Accueil / ACTUALITE / Visite conjointe de trois chefs d’agence alimentaires de l’ONU au Niger: Engagement réaffirmé d’accompagner les autorités dans leur combat sans merci contre la faim et la pauvreté….

Visite conjointe de trois chefs d’agence alimentaires de l’ONU au Niger: Engagement réaffirmé d’accompagner les autorités dans leur combat sans merci contre la faim et la pauvreté….

Trois responsables des Agences onusiennes intervenant dans le domaine de l’alimentation, à savoir le Directeur Général de la l’Organisation des Nations Unis pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), M. José Graziano da Silva, le président du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), M. Gilbert F. Houngbo,et le Directeur exécutif du Programme Alimentaire Mondial (PAM), M. David Beasley, ont effectué, du 12 au 15 août 2018, une visite conjointe au Niger.

Il s’agissaitpour cette mission de haut niveau d’une part de s’enquérir sur le terrain des actions menées au profit du Niger par chacune de ces trois organisations et d’autre part exprimer de vive voix leur soutien aux efforts des autorités dans le cadre de la lutte contre la faim et la pauvreté au sahel, mais aussi du renforcement de la résilience face aux chocs et la gestion des migrants.

La délégation onusienne s’est d’abord rendue, à l’intérieur du pays, sur plusieurs sites de collaboration entre la FAO, le FIDA, le PAM, le gouvernement du Niger et d’autre partenaires. A l’issue de deux jours de visite conjointe du terrain, les responsables des agences alimentaires de l’ONUn’ont pas gardé le secret du terrain pour eux-mêmes. En effet, ils ont jugé nécessaire de rendre visite aux autorités du Nigerpour leur exprimer leurs impressions.

C’est ainsi que, le vendredi 17 août 2018, le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, a accordé une audience aux trois responsables des agences alimentaires de l’ONU. Dans cette même journée de vendredi, peu après l’audience avec le Chef de l’Etat, les trois responsables des agences alimentaires de l’ONU ont eu une séance de travail élargie autour du Président de la République du Niger élargie aux autorités nigériennes dans la salle de Conseil de ministre. Au cours de ces échanges, des décisions importantes ont été prises.

Les trois responsables des agences alimentaires de l’ONU et le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Brigi Rafini, ont ensuite animé une conférence de presse conjointe. Dans son mot introductif de cette conférence, M. Brigi Rafini, a de prime à bord exprimé tout l’honneur ressenti par notre pays en accueillant les trois responsables des agences alimentaires de l’ONU.  « Nous sommes heureux d’accueillir les chefs de ces trois agences des Nations Unis, chargés des questions alimentaires. Ces agences sont des institutions avec lesquelles nous avons une coopération intense, une coopération ancienne, franche et exemplaire depuis des décennies. La FAO, le FIDA et le PAM, constituent une famille qui a l’habitude de travailler ensemble », a affirmé le Chef du gouvernement.

Ajoutant que cette mission conjointe est d’une très grande importance, le Premier ministre a exprimé les grandes attentes du Niger pour cette mission. « Cette visite conjointe vient au Niger, suite a des entretiens que le Président de la République a eu avec les responsables des ces institutions et ils ont décidé de venir au Niger, partager avec nous les expériences que nous avons accumulées depuis des années et envisagé l’avenir avec beaucoup plus d’efficacité et beaucoup plus de résultat», a-t-il dit.

Selon le Chef du gouvernement, il s’agit pour les autorités du Niger et les responsables des agences ‘’de conjuguer les efforts en vue de mettre en place une véritable dynamique qui va aider les décideurs politiques du Niger à une transformation du monde rural qui passe par une transformation de toute la société’’.

Assurant qu’une nouvelle stratégie qui permettra aux autorités du Niger de lutter efficacement contre l’insécurité alimentaire a été mise en place, le Premier ministre a conclu en ces mots : « Nous voulons mettre en avant l’éducation, particulièrement l’éducation de la jeune fille pour ancrer définitivement la dynamique de production et de sécurité alimentaire dans notre pays ».

Prenant la parole à son tour, le président du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), M. Gilbert F. Houngbo, a souligné que cette mission fait suite aux entretiens que le Président nigérien, SE. Issoufou Mahamadou,a eu avec les responsables de ces institutions lors de sa visite récente à Rome en Italie. En outre, il a précisé que dans le cadre de l’Initiative 3N, l’objectif c’est de maximiser les interventions dans le domaine en vue d’améliorer la résilience des communautés vulnérables. Une vision pour laquelle, il dit être résolument engagé à accompagner, au nom des trois agences alimentaires, pour l’atteinte « faim zéro ».

Grâce à la mise en place de l’Initiative 3N, a estimé le président du FIDA, le Niger a offert des opportunités aux populations pour se prendre en charge et renforcer leurs moyens d’existence à travers les activités agricoles. « Nous sommes déterminés à travailler avec le Gouvernement nigérien avec des objectifs définis par les Nigériens et pour les Nigériens » a-t-il soutenu.

Parlant de la migration, il a précisé que leur ambition est d’aider les autorités nigériennes pour créer les conditions afin que ces migrants restent dans leur pays. M. Gilbert F. Houngbo a ensuite réaffirmé toute l’importance que les trois agences portent à la question de la femme, notamment la scolarisation de la jeune fille. « Il faut que cette situation de la jeune fille nigérienne soit améliorée. Il y’a une forte croissance démographique, donc il est fondamental de s’appuyer sur l’éducation » a-t-il conclu.

