Accueil / ACTUALITE / Visite de travail du Vice-président ghanéen à Niamey : Faire le point des réflexions sur le processus d’intégration monétaire de la zone CEDEAO

Visite de travail du Vice-président ghanéen à Niamey : Faire le point des réflexions sur le processus d’intégration monétaire de la zone CEDEAO

IssoufouVPGhanaLe Vice-président de la République du Ghana, SE. Kwesi Amissah Arthur, a effectué, une visite de travail, vendredi dernier, dans notre pays. A son arrivée à l’Aéroport International Diori Hamani de Niamey, le Vice-président ghanéen a été accueilli par le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini.

Après avoir reçu les honneurs militaires à lui rendus par un détachement de la Gendarmerie nationale, l’illustre hôte a été salué par les membres du gouvernement, les représentants du corps diplomatique accrédités dans notre pays et une forte délégation de la communauté ghanéenne et ouest africaine vivant au Niger. Cette visite de travail, il importe de le préciser, s’inscrit dans le cadre du suivi du processus de l’intégration monétaire de la zone CEDEAO confié aux Présidents Issoufou Mahamadou et John Dramani Mahama du Ghana, par la conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de ladite zone.

Aussitôt après son installation à la Villa verte, le Vice-président ghanéen M. K. B. Amissah-Arthur s’est rendu au Palais de la Présidence où il a eu un entretien en tête à tête avec le Chef de l’Etat, S.E.M. Issoufou Mahamadou. Les deux personnalités ont ensuite eu une séance de travail élargie aux deux parties et aux experts dans la salle du Conseil des ministres. Cette séance de travail s’inscrit en fait « dans le cadre de la première réunion de la zone monétaire unique de la CEDEAO ». Elle a consisté en la présentation aux deux personnalités des « conclusions et recommandations de la réunion du Groupe de travail» composé d’experts nigériens, ghanéens et de la CEDEAO placés sous l’égide des présidents Issoufou Mahamadou du Niger et John Dramani Mahama du Ghana.
Le Président Issoufou Mahamadou et le vice-président ghanéen Amissah-Arthur ont mis l’occasion à profit pour remercier les experts pour la qualité du travail abattu ainsi qu’il ressort de la genèse et de l’état d’avancement des réflexions sur la monnaie unique présentés à l’assistance par le président de la Commission de la CEDEAO, M. Kadré Désiré Ouédraogo. A l’issue de cette séance de travail, le Président Issoufou Mahamadou et le vice-président ghanéen Amissah-Arthur ont tenu, par le biais d’une conférence de presse en présence du Premier ministre Brigi Raffini et du président de la Commission de la CEDEAO, M. Kadré Désiré Ouédraogo, à rendre compte aux citoyens des 15 pays membres de la CEDEAO des efforts déployés et des difficultés rencontrées pour doter cet espace d’une monnaie unique. Prenant le premier la parole, le Président de la République a d’abord rappelé que c’est le Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO tenu en octobre 2013 à Dakar qui avait confié au Niger et au Ghana le dossier de l’intégration monétaire.
.. constituée par les présidents nigérien et ghanéen vient de se réunir le 20 février à Niamey afin d’affiner les propositions et de faire des recommandations aux Chefs d’Etat membres de la CEDEAO.
Selon le Président de la République, la Task force s’est appesantie sur des « difficultés relatives aux critères de convergence ». Ces critères sont de deux catégories : ceux de la première catégorie sont relatifs aux déficits budgétaires, aux réserves de change, etc. Ceux de la seconde catégorie concernent « les instruments juridiques qui ont été ratifiés par très peu de pays. Et, il y avait beaucoup d’autres insuffisances ». Mais, a conclu le Chef de l’Etat, « nous avons très fortement avancé. Notre objectif est d’aller vers la monnaie unique en 2020 ». Il a ajouté qu’ils rendront compte aux Chefs d’Etat et de Gouvernement des recommandations de la Task force dès le 24 mars 2014, lors d’un sommet ad hoc de la CEDEAO».

À propos de l'Auteur

Sani Soulé Manzo (ONEP)

À propos Administrateur

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.