Home ACTUALITE Visite du président de l’Assemblée nationale aux rescapés de l’explosion du camion-citerne au quartier aéroport de Niamey : «C’est un drame national qui vient de se produire», a déclaré SE. Ousseini Tinni…

Visite du président de l’Assemblée nationale aux rescapés de l’explosion du camion-citerne au quartier aéroport de Niamey : «C’est un drame national qui vient de se produire», a déclaré SE. Ousseini Tinni…

Le président de l’Assemblée nationale, SE. Ousseini Tinni s’est rendu hier matin à l’hôpital national de Niamey pour apporter sa compassion aux blessés de l’explosion du camion-citerne transportant de l’essence au quartier aéroport de Niamey.

Il est accompagné dans ce déplacement par le ministre de la Santé Publique et le ministre en charge de l’Action Humanitaire et de la Gestion des Catastrophes, M. Laouan Magagi. Selon des sources officielles, ce drame national a, provisoirement, engendré la mort de 55 personnes, 37 blessés graves et plusieurs dégâts matériels. Le président de l’Assemblé nationale, a successivement visité au niveau de l’Hôpital, les blessés au service des urgences, à la réanimation et au bloc opératoire pour s’enquérir de leur condition de prise en charge.

L’émotion était perceptible sur le visage du président du parlement nigérien. «C’est un drame national qui vient de se produire et qui a endeuillé plusieurs famille », a-t-il déclaré avant de présenter ses condoléances aux familles endeuillées et souhaiter un prompt rétablissement aux blessés. SE. Ousseini Tinni a enfin confié que l’Assemblée nationale fera une déclaration sur ce drame la situation.

Par Seini Seydou Zakaria (ONEP)

2 Comments

  1. un ancien étudiant de l’enam a soutenu son mémoire de fin de cycle sur la thématique: la problématique de transports de hydrocarbures. et puis les 2 ministères concernés sont ces qui sont en charge des transports

  2. Ces blessés ont besoin de quiétude et leurs intimités doivent être protégés.

    Pardon les « patrons-propriétaires du pays » limitez vos visites dans les bureaux de l’Administration de l’hopital et laissez ces pauvres se rétablir.

    Morale à la population nigérienne : ne touchez point aux biens qui ne vous appartiennent pas. Lorsqu’on passe devant le jardin d’autrui, on ne cueille pas les fruits sans permission, autrement c’est du vol.

    Or au Niger, on ne connaît plus la moralité depuis longtemps.

    Il y a 30 ans au Niger, les manguiers de nos vosins perdaient leurs gros fruits dans notre cour. On les ramassait et les remettait au voisin. Même les domestiques de la maison savait cette regle. Aujoud’hui, même un cancrelat si c’est monnayable, les nigériens ne le garderont. Revenons à nos vlaeurs d’antant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Session ordinaire du Conseil d’Administration du Programme Alimentaire Mondial PAM 2019…

Le Niger a été representé à ces assises du PAM, tenues du 18 au 21 Novembre 2019 à Rome pa…