Quant au Directeur exécutif du Programme Alimentaire Mondiale (PAM), M. David Beasley, il a également salué la détermination des autorités et des populations à éradiquer la faim. «La question de l’autonomisation de la femme est très importante et nous voulons la traiter avec beaucoup de fraternité et d’humanisme. C’est une question délicate parce qu’il faut protéger les jeunes filles contre les mariages précoces, les grossesses précoces, l’abandon de l’école», a-t-il déclaré.

Soulignant que l’avenir d’un pays se trouve dans les mains de la jeunesse, notamment la gent féminine. C’est pourquoi, a estimé M. David Beasley, il faut trouver des voies et moyens pour mutualiser les efforts afin de relever les défis qui se posent à cette frange de la population. Le Directeur général du PAM a loué les efforts du Président de la République, pour son engagement exceptionnel en faveur de la lutte contre la pauvreté au Niger. « Voilà un pays qui rêve grand, qui rêve de sortir de la pauvreté et ensemble nous allons le soutenir pour qu’il aille de l’avant », a-t-il affirmé.

« Dans les quelques années à venir vous verrez des résultats extraordinaires, car vous avez un Président qui est motivé et une équipe derrière lui à 100% », dixit M. David Beasley, Directeur Exécutif du PAM.

“Et je pense que je peux parler au nom des trois ( 3) d’entre nous, nous n’avons qu’un certain montant  d’argent et la dernière chose à faire est de gaspiller de l’argent dans des pays et des gouvernements qui ne sont pas vraiment engagés. Nous sommes ici parce que nous croyons que ce leadership et ce gouvernement sont absolument déterminés à réussir. La rencontre que nous avons eue au cours des derniers mois m’a convaincu et nous a tous convaincus qu’il s’agissait d’une équipe véritablement déterminée à aider les citoyens de leur pays. Nous sommes donc résolus à aller de l’avant. Et je crois que dans les quelques années à venir, vous verrez des résultats extraordinaires car vous avez un président qui est motivé et une équipe derrière lui à 100% », déclare M. David Beasley Directeur Exécutif du PAM.

A son tour, le Directeur Général de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), M. José Graziano Da Silva, a parlé de ‘’l’initiative citerne’’ qui a pour ambition de promouvoir et faciliter la mise en place de dispositifs de collecte et de stockage d’eau pluviale pour les communautés vulnérables. L’objectif de cette initiative est de permettre l’accès à l’eau potable en vue de renforcer la production agricole familiale. Il a notamment évoqué des cas concrets de gestion efficace et durable des ressources en eaux.Le DG de la FAO a aussi assuré que leurs institutions sont et continueront d’être présentes aux côtés des pays membres du G5 Sahel pour lutter contre la pauvreté. « Nous ne ménagerons aucun effort pour apporter notre appui afin de permettre un plus grand renforcement de la résilience en situation de crise alimentaires », a assuré M. José Graziano Da Silva.

A cette même occasion, le Haut-Commissaire à l’Initiative 3N (les Nigériens Nourrissent les Nigériens) M. Ali Bety a mis l’accent sur le nouveau programme dont ils ont convenu. « Ce programme que nous avons créé a pour objectif de construire la résilience à l’insécurité alimentaire, de promouvoir la sécurité alimentaire et nutritionnelle, de promouvoir la scolarisation et le maintien de la jeune fille à l’école », a-t-il dit. « Il est clair qu’au Niger, on ne peut pas atteindre la sécurité alimentaire sans impliquer pleinement les femmes »,a-t-il déclaré, précisant qu’il est davantage question de ressources en eau pour limiter la corvée pour les femmes. Il s’agit aussi de renforcer leur capacité dans le domaine de l’agriculture pour qu’elles produisent mieux car, précise-t-il, la pauvreté au Niger a un visage féminin. « Beaucoup d’efforts restent à consentir dans le domaine de l’autonomisation de la femme », dit-il avant de plaider pour l’engagement de tous.

À propos de l'Auteur

I.S.A. (Tamtaminfo News)

À propos Administrateur

4 plusieurs commentaires

  1. Je vous remercions profondément les différents chefs d’agences alimentaire,qui a pour mission au Niger,en raison de lutte contre la faim dans le monde entier,je vous féliciter très sincèrement pour votre fidélité ainsi que pour votre faculté d’abnégation et du courage qui vous implique a participer a des aides humanitaire mondiale, que dieu vous sont reconnaissant et qu’il vous donne aussi le courage de bien vouloir participer a une de ces mission.

  2. Un grand merci pour avoir impliquer les femmes.

  3. Un adage dit qu’on ne peut pas soigner une maladie sans symptôme. Afin pour une première foi dans l’étymologie démocratique de notre cher pays le Niger,Un Chef d’État diplomatique ,soucieux de l’avenir de sont peuple « Le Président de la 7em République  » parvient à détecter les handicapes de notre développement économique,sociaux,culturelles et réussir à invité les grands Dirigeants Internationaux du domaine de Lutte contre la faim, l’analphabétisation et la Pauvreté,à maximiser leurs contributions en nature,industrie et numéraire afin de plaider à nos maux.
    Nos remerciement vont particulièrement aux Dirigeants de la FAO ,FIDA,PAM et tous ceux qui d’une manière ou d’une autre ont l’idéologie de faire avancer l’initiative 3N.Vive le Niger….
    NB: Il faut le renforcement d’une jeunesse diplômé apte à travailler tant dans les administrations que sur les terrains pendant longtemps avec le suivi des administrateurs expérimentés pour atteindre l’objectif souhaiter (Le Développement Économique)

  4. Treve de blablalogie!

    Et comme d’habitude et comme toujours credit ne devrait il etre donne a la Communaute Internationale Nourrit les Nigeriens (CINN)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.