Home ACTUALITE Accident de la route au Rond-point Kirkissoye de Niamey : Un automobiliste renverse quatre personnes, les riverains incendient son véhicule
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - Societe - 25 juillet 2017

Accident de la route au Rond-point Kirkissoye de Niamey : Un automobiliste renverse quatre personnes, les riverains incendient son véhicule

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

La mauvaise conduite sur la route et l’imprudence des jeunes conducteurs est une constance à Niamey. Une situation qui provoque régulièrement des accidents souvent mortels et au meilleur des cas, des dommages matériels importants. Dimanche encore, un autre « fou du volant » a failli ôter la vie à de paisibles commerçants à côté du rond-point Kirkissoye. Il a toutefois blessé grièvement quatre personnes. Mais son véhicule a été brûlé par les riverains, excédés par la répétition de ce genre d’incidents dans leur quartier.

Le conducteur de ce véhicule fait parti probablement des jeunes qui reviennent de la tristement célèbre « Pilule », ce lieu de haute distraction et même de débauche pour les jeunes de la capitale. Après avoir « avalé » la distance qui sépare le rond-point Saguia du rond-point Kirkissoye, ce conducteur n’a pas pu maîtriser son véhicule au niveau de ce second carrefour.

Il a quitté la voie, a percuté un lampadaire avant de cogner des vendeurs qui exerçaient leurs commerces aux alentours du carrefour, comme c’est le cas dans de nombreux quartiers de Niamey, surtout là où de nouvelles routes ont été réalisées. Plusieurs personnes ont été blessées dont quatre grièvement, mais vite évacuées par les services de sécurité et de secours.

D’après les témoins, il y a avait deux occupants à bord du véhicule. Le conducteur a lui aussi été blessé, tandis que le second occupant a tenté de s’enfuir dans le quartier. Il fut vite rattrapé par les riverains. Ces deux individus ont eu la vie sauve grâce à la prompte intervention de la Police et de la Gendarmerie nationale ainsi que des Sapeurs pompiers.

En effet, dans les minutes qui suivent l’accident pas moins de neuf véhicules dont trois de la police, trois de la gendarmerie et trois des sapeurs pompiers sont arrivés sur les lieux. Très vite, les agents ont quadrillé les lieux, permettant ainsi aux sapeurs pompiers d’apporter secours aux blessés et d’éteindre le feu, même si le véhicule a été totalement calciné.

Chaque weekend, les habitants de ces quartiers riverains de la route prolongeant le nouveau (2è) pont ont les mains sur le cœur. En effet, depuis la réalisation de cette voie (il faut reconnaître dégagée et agréable à rouler), les jeunes s’adonnent à des rallyes dignes de courses de Formule 1.

Chaque samedi et dimanche soir, des centaines de véhicules empruntent cette voie pour se rendre à la Pilule, où après une soirée arrosée, les jeunes éméchés s’adonnent à une course poursuite sur cette voie. Malheureusement ces courses se terminent souvent par des drames.

[author ]Siradji Sanda(onep)[/author]

 

5 Comments

  1. La justice de la rue pourrait être une solution à ce problème, puisque l État a démissionné ……triste constat , l’anarchie s’installe progressivement dans ce pays

  2. a Niamey dans des nombreux quartiers les fils à papa font des courses folles dans les rues, mettant en danger la vie de la population. Si les forces de l’ordre ne mettent pas de l’ordre pour des raisons politiques, la population doit prendre ses responsabilités comme ce cas.

  3. Qu’attend la police pour arrêter ces courses folles auxquelles se livrent ces enfants?
    Il faut que l’Etat existe.
    Même pour les fils à papa.

    1. A Niamey c’est une vieille histoire, le comportement irresponsable des fils à papa, et ceci même sous le régime d’exception de feu Kountché; les anciens s’en rappellent certainement, de ces courses-poursuites insensées dans les artères principales de la capitale de ces enfants auxquels tout est permis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Nécrologie: Ousmane Dioffo n’est plus…

Inna lilahi wa inna ilaihi rajioune. La mort cette compagne de tout être humain sur terre …