Accueil / ACTUALITE / Violente attaque contre un poste de gendarmerie à 40 km de Niamey

Violente attaque contre un poste de gendarmerie à 40 km de Niamey

Militaires nigériens à la frontière sud du pays (illustration).
© RFI/ Nicolas Champeaux

Au Niger, des hommes armés ont pris d’assaut cette nuit un poste de gendarmerie à 40 kilomètres de Niamey. Une attaque assez inhabituelle aussi proche de la capitale.
C’est une attaque vraiment osée qui s’est déroulée vers 22h30 environ, heure de Niamey, à seulement 40 kilomètres au nord de la capitale du Niger. Le bilan de cette attaque spectaculaire est de trois gendarmes tués à leurs postes de garde à l’entrée du village de Goubé et un blessé par balle.

Après leur forfait, les assaillants, qui n’ont pas été identifiés pour l’instant, sont repartis en moto en direction du sud-ouest, vers la frontière malienne située à plus de 100 kilomètres du village de Goubé.

Précision importante, le village de Goubé n’a pas été attaqué par ces assaillants et les villageois rencontrés ce matin ne comprennent toujours pas comment leur village a pu échapper aux terroristes.

Aussitôt, l’alerte donnée, les forces de défense et de sécurité sont parties à leur poursuite. Impossible pour l’instant de savoir si les assaillants ont été rattrapés ou neutralisés.

En tout cas, c’est la première fois qu’une telle attaque, si proche de Niamey, se produit entrainant la mort d’hommes. La dernière s’est produite il y a deux ans. Des terroristes venus du nord du Mali avaient tenté d’attaquer la prison de haute sécurité de Koutoukalé et de libérer leurs camarades. Ils avaient été mis en déroute.

À propos de l'Auteur

Source: RFI

À propos Administrateur

13 plusieurs commentaires

  1. Ce qui est mal est mal partout meme si c’ est fait par le monde entier!

  2. Couvrir un malfrat est un acte très grave parce que vous qui le couvrez devenez plus dangereux que lui. Des mesures doivent être prises comme par le passé.

  3. L’attaque de Goubé est une complicité de la population une fois de plus, ce dont nous nigériens sommes pas d’accord. Pour rappel autant de la rébellion Touareg, vos parents et frères militaires très majoritaire dans l’armée ont décimé des villages entiers, avec des vieillards et des enfants innocents sou le prétexte qu’ils refusent de dénoncer les rebelles qu’ils ne connaissent même pas. Le charnier de Boutoungour est aussi une autre illustration des bavures commises par vos parents militaires sur les paisibles citoyens au nom de la lutte contre la rébellion. Voilà une fois de plus, après Tongo Tongo, où le chef du village était impliqué jusqu’au cou dans la mort de plusieurs de nos compatriotes, puis l’attaque d’un village de Tillabéri où une enseignante complice et un garde national auraient été pris en flagrant délit voilà, puis libérés malgré tout, voilà une autre complicité qui fait perdre à notre armée des éléments. Ce qui choque , c’est que ce sont ceux dont les parents sont complices, ce sont eux qui crient qu’ils ne sont pas d’accord avec les bases militaires étrangères, ou que l’armée n’est pas équipée sans se rendre compte que ceux qui les attaquent viennent à pieds, ou dans les meilleurs des cas à motos malgré que leur circulations soient interdites. Peut on transporter une arme lourde à moto ou à pied? non, alors que nos FDS disposent des ces armes lourdes et des véhicules tout terrains. Tous ces complices sont épargnés, pire récompensés et leurs fils embêtent les gens à Niamey. Nous exigeons que les mêmes pratiques utilisées pour juguler les rebellions passées soient utilisées pour juguler celle que nous vivons qui est d’ailleurs pire qu’une rébellion, c’est-à-dire décimer tous les villages qui refuseraient de livrer, de dénoncer les malfrats, sans quoi, vos parents doivent savoir qu’ils en payerons pour les crimes commis sur nos parents.

    • Et si c etaient tes ex-parents rebelles qui ont change la strategie rien que pour nuire la population du sud. IYAD AGALI L EX-LEARDER de la rebellion touareg du mali est aujourdhui le leader de la coalition de ces bandes de criminels et assassins et je t informe que si les bases militaires etrangeres resolvent les problemes , elles auraient eu resolu ce probleme de terrorisme ,jihadiste depuis en afganisatan , en irak , somalie ,et d ailleurs cette situation ,ce sont ces occidentaux ,la france ,uk ,usa qui l ont creees rien que pour qu on s entretue ,voila comme toi le revanchard ,tu demandes de decimer toi les villages qui refuseraient de denocer le malfrat ,,etc et apres qui faut-il gouverner ?

    • Excuse jeune homme tu as complètement perdu la boule,tu es malade

  4. Paix et repos eternel a toutes les victimes du genocide ethnique du village de Bangui et Toda…un peuple complice et hypocrite s’illusionnant a dormir en paix sous les astres rouges et ardents de la justice divine et de la loi de la Nature…

    • Amen ya rabbil alamine que paix et repos sur leur ame . Deja les auteurs de ces crimes sont libres car ce monde leur appartient ,la justice ,la gendarmerie , la police ,en un mot l etat ,le pouvoir , c est leurs enfants .

  5. RESTE A INTERDIRE LES MOTOS, L’AGRICULTURE ET A FERMER LES MARCHES DANS LA REGION COMME VOUS L’AVEZ FAIT A DIFFA. LA POPULATION DE GOUBE PEUT- ELLE AUSSI ETRE PRISE COMME COMPLICE PARCE QU’ELLE A ETE IMPARGNEE PAR LES TERRORISTES ?

  6. Mes condoléances aux familles des victimes. qu’Allah les accueil dans son Paradis. Amen
    Qu’Allah nous protège tous. Amen

  7. Pour lutter et chercher le pouvoir il faut d’abord que le Niger existe.
    Cessons nos querelles intestines. Pensons à notre pays.
    Or avec notre inconscience, nos haines réciproques, nos inconséquences, … il y a de quoi avoir peur.

  8. Que Dieu nous préserve de ces égarés !!!
    AMEN

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.