Accueil / ACTUALITE / Visite de la Vice-Secrétaire Générale des Nations Unis, Mme Amina Mohamed au Niger

Visite de la Vice-Secrétaire Générale des Nations Unis, Mme Amina Mohamed au Niger

La Vice-Secrétaire Générale des Nations Unis, Mme Amina Mohamed, a quitté Niamey hier après une visite bien remplie. Elle a ainsi
effectué plusieurs activités et rencontré les plus hautes autorités du pays, l’Association Nationale des Chefs Traditionnels du Niger pour échanger avec eux sur des sujets d’actualité tels que la tolérance religieuse et l’éducation de la jeune fille. Mme Amina Mohamed a été symboliquement intronisée « Sarauniya », par les Chefs Traditionnels.  Elle était accompagnée par la Ministre des Affaires Etrangères de la Suède, Mme Margot Wallstrom, ainsi que d’une délégation de haut niveau du système des Nations Unis.


A sa sortie d’audience avec le Président de la République, Issoufou Mahamadou, la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies a déclaré qu’elle a eu un entretien édifiant avec le Chef de l’Etat précisant que sa mission au Niger vise essentiellement à apprécier l’implication effective des femmes dans les prises de décisions. « Nous avons échangé sur le programme du Président de la République que, j’ai beaucoup trouvé pertinent en ce qui concerne la promotion de la femme au Niger. Nous voulons aussi apporter notre soutien dans le cadre de la participation inclusive des femmes au processus de paix et de sécurité.

D’ailleurs ce dimanche, nous allons partir à Maradi pour rencontrer les femmes de la région pour échanger avec elles sur les questions de la promotion de la femme », a-t-dit.  Pour Mme Amina Mohamed, des efforts ont été fournis par le Niger, mais beaucoup reste à faire. « Nous allons accompagner le Niger dans plusieurs domaines dont l’éducation, la santé de la mère et de l’enfant, la lutte contre le mariage précoce. Dans la matinée, nous avons déjà eu des rencontres d’échanges à Niamey avec les femmes Au terme de sa visite au Niger, la Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Mme Amina Mohamed, a eu hier, un deuxième entretien avec le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, au cours duquel ils ont fait le bilan de cette mission, notamment par rapport aux questions et préoccupations comme la scolarisation de la jeune fille et son maintien à l’école, la promotion de la femme en général, la jeunesse, la question de l’eau et de l’hydraulique villageoise au Niger. Elle a dit que sa visite et ses entretiens lui ont permis de prendre toute la mesure de ces problèmes dont elle se fera la fidèle porte-parole auprès des Nations Unies.

Pour sa part, le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini a présidé une rencontre d’échanges entre le gouvernement et la délégation onusienne conduite par la Vice-secrétaire générale de l’ONU, Mme Amina J. Mohammed. La rencontre a été riche et fructueuse au regard de la pertinence de la présentation faite par la directrice de Cabinet Adjointe en Second du Premier ministre, ayant porté sur le bilan et les perspectives de la coopération entre le Niger et les Nations Unies.

Bien avant, cette rencontre le Premier ministre a eu accordé d’abord une audience à la Vice-secrétaire générale de l’ONU. Intervenant ensuite lors de la rencontre, élargie au gouvernement, le Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini a indiqué d’abord que le Niger est très honoré de cette visite de haut niveau comprenant à la fois des personnalités de premier plan du Système des Nations Unies, de l’Union Africaine et de la Suède. Pour lui, cette visite est le signe d’une solidarité  certaine  et la marque  de la reconnaissance du combat que mène le peuple nigérien, sur plusieurs fronts  sous la direction de SE Issoufou Mahamadou, Président de la République, en plus de son leadership sur plusieurs questions majeures au plan continental au nombre desquelles la monnaie unique et la zone de libre-échange, la lutte contre le terrorisme, l’extrémisme radical et violent, l’autonomisation des femmes, la pauvreté  et le changement
climatique.

En effet, le Chef du gouvernement a noté que « le Niger est un pays en pleine mutation connaissant une croissance démographique
exceptionnellement élevée et une population majoritairement  jeune, rendant  les défis  socio-économiques on ne peut plus cruciaux ». Pour y  faire face, a-t-il dit, un programme ambitieux a été mis en place précisément, le programme de renaissance du Niger visant
fondamentalement la construction d’une société juste et solidaire et l’émergence  d’une citoyenneté responsable. Le Chef du gouvernement a confié que cela passe notamment par la renaissance culturelle en vue de créer les conditions favorables aux indispensables mutations et changements de comportements individuel et collectif ; le développement social et la transition démographique afin d’atteindre la cible de 3,06% du taux de croissance  pour 2021 ; l’accélération de la croissance économique ; l’amélioration de la gouvernance paix et
sécurité  en vue de renforcer les conditions sous-jacentes  du développement que sont la sécurité et la gouvernance.

