois?

  6. on ne tire pas avec la loi. appliquer la sans merci pour de bon. il faut que la justice soit une réalité au Niger

  7. bien dit vraiment!il y en a qui reflechissent!!!la plupart commente cette affaire sans jamais comprendre le fond du sujet!!!

    encore une fois, ce n’est pas un refus de payer les impôts mais une contestation d’un redressement fiscale et pour ça il y a une procédure……..

  8. Sachons ce que nous voulons
    Cessons le pilotage à vue
    Ayons une réelle ambition dans ce secteur stratégique et d’avenir
    Cessons notre politique des petits sentiments
    Rigueur pour rigueur soyons rigoureux par rapport à nous-mêmes, par rapport notre propre entreprise nationale qui ressemble plus à un orphelinat, plus à une œuvre de bienfaisance qu’à une entreprise.
    Est-il acceptable que cette entreprise renferme plus de salariés que Orange, Airtel et Moov?
    Dans ces circonstances quelle efficacité, quelle rentabilité, quelle compétivité peut-on attendre d’une telle entreprise?

  9. Bjr
    Tout cela est le résultat d’une mauvaise gestion .
    Pendant des années , l’Etat a manqué a ses engagements.
    Nous sommes tous perdants dans cette situation. Eh oui, on oubli que si orange ferme, certaines activités vont cesses ne serait ce que momentanément. Certaines entreprises décentralisées ne seront plus interconnectées.
    L’état ne protège pas les intérêts de tous. C’est le même état qui a fait un cadeau fiscal a ces entreprises de Telecom sous le couvert du SG du gouvernement M. Zakara.
    Demandons des comptes a tous ces gens
    En plus des opérateurs épinglés.
    Leurs complices doivent payer aussi

  10. 1. Dans des circonstances comme celles-ci il est bon que l’Etat soit très rigoureux pour ce qui est de la gestion de Niger Télécom.
    2. Il faut prendre toutes les mesures nécessaires pour redresser cette entreprise nationale.
    3. Il faut rentabiliser ces investissements faits sur le dos du contribuable nigérien (qui doit payer, d’une manière ou d’une autre les dettes contractées).
    4. Il faut que cette entreprise soit à la hauteur de la concurrence.
    5. Les citoyens que nous sommes devons consommer national (le 93) mais l’Etat du Niger mettre de côté la politique pour mettre les hommes qu’il faut à la place qu’il faut.
    6. Il faut mettre des cadres nationalistes, compétents, patriotes, honnêtes à la tête et dans toutes les structures de cette entreprise.
    7. Il faut agir sans tarder. C’est une question de prudence, de précaution et d’indépendance nationale.
    A bon entendeur…

  11. Nous nous appelons Niger, pas Airtel, pas Orange.
    Et le Niger est le seul bien que nous allons léguer à nos enfants. Tout le reste n’est que littérature…

  12. Donald Trump dit: l’Amérique d’abord.
    Nous nigériens devons dire collectivement: le Niger d’abord.

  13. Les querelles intestines, la zizanie la haine du voisin peuvent attendre. Il y a des chose qui ne se discutent pas.
    L’urgence c’est soutenir les actions de notre gouvernement.
    Il faut se jeter à l’eau, nous n’avons que le Niger comme pays.

  14. Bien dit Issoufou, parce qu’il est temps que le nigérien soit amoureux de son pays.On s’en fout de qui dirige le pays,notre ambition,c’est le Niger et le Niger seul.Chapeau à Monsieur le Ministre des Finances et aux agents de la DGI

  15. Hier on disait que notre pays ne prélève pas assez d’impôts sur les plus riches, sur les puissants
    Aujourd’hui notre gouvernement demande aux multinationales qui nous exploitent de payer leurs impôts on trouve cela anormal. Que voulons -nous ? Aimons-nous réellement notre pays?
    Vive un consensus sur l’inacceptable …

    • Les filiales de certaines multinationales ont bien moins de liquidités que certains riches et puissants du Niger. Pourtant, ces derniers ne connaissent pas d’inquiétudes avec la notion d’impôts…

  16. Suspendre la licence de ORANGE ! Vous pensez que l État en est capable même dans ses rêves les plus fous.

    • Si, c’est à nous de lui apporter tout le soutien qu’il faut pour cela.
      Plus nous doutons plus nous jouons le jeu de ces entreprises.
      Il vaut mieux tard que jamais Netmorphus…

  17. Vous rêvez !!! ORANGE FACE À L ETAT du Niger. Bien sûr qu il y aura un arrangement et que finalement ORANGE va l emporter haut le main. Vous êtes des africains francophones, ne l ‘ oubliez pas. Vous ne pouvez rien faire de vous même.

    • Finalité : il faut continuer à tendre l’autre joue.
      Comme noir c’est noir il n’y a plus d’espoir n’est-ce pas?

      • Moi je suggère que l’État du NIger aille jusqu’au bout. Lors du 1er mandat du président Yayi Boni un différend portant sur 34 milliards de Fcfa à opposé l’État du Bénin à une des compagnies de téléphonie mobile.Cette compagnie à été fermée pendant 30 jours et elle a finalement payé les 34 milliards. Les Béninois ont soutenu leur gouvernement et ils se sont rabattus sue BelBenin. Comme au Bénin soutenons gouvernement et achetons tous une puce NT. VIVE LE NIGER. À BAS L’IMPERIALISME.

