Home ACTUALITE Zinder : A sec et au noir, un maire s’installe ses bureaux sous … les arbres

Zinder : A sec et au noir, un maire s’installe ses bureaux sous … les arbres

Le Maire du 1er Arrondissement communal de Zinder, M. Souley Kalla  et son personnel ont déserté leurs bureaux privés  d’eau et d’électricité depuis un an pour impayés pour  s’installer … sous les arbres, a constaté le correspondant de l’ANP.  A l’ombre des nems,  assis sur un banc avec en face une  table  d’écolier, le Maire entre la signature des  actes d’état civil, a répondu aux questions du reporter de l’ANP : les principales difficultés du 1er Arrondissement communal  sont relatives aux fournitures d’eau et d’électricité  qui sont coupées depuis un plus d’un an.

C’est pourquoi, nous sommes sous les arbres  en train de  travailler. Comme vous le voyez, sans électricité, les bureaux sont infréquentables sous la chaleur  et les  ordinateurs sont en arrêt ’’.

‘’ Notre travail consiste aujourd’hui à signer les  différents actes administratifs : actes de mariage, de naissances  et autres documents assimilés’’, dit-il , l’air fataliste poursuivant  ‘’,la dotation globale  en ressources financières  susceptibles d’être attribuée par la Ville de Zinder  pour faire face à l’entretien des bâtiments, au curage des caniveaux  ,au paiement des indemnités des maires et leurs adjoints et le personnel administratif  sont relégués aux oubliettes .’’

Selon Souley Kalla, les indemnités des Maires et leurs adjoints  ne sont  plus perçues depuis 60 mois,  l’entretien du bâtiment n’est plus d’actualité,  il n’existe pas de moyens pour le service d’assainissement.  ‘’Plusieurs parties du mur d’enceinte ont cédé suite aux inondations. On peut accéder  à nos services  en passant par divers endroits avec tout ce que cela entraine comme risque d’être exposé  aux vols par exemple.’’, se plaint le responsable communal , ajoutant les inondations récentes enregistrées au cours du mois d’Août  ont affecté 170 ménages  dans mon entité administrative qui continue à attendre un appui de l’Etat. La population de mon entité  est de 98.000 habitants.

‘’Nous traversons la misère noire car toutes les ressources destinées aux  réalisations au profit  des contribuables  sont  exclusivement gérées par le Maire Central l, les agents  de la Commune ont quant à eux neuf  mois d’arriérés de salaires’’,   égrène l’élu local, notant que le Maire de la ville  a promis d’éponger sous  peu six mois d’arriérés  en attribuant des parcelles aux agents. Nous sommes suspendus à ses lèvres et l’attente pour les uns et les autres d’entrer en possession de leurs droits  devient de plus en plus longue’’.

L’élu reconnait que ‘’nos  agents ne sont pas dans des conditions acceptables de travail, c’est pourquoi, il est difficile de leur exiger des résultats. Ils ne sont pas démotivés dans la mesure où ils répondent régulièrement présents à leur lieu de travail. Je tiens à les encourager  pour leur conscience professionnelle exemplaire. ‘’

Notons que les arrondissements communaux  qui sont des démembrements des villes n’ont pas de ressources propres, versent les recettes  à la ville qui en retour leur donne des dotations.  Selon le maire Kalla, ‘’ au cours des trois derniers trimestres, la Direction régionale des impôts a versé plus de trois  cents millions(300) à la Ville. Nous ignorons ce que la Ville est en train de faire avec ces ressources. Aucune collectivité n’a bénéficié des retombées liées aux impôts rétrocédés.’’

Seul le Projet d’appui aux collectivités (PACURD) a  appuyé le 1er Arrondissement Communal  dans la récupération des terres dégradées, le creusage des mares, l’appui en semences améliorées destinées aux producteurs, le curage des caniveaux et la réhabilitation des classes, témoigne l’élu : ‘’ Nous n’avions bénéficié d’aucun appui  de la ville pour une quelconque activité au profit de la communauté.’’
Il faut que les législateurs viennent à changer les textes de gestion des entités de proximité pour leur  attribuer ce qui leur revient de droit, plaide-t-il.

La ville de Zinder compte 5 arrondissements communaux qui sont dirigés par des conseils d’arrondissement  sous la responsabilité et le contrôle du conseil de ville, organe central  délibérant et  dépositaire  des compétences transférées par l’Etat aux commune à statut particulier.

Le code général des collectivités dispose que l’arrondissement ne dispose pas de budget propre, le montant des recettes et dépenses de fonctionnement de chaque conseil d’arrondissement  est inscrit dans le budget de la ville’’.

Le correspondant de l’ANP n’a pas pu joindre le maire central de la ville par rapport à la situation de l’arrondissement communal 1 de Zinder.

SY/CA/MHM/ANP- 00112  Octobre 2018

[author ]Agence Nigérienne de Presse[/author]

2 Comments

  1. ce la décentralisation’ bientôt ce cette mairie qui va s’en charger de nos minables salaire(on n’ait morrrrt)c’est pitoyable )bande d’incompetant

  2. Pourquoi le Gouvernement tarde depuis longtemps à dissoudre le conseil de ville de Zinder? le Maire central certainement protégé par Bazoum excelle dans la mal gestion, le détournement, l’affairisme et l’irresponsabilité. Les Maires d’arrondissement aussi sont des médiocres, surtout ce semi-analphabète de Commune 1 trés reconnu pour ces nombreuses malversations, mais comme lui aussi est protège de Ben omar, ils font leurs pagailles.

    Il est temps d’arrêter cette pagaille à la Mairie centrale de Zinder et ses démembrements, la population a trop souffert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Coopération Inter-Universitaire : Université de Tahoua et Rutgers University, New Jersey…

Le Recteur de l’Université de Tahoua, le professeur Addo Mahamane et son personnel enseign…