Home ACTUALITE Appel au dialogue du Collectif des Nigériens de la Diaspora–CND
ACTUALITE - Politique - 11 mars 2021

Appel au dialogue du Collectif des Nigériens de la Diaspora–CND

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Profondément inquiet quant à l’évolution de la situation politique au Niger, le Collectif des Nigériens de la Diaspora–CND, attaché aux valeurs républicaines et constitutionnelles, regrette et dénonce cette crise post électorale. Le CND présente au Peuple nigérien et aux familles de toutes les victimes liées aux élections ses sincères condoléances et souhaite un prompt rétablissement aux bléssés.

Vous vous souviendrez que le 30 novembre 2020, à travers un article publié sur tamtaminfo, intitulé, « Pour un Sursaut Patriotique : Développons une logique de Responsabilité Collective », le CND avait interpellé le Président de la République, le Président de la Cour Constitutionnelle et le Président de la commission électorale nationale indépendante (CENI) afin de ne pas attendre une crise pour agir.

Aussi, le CND a-t-il rappelé, dans sa dernière déclaration du 21 février 2021 publiée sur tamtaminfo, le caractère historique de ce scrutin et invité la classe politique nigérienne en général et le Président de la République en particulier à ne pas rater l’occasion de rentrer dans l’histoire pour de bon en évitant une crise électorale au Niger.

Au vu de tout ce qui précède, aujourd’hui le CND, engagé dans l’édification d’un État de droit démocratique au Niger, fait les recommandations suivantes :

• Au Président de la république, d’user de tous les pouvoirs que lui confère la constitution pour s’assurer d’une élection juste comme il l’a promis,
• A la classe politique, de respecter tous les principes démocratiques liés à un processus électoral,
• A la CENI et à la Cour Constitutionnelle, de lire le droit conformément à leur serment religieux et à la constitution,
• Au gouvernement, de rétablir l’ordre et la paix sur le territoire national afin d’assurer la protection des biens privés et la sécurité pour tous, de respecter aussi le droit constitutionnel des citoyens à la protestation et la contestation pacifique,
• À nos concitoyens, de défendre leurs droits en respectant les principes démocratiques et les libertés individuelles des autres,
• A la communauté internationale, d’observer les principes de réserve dans le respect de la souveraineté du Niger et de soutenir le peuple nigérien dans sa lutte pour une alternance apaisée et pacifique.

Que Dieu bénisse le Niger !

Fait à Londres, le 10 Mars 2021

Pour le CND Le Coordonnateur Abdoul Kader Amadou Mossi

Check Also

20 morts dans l’incendie d’une école à Niamey

Un incendie d’une grave intensité qui s’est déclenché vers 16heures 30  dans une éco…