Home ACTUALITE Visite du Président de la CNDH a la Police Judiciaire et au marché Tagabati…

Visite du Président de la CNDH a la Police Judiciaire et au marché Tagabati…

Le Président de la Commission Nationale des Droits Humaines (CNDH), Pr Khalid Ikhri, et les autres membres de cette institution, se sont rendus, hier dans la matinée, au marché Tagabati de Niamey et à la Police Judiciaire. La délégation de la CNDH est allée d’une part présenter ses condoléances et exprimer sa compassion aux famillesdes disparus et aux victimes de l’incendie ayant ravagé ce marché, le 15 mars dernier, faisant trois morts, et d’autre part s’enquérir des conditions de détention des personnes interpelées suite à la manifestation interdite du dimanche dernier.

A l’issue de toutes les étapes le Président de la CNDH a fait une synthèse de son déplacement dans la salle de réunion de la Commission. A l’entame de son intervention, il a rappelé que toutes ses visites rentrent dans le cadre de l’accomplissement de la mission de la CNDH. Prof Khalid Ikhri a présenté, au nom de la CNDH, ses condoléances et sa compassion aux victimes de cet incendie et aux familles endeuillées.

«Ce matin, compte tenu des événements hier, à savoir l’incendie au niveau du marché Tagabati, qui a fait au moins trois morts, ainsi que les interpellations suite à la manifestation du 15 mars, nous nous sommes rendus sur les lieux pour d’une part présenter nos condoléances aux parents des victimes et souhaiter un prompte rétablissement aux blessés et également faire le constat des dégâts occasionnés par cet incendie. Après ce constat, nous nous sommes rendus à la Police Judiciaire pour nous enquérir des conditions de détention des personnes qui ont été interpelées», a déclaré le Pr Khalid Ikhri.

Il a indiqué qu’à l’issue des échanges avec certaines personnes interpelées, ces dernières l’ont informé qu’elles n’ont subi ni traitement humain dégradant, ni torture, au cours de leur interpellation et pendant leur séjour au niveau de la police judiciaire. «Ceci nous a réconforté et cela va tout droit dans le rôle assigné à la Commission Nationale des Droits Humains», a-t-il ajouté, tout en exprimant son mécontentement pour n’avoir pas eu l’opportunité de rencontrer les autres personnes détenues à la Police Judiciaire, notamment les étudiants et les autres citoyens. Le Président de la CNDH a enfin rappelé que la CNDH n’a pas jamais interféré par rapport à une affaire pendante devant la justice. La préoccupation de la CNDH, a-t-il tenu à préciser, c’est de s’assurer que les droits des citoyens interpelés sont respectés.

Il faut noter qu’au niveau du marché Tagabati, la délégation de la CNDH a été accueillie par les responsables des syndicats des commerçants et à la Police Judiciaire par le directeur dudit service.

Par  Ali Maman (ONEP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

IL Y A AUJOURD’HUI 21 ANS DISPARAISSAIT LE GÉNÉRAL IBRAHIM BARRE MAINASSARA ! À L’OCCASION DE L’ANNIVERSAIRE DE CETTE TRISTE JOURNÉE MÉMORABLE , NOUS NOUS JOIGNONS À NOS COMPATRIOTES POUR RENDRE HOMMAGE À CE DIGNE OFFICIER

La  veille de son lâche assassinat , le 9 avril 1999, le Président de la République, le Gé…