Visite du directeur du fonds Islamique de Solidarité pour le Développement à l’école primaire médersa de Kalley Plateau de Niamey

Après deux jours d’intenses travaux, dans le cadre de l’atelierinternational sur les enfants déscolarisés et non scolarisés au Niger, le directeur du fonds Islamique de Solidarité pour le Développement, Dr. Waleed Alwahaib a effectué hier après midi, une visite de travail à l’école Kalley Plateau de Niamey. Le but de cette visite est de constater de visu les conditions d’étude et de travail au sein de cette école située au quartier Plateau.  

« Si vous continuez dans ce sens, vous allez construire ce pays. Vous serez des futurs ingénieurs, médecins, architectes, des hauts cadres, etc. », c’est sur ces mots que le directeur du fonds Islamique de Solidarité pour le Développement, Dr. Waleed Alwahaib s’est adressé aux élèves de l’école primaire medersa de Kalley Plateau.
 

La visite de cette école constitue une étape importante dans l’évolution des objectifs assignés à l’atelier international sur les enfants déscolarisés et non scolarisés au Niger. En ce sens, Dr. Waleed Alwahaib affirme que l’école primaire médersa deKalley Plateau, a été choisie à dessein pour qu’ils puissent voir concrètement de visu les conditions dans lesquelles travaillent les enseignants de cette école. 

Déçu de la situation de l’école, caractérisée par des classes pléthoriques, (près de 100 élèves dans certaines classes) des petites classes en paillotes très exigues, etc., le directeur du fonds Islamique de Solidarité pour le Développement, Dr. Waleed Alwahaib a indiqué qu’il va demander au ministre de lui fournir un plan détaillé et le budget estimatif pour remplacer les classes en paillotes en classes en matériaux définitifs. « Je vais demander au ministre de me donner le plan et le budget pour construire cette école, afin que l’année prochaine quand nous allons revenir pour la visite, l’école soit construite en matériaux définitifs. Je vais suggérer au ministre de l’Enseignement Primaire de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique de nommer cette école ‘’Attadamou’’ signifiant la solidarité en arabe. Parce que l’agent qui sera utilisée pour financer les travaux provient de tout le monde islamique » a confié Dr.Waleed Alwahaib. Cependant il a salué le courage des apprenants et l’abnégation des enseignants, malgré les conditions de travail difficile, « c’est quand-même des enfants ambitieux que nous avons rencontré. Des élèves qui aspirent à devenir des médecins, des architectes, des grandes personnalités pour pouvoir grandir le Niger. C’est vraiment des enfants ambitieux nous avons trouvé ici qui ont des rêves pour ce beau pays le Niger » a salué directeur du fonds Islamique de Solidarité pour le Développement.

Par ailleurs, Dr. Waleed Alwahaib a annoncé qu’ensemble avec d’autre partenaires ils vont aider le Gouvernement du Niger dans le secteur de l’éducation. « On a un programme avec plusieurs partenaires qui travaillent dans le secteur de l’éducation ciblant 2,6 millions d’enfants déscolarisés et non scolarisés. Ce programme des pays membres de l’OCI consiste à fournir des efforts pour garder les enfants à l’école, pour que des milliers et des milliers de jeunes puissent réussir leur éducation. L’année passée, j’étais invité par le Président de la République du Niger, SEM. Issoufou Mahamadou, pour venir voir comment nous allons faire pour appuyer le système éducatif au Niger. Nous avons décliné des stratégies permettant de trouver des bonnes volontés qui vont arranger et construire des classes afin d’améliorer les conditions d’étude des élèves. Nous allons travailler avec nos partenaires et les organisations de développement international pour développer un programme spécial au bénéfice des enfants nigériens» a-t-il rappelé avant d’annoncer que « quand les travaux de construction de cette école vont finir l’année prochaine, je vais faire en sorte que le Président de la République du Niger et le président de la BID inaugurent cette école pour donner un signal fort à cet ambitieux projet de la Banque Islamique de Développement au Niger »

Rappelons que, cette école a été créée en octobre 2015 avec un effectif de 53 élèves dont 18 filles. Aujourd’hui, elle compte près de 651 élèves dont 350 filles, avec 11 classes en paillottes. Et toutes les classes sont construites par les parents d’élèves selon le président des parents d’élève de cette école. 

Par Tamtam-info