En outre, SE Brigi Rafini a souligné que le cadre des Nations Unies pour l’Assistance  au Développement (UNDAF) signé entre le
gouvernement de la République du Niger et le Système des Nations Unies pour la période 2014-2018 a porté sur trois domaines prioritaires à savoir la résilience ; le développement social et le capital humain ; la gouvernance  paix et sécurité pour un montant de 876.710.579 dollars US. Le Chef du gouvernement a  expliqué  que les actions menées par le Niger grâce à l’accompagnement de ses partenaires parmi lesquels le Système des nations Unies, visent à améliorer le bien être des populations nigériennes. Les progrès réalisés ont concerné entre autres l’augmentation du taux des filles scolarisées, la baisse du taux de mariage précoce, l’augmentation du taux d’autonomisation de la femme, la baisse du flux de la migration irrégulière qui affecte beaucoup les femmes et les enfants, l’amélioration de la sécurité alimentaire, la sécurisation des frontières.

Par ailleurs, le Chef du gouvernement a rappelé que le Niger est confronté à un certain nombre de défis pour mener à bien  ses actions de développement. Il s’agit du défi sécuritaire ; la question humanitaire ; le flux migratoire ; le défi sur le changement climatique. Une présentation a été faite au cours de cette rencontre par la Directrice de Cabinet Adjointe en Second du Premier ministre, Mme Yahaya Saadatou Mallam Barmou.  A l’issue de cette communication, les membres du gouvernement présents à la rencontre ont pris la parole pour donner plus d’explications à la délégation onusienne concernant entre autres les questions de la scolarisation des jeunes filles, l’autonomisation de la femme.  Les échanges ont porté également sur les actions que mènent le Niger de concert avec ses partenaires dans le cadre de l’autonomisation de la femme, le dividende démographique, la migration irrégulière, les attentes du Niger vis-à-vis de ses partenaires et du Système des Nations Unies en particulier afin de poursuivre ses efforts de développement en général.

La Secrétaire générale adjointe des Nations Unies, M. Anima J. Mohamed s’est également rendue à l’Assemblée nationale, où elle a fait une intervention devant les parlementaires nigériens au cours de la séance plénière présidée par Ousseini Tinni, Président de l’Assemblée nationale. Dans son allocution, la Secrétaire générale adjointe de l’ONU a décliné l’objectif de sa tournée au Niger qui, selon elle, vise essentiellement à soutenir l’implication effective des femmes dans les prises de décisions et leur participation dans les activités politiques. Mme Amina Mohamed, a rassuré les femmes parlementaires que son institution est engagée pour soutenir la femme nigérienne, le respect de l’équité, la participation des femmes au processus électoral et le développement de la paix et de la sécurité.

A l’association des chefs Traditionnels, l’honorable Djermakoye Maidanda Seydou, Président de l’Association des Chefs Traditionnels du Niger, a, dans son mot de bienvenue, tenu à saluer la haute qualité des personnes composant la délégation onusienne, tout en rappelant le long engagement du Système des Nations unies à leurs côtés. Les Chefs Traditionnels du Niger ont affirmé à leurs hôtes du jour, qu’ils sont
des chefs en phase avec leurs populations ainsi que leurs valeurs.

Parmi ces valeurs, il y’a la promotion de la paix car, ont-ils dit  » nous sommes les garants de la paix, nous sommes les artisans de la
paix ». C’est pour cela que les notables du Niger ont réuni des propositions dans un document et l’ont transmis à la délégation onusienne. Ce document démontre que cette association des chefs traditionnels est en mesure de contribuer efficacement à l’instauration d’une paix durable au Niger.  La Vice-Secrétaire Générale des  Nations-Unis  et sa délégation ont entretenu leurs hôtes sur l’importance de la scolarisation de la jeune fille et les dangers que représente le mariage précoce pour une société. Madame Amina Mohamed, qui s’est exprimée en Hausa avec les Chefs Traditionnels, s’est réjouie de leur engagement personnel en faveur des changements de comportement dans leurs zones. Pour elle, ces Chefs  » se sont personnellement impliqués dans la lutte contre le mariage précoce et ont contribué à améliorer le taux de scolarisation de la jeune fille en milieu rural », a-t-elle dit.

Pour sa part, la ministre des Affaires étrangères suédoise qui accompagnait la Vice-Secrétaire Générale des Nations Unies, s’est dite émerveillée par un tel engagement. « Maintenant, nous pouvons combattre le mariage précoce et la violence parce que ces leaders sont paisibles et que l’Islam est une religion de paix », a  conclu Mme  Margot Wallstrom, avant d’assister à l’intronisation symbolique de la Vice-Secrétaire Générale des Nations Unies comme « SARAUNIYA ».

À propos de l'Auteur

Tamtam Info News

À propos Administrateur

2 plusieurs commentaires

  1. c’est plus qu’une femme de ton village BADAROU, je suis preneur si tu as un mannequin comme chez toi.
    Arrête ça.

  2. BADAROU MOUSSA KALLA

    c’est cette femme? Un mannequin?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.