    • Vraiment désolé pour vous de tenir des tels propos.

  18. Lu pour vous: « La Commission européenne a donné son feu vert mercredi à une deuxième enveloppe financière de 3 milliards d’euros pour aider la Turquie à accueillir les réfugiés syriens sur son sol, comme promis il y a deux ans dans l’accord migratoire controversé conclu entre l’UE et Ankara. »
    On parle d’une deuxième enveloppe de 3 ce qui donne un total de 6 milliards d’Euros cela donne 3930 milliards de cfa.
    Pendant ce temps, nos 5 pays du G5 Sahel peinent à trouver le vingtième d’une telle somme pour des tâches plus complexes: arrêter les flux des réfugiés, logés les réfugiés sur nos sols, les transporter vers leur pays d’origine, trouver d’autres activités aux passeurs, financer la sécurité, financer les projet de développement…..
    Comment expliquer le comportement de nos « amis » européens à notre égard?
    Mépris? Sadisme? Racisme? Ou les 3 à la fois…

    • Cette société qui est seulement de droit français , a comme actionnaire nigérien un certain Rissa de RIMBO nouveau riche des années des narco-faux-jihadistes du Sahel , homme de sillage du pouvoir connu pour son incivisme.Les nigériens doivent aider le ministre des finances pour recouvrer nos impôts qui permettent le paiement des bourses des enfants démunis et le salaire des agents de l’Etat.Orange est une entreprise comme les autres , si elle ne remplit ses obligations l’Etat doit fermer ses portes et laisser la place à d’autres opérateurs plus sérieux.

      • Merci pour l’information.
        Maintenant on leur demande de payer leurs impôts. Cette mesure doit être saluer.Il est bon que l’Etat du Niger soit très rigoureux pour ce qui est de Niger Télécom.
        Il faut prendre toutes les mesures nécessaires pour redresser cette entreprise nationale.

      • Plus loin encore, l état doit veiller à ce k ses citoyens ne soient plus gruges par ki k ce soit.c est hallucinant et incompréhensible k nous produisons du gaz et kil y ait rupture du gaz a chak fois.ca créé l effet inverse car les gens vont utiliser du bois ,ce ki va faire avancer la désertification .ce n’ est pas normal k nous n arrivons pas à passer un coup de fil bien ayant activer un forfait a cause d’ une absence de réseau savamment inventée .nos crédits retournentdonc inutilement a l’ opérateur .il n est pas normal k les bank privées de la place donnent une prestation médiocre arguant tjours une faiblesse de connexion, et k l état les observe impuissant.il n y a ko Niger ou l on peut accepter de telles conneries.sans oublier les bus appelés hiace,bondés de passagers jouxtant des animaux, ou des ruelles toutes neuves occupées par des marchands ambulants.mon dieu k la liste est longue.Abba issouf doit prendre ces volets la en compte pour bien conseiller son père surtout kil a fait les Usa

  19. S’agit-il vraiment de 15% ?
    Selon des indiscrétions, le contribuable doit plutôt verser 75% (d’abord 15%, ensuite 10%, puis 50%). Si ces indiscrétions disent vrais, pourquoi vous media n’évoquez pas les 10% + 50% = 60% ?
    Si le contribuable doit réellement verser 75%, autant dire qu’on est au GONDWANA et payer simplement les 100%, puisque cela voudrait dire qu’il n y a tout simplement aucune possibilité de contester un redressement fiscal au Niger, c’est inutile.
    Nous comptons sur media pour nous éclairer sur ces 75% (15% + 10% + 50%), enfin, si vous en êtes indépendants, neutres et capables de le faire.

    • Bonjour,

      Ces medias ne savent meme pas le contenu du different fiscal, encore moins les conditions pour faire recours aux juridictions. Ils ne sont ni independants, ni neutres. SVP chers journalistes donnez nous toutes les informations concernant ce dossier, il ne faut pas aveuglement soutenir telle ou telle partie.

      Sinon, au risque de faire un redressement fiscal juste pour le faire, vous risquez d’envoyer un signal fort aux investisseurs qui vont surement voir ailleurs.

      De-passionnons les debats…. nous soutenons tous notre pays, c’est pourquoi nous aimerions qu’il agisse pour notre interet.

      Si Orange, Airtel doivent payer, alors ils paieront, mais s’ils ont ete « redressées » à tort qu’ils le demontrent et que le differend soit reglé dans les regles de l’art

      • bien dit vraiment!il y en a qui reflechissent!!!la plupart commente cette affaire sans jamais comprendre le fond du sujet!!!

        encore une fois, ce n’est pas un refus de payer les impôts mais une contestation d’un redressement fiscale et pour ça il y a une procédure……..

  20. Face à l’intransigeance et l’ l’arrogance de la société Orange Niger , il faudrait une mesure énergique, suspendre la licence, envoyer un avis à tiers détenteurs à toutes les banques et partenaires d’Orange Niger pour faire renter l’Etat dans ses droits.

Répondre à Abdoulaye S Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.