Accueil / ACTUALITE / Visite de la Première Dame à la maternité Issaka Gazoby, au Centre National de Lutte contre le Cancer et au Centre d’Accueil des Enfants en difficulté familiale: un geste d’encouragement pour les malades atteints du cancer et le personnel soignant

Visite de la Première Dame à la maternité Issaka Gazoby, au Centre National de Lutte contre le Cancer et au Centre d’Accueil des Enfants en difficulté familiale: un geste d’encouragement pour les malades atteints du cancer et le personnel soignant

La Première Dame, Dr Lalla  Malika Issoufou, présidente de la Fondation Tattali Iyali et marraine de Lutte contre le Cancer au Niger a effectué, hier matin, des visites à la Maternité Issaka Gazoby et au Centre National de Lutte Contre le Cancer. Cette déplacement de la Première Dame s’inscrit dans le cadre des activités commémoratives de la Journée mondiale de lutte contre le cancer, célébrée le 4 février dernier. A l’issue de ces visites, la présidente de la Fondation Tattali Iyali a remis un appui en vivres au profit des personnes hospitalisées au Centre national de traitement de cancer et un appui financier au profit des enfants gardés au Centre d’accueil des enfants en difficultés familiales.

La Première Dame qu’accompagne le ministre de la Santé publique Dr Idi Illiassou Mainassara et les membres du gouvernement a d’abord visité les femmes atteintes du cancer à la Maternité Issaka Gazoby. Elle est allée s’enquérir des conditions d’hospitalisation, de traitement des patientes et les encourager.  Sur place Dr Lalla Malika Issoufou a échangé avec les patientes avant d’avoir d’amples explications de la part du médecin-chef de cette maternité, Pr. Mady Nayama. La délégation conduite par la Première Dame s’est rendue au Centre National de Lutte contre le Cancer où elle a visité les salles de chimiothérapie, le bloc administratif, etc. Le service de chimiothérapie comprend une salle pour hommes, une pour femmes et une autre salle pour enfants. La salle devant accueillir les enfants a été aménagée,  et les enfants atteints du cancer qui sont hospitalisés à l’hôpital National, seront bientôt transférés au niveau dudit centre.

Notons qu’au cours de cette visite, la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou, marraine de Lutte contre le Cancer au Niger a lancé un appel pressant à la population nigérienne  afin de se faire  dépister et  diagnostiquer à temps pour avoir un bon pronostique. Intervenant à cette occasion, le ministre de la Santé Publique, Dr Idi Illiassou Mainassara a confié qu’au Niger, en moyenne 391 cas de cancer sont enregistrés chaque année dont les plus fréquemment rencontrés sont les cancers  du col utérin, du sein et de la prostate. Notons que chez les femmes, le cancer du sein représente 28,3% suivi respectivement du cancer du col de l’utérus avec 13,4% et celui de l’ovaire avec 8,8%. Face à cette situation, a-t-il dit, les autorités sanitaires nigériennes ont pris plusieurs  mesures en matière de prévention, de dépistage et de prise en charge des cas de cancer.

Parmi ces mesures, le ministre cite entre autres la reconnaissance du cancer comme problème de santé publique ; l’ouverture d’un Registre du cancer ; l’élaboration d’un plan cancer 2010-2015 qui doit être actualisé ; la création d’un programme national en charge de lutte contre les maladies non transmissibles dont les cancers ; la gratuité de la prise en charge ; la construction d’un Centre National de Lutte contre le Cancer dont le développement viendra soulager les nombreux patients évacués à grand frais vers les destinations extérieures. Par ailleurs, le ministre Idi Illiassou Maïnassara a mis un accent particulier sur les actions réalisées par la Fondation Tattali Iyali à savoir la formation des spécialistes et paramédicaux en dépistage et traitement précoce des cancers ; l’organisation des campagnes de sensibilisation sur la prévention et le dépistage du cancer, principalement ceux du col de l’utérus et du sein  sur l’ensemble du pays. Ajoutons aussi que la Fondation Tattali Iyali a contribué au renforcement du plateau technique des services de santé ; le plaidoyer pour la mobilisation des ressources en vue de l’organisation de la campagne de vaccination contre le cancer du col de l’utérus dans les districts sanitaires de Niamey1 et 2, et Madarounfa. Ce plaidoyer,  dit-il  se poursuit pour obtenir  les doses nécessaires à la mise à échelle à l’ensemble des districts du Niger.

