Home ACTUALITE Ville de Niamey, il faut chasser manu militari Assane Seydou

Ville de Niamey, il faut chasser manu militari Assane Seydou

Un sit-in a été organisé hier à l’hôtel de ville de Niamey par les militantes et militants du collectif des syndicats des collectivités territoriales du Niger. Il s’agissait pour ces travailleurs de Niamey d’attirer et de toucher la conscience des plus hautes autorités du pays sur le drame qu’ils vivent. Sept mois sans salaires pour des pères et mères de famille, la situation devient intenable.

Ils sont tous les jours traumatisés, humiliés, injuriés et certains sont devenus des mendiants. Le responsable de l’agonie et de la détresse de ces travailleurs est un homme sans conscience, pire que Dracula. Dans certains pays respectueux des droits humains, Assane Seydou le Maire central de Niamey serait considéré comme un criminel. Maintenir des travailleurs pendant sept mois sans les payer, les narguer, les piétiner tout simplement par ce qu’on dispose d’un parapluie politique est une offense à la conscience humaine.

Assane Seydou n’est pas le seul responsable de la tragédie des travailleurs municipaux de la Ville de Niamey. Il dispose de l’appui inconditionnel du Ministre d’Etat, en charge des Transports Omar Hamidou Tchana, qui fait du chantage à la MRN pour protéger son poulain. Le président de la MRN, Bazoum Mohamed doit prendre ses responsabilités.

Ces deux là, pour des intérêts politiciens et politichiens laissent mourir des paisibles travailleurs pour la gloire d’un individu sans scrupule.

Il faut y ajouter le tonitruant Gouverneur de Niamey, qui ne sait que casser les boutiques des pauvres gens, où il se montre en fanfaron mais incapable de laisser les conseillers de Niamey régler son compte à un incapable.

Dans la déclaration rendue publique hier, les travailleurs municipaux de la ville de Niamey ont décrit leur situation, « avec sept mois d’arriérés de salaires, les travailleurs vivent dans une situation de précarité totale, d’humiliation de tous genre, ne pouvant même plus assurer le quotidien, certains sont mis hors des maisons avec leurs familles par les propriétaires, sous le regard indifférent des autorités de tutelle ».

Ils ont également rejeté à l’unanimité la proposition bidon de payer des arriérés contre des parcelles. C’est une arnaque de plus, car ce sont des parcelles à problème et qui ne sont même pas viables. Ils exigent le paiement de la totalité de leurs arriérés. »

Nous pensons que l’équipe dirigeante à la tête de la ville de Niamey a atteint ses limites objectives, il faut s’en débarrasser et au plus vite.

L’Etat doit prendre toutes ses responsabilités pour atténuer la souffrance des travailleurs municipaux. Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, père de la Nation, au secours, des travailleurs nigériens des municipalités sont en détresse.

[author ]Namalka Bozari (Contributeur Web) Tamtaminfo News[/author]

16 Comments

  1. alors que ya des conseillers municipaux qui dorment dans des bunkers de 300 millions ici a Niamey pendant que les agents de la mairie souffrent d arriérés de salaires ,certaines choses sont impardonnables ,il faut vite réagir monsieur le président de la république ;

  2. Quoi ? La municipalité existe à Niamey ? Partout des dépotoirs ? nos routes et rues peu ou pas du tout éclairées, reçoivent quotidiennement les eaux usées par nos sœurs qui ne savent plus quoi en faire ! Pourtant, il y a toujours des recettes pour les municipalités ! Celui qui réussira à changer la mentalité des nigériens, celui-là sauvera le Niger ! Sinon tout le reste n’est qu’un vœu pieux !

  3. Monsieur Namalka Bozari devrait faire un tour à Zinder où la situation est similaire. En effet, les agents de la Mairie de Zinder sont dans leur 5è mois sans salaire. Si pour Niamey on peut considérer que la masse salariale mensuelle est très importante, il n’en est pas de même pour la ville de Zinder qui ne compte pas plus de 200 agents. A Zinder en plus, il n’y a aucun investissement ( je dis bien aucun investissement ), et aucune opération de salubrité ou d’assainissement qui puisse engloutir toutes les recettes de la collectivité. Mais, que voulez-vous ? Le responsable de la Mairie Centrale de Zinder, le nommé Bachir Sabo, après avoir profité des retombées générées par le CDS de MAHAMANE Ousmane, a regagné Abdou LABO où il a vainement tenté la députation, pour enfin échouer au PNDS, donc bénéficier de la protection de BAZOUM Mohamed car ce dernier a jugé bon d’être présent à Zinder, Malgré ses lourdes charges de Ministre d’Etat à la Présidence, lors de la cérémonie d’accueil du sieur Bachir Sabo au sein du parti dont il a la charge, oubliant par la même que c’est le chef lieu de sa propre Région qu’il met ainsi en péril. Mais, je pense qu’ils se sont rendus compte, lors des dernières élections, que ce militant ne pèse pas lourd dans le toujours fief de l’opposition, quoi qu’on dise. INCURIE QUAND TU NOUS TIENS… .

  4. Avec les tas d’ordures et l’inefficacitè des servjces des mairies de Niamey, l’on se demande à quoi servent les municipalités ? Si en plus ces mairies sont engorgés par des travailleurs desoeuvrés qui attendent leurs salaires …..quelle est la solution? C’est triste pour les travailleurs , mais c’est véritablement une impasse

  5. le parkind géant sur la route de l »aeroport ou stationnement des véhicules d’occasion venus d’europe appartient a Tchiana et loué par la Mairie.

    1. Le même Tchiana, qui a besoin de clamer haut et fort à l’aéroport son titre de Ministre d’Etat.
      Il ne risque pas, en effet, que les gens le reconnaissent par ses mérites au boulot…

  6. Niamey est sale et desordonne. Les marches defavorables au guri y sont systematiquement interdites, les kiosques et autres petits commerces genants sont saccages sans remords, etc. Alors, pourquoi chasser un maire qui est felicite par un conseil des ministres pour service rendu au gouvernement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Drame d’inates : le Président Issoufou écourte sa mission en Égypte…

A la suite du drame survenu à inates où une base militaire des FDS a été attaquée par plus…