Le ministre de la Santé publique a également notifié que des négociations sont en cours en vue de la signature d’une convention entre son département ministériel et certains partenaires engagés dans la lutte contre le cancer parmi lesquels le Laboratoire Roche. En outre, Dr Idi Illiassou Mainassara a souligné que malgré d’importants efforts déployés par l’Etat et ses partenaires, de nombreux défis persistent , face auxquels plusieurs interventions sont envisagées par le gouvernement notamment la création d’une unité de dépistage de cancer du col de l’utérus et du sein au niveau de chacun de 72 districts sanitaires du Niger en les dotant de matériel adéquat de dépistage ; le renforcement du service d’anatomopathologie et cytologie de la Faculté des Sciences de la Santé de Niamey ; le renforcement de la formation et de la supervision du personnel médical et paramédical ; la mobilisation des ressources pour l’organisation  des campagnes de vaccination contre le cancer du col de l’utérus ; l’implication des communautés, plus particulièrement les hommes à travers les « écoles des maris » dans la lutte conte le cancer. Il a par ailleurs remercié la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou pour tous les efforts qu’elle déploie en vue de stopper la progression des cas de cancers dans notre pays.

A l’issue de la visite, Dr Lalla Malika Issoufou a remis un important lot de vivres aux malades atteints du cancer hospitalisés au niveau du Centre National de Lutte contre le Cancer. Auparavant, la Première Dame qu’accompagne la ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme El Back Zeinabou Tari Bako, a visité le Centre d’Accueil des Enfants en Difficultés Familiales. Ce centre a été créé le 19 octobre 1979 grâce à la volonté  des pouvoirs publics d’assurer la protection aux enfants abandonnés. En effet, le centre  reçoit plusieurs catégories d’enfants  de 0 à 6 ans notamment les enfants abandonnés ; les enfants de mères malades mentales ; les enfants en dangers physique ou moral placés par l’autorité administrative ou judiciaire. La  mission de centre consiste à assurer la prise en charge nutritionnelle et sanitaire des enfants ; le suivi du développement psychomoteur ; les activités d’éveil ; leur retour  dans la famille d’origine ; la réintégration familiale et sociale ; le placement institutionnel sur ordonnance du juge des mineurs ou l’adoption sous l’encadrement juridique.

Selon la directrice du centre, Mme Rabiou Barira, le centre abrite actuellement 16 enfants. Elle a également précisé que les enfants internée dans le centre sont entièrement pris en charge par l’Etat. Mme Rabiou Rabi a ajouté que le site qui abrite le centre appartient au Ministère de la Santé publique, mais le centre a un projet de déménagement.  D’ores et déjà le ministère des Domaines et de l’Habitat a attribué un terrain de 5.000 m2 derrière le camp de la Gendarmerie sur la voie menant à l’Hôpital Général de Référence pour la construction d’un nouveau centre. Elle a formulé un plaidoyer auprès de la Première Dame pour la mobilisation des ressources permettant de construire un centre approprié pour accueillir ces enfants. Précisons qu’à l’issue de cette visite, la Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou a remis une enveloppe de 500.000FCFA aux enfants du centre.

À propos de l'Auteur

Laouali Souleymane (ONEP)

À propos Administrateur

2 plusieurs commentaires

  1. The visit of the First Lady Dr. Lalla Malika Issoufou was really helpful for the people who were suffering. She got to know about the centre more and in depth.

  2. D´ou vient ce magot. Ce n´est pas un heritage familial a ce que je sache.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.