Home ACTUALITE ARTISALINE : Une Plateforme Pour La Valorisation Et La Promotion Des Produits Artisanaux Locaux
ACTUALITE - Economie - 3 février 2021

ARTISALINE : Une Plateforme Pour La Valorisation Et La Promotion Des Produits Artisanaux Locaux

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

En plein cœur de Niamey, à quelques mètres du siège de la NIGELEC, se trouve un marché qui n’est peut-être pas connu par bon nombre des Nigériens ; c’est le «marché Europe». Si l’on s’en tient au nom de ce marché, on est certainement tenté de penser qu’il s’agit d’un marché qui fait uniquement la promotion des produits importés de l’Europe. Mais après un tour à l’intérieur, le visiteur va sans doute changer d’avis. C’est dans ce marché qu’ARTISALINE a ouvert une boutique. On y découvre des produits artisanaux, de nouvelles créations qui reflètent toute la diversité de la culture nigérienne (cuir, fer, feuille de palmier, cornes) mises en valeur par ces jeunes entrepreneurs nigériens.

A l’intérieur sont exposées et vendues plusieurs variétés de boucles d’oreilles notamment en cuir ou celles faites à base de cornes mixées avec argent ou bronze et avec des décorations reflétant des spécificités culturelles nigériennes. Il y a également une collection de sacs à main (en cuir avec des touches dessus), des sacs confectionnés avec des éventails multicolores en cuir, des pochettes nouveaux modèles, des chaussures en cuir décorées avec les croix du Niger, clef de voile ou une autre marque culturelle, des tableaux traditionnels classiques et modernes, des lumineuses pour chambres et autres articles artisanaux. Au-delà du business, ces produits exposés reflètent en effet les merveilles culturelles et artistiques du Niger. «Nous proposons des produits modèles. Les clients peuvent également demander à ce qu’on leur confectionne leurs propres modèles s’ils veulent apporter des modifications en fonction de ce qu’ils souhaitent avoir comme produits finis. On laisse le choix aux clients», explique M. Mahamadou Zamanka, l’un des co-fondateurs de Artisaline.

Pour les tableaux, il y a certes des tableaux classiques, mais ces jeunes entrepreneurs ont aussi jugé nécessaire de confectionner des tableaux séparément (un tableau, un thème), c’est-à-dire ils décrivent dans chaque tableau un thème qui reflète l’histoire de l’objet à la demande du client. Des pagnes tissés, des jolis éventails qui peuvent-être utilisés pour la décoration des chambres, des salons, pour couvrir les tables etc. En effet, souligne M. Mahamadou Zamanka, leur motivation est que l’artisanat est un secteur porteur pour les jeunes qui exercent le métier et même pour le pays rencontre d’énormes difficultés, liées à la mévente des produits. Les fondateurs d’Artisaline se disent convaincus qu’il y a un problème de marché qui se pose et qui fait que les artisans qui ont vraiment des mains en or ont du mal à écouler leurs produits. C’est pourquoi, ces jeunes ont décidé de s’investir dans ce domaine pour non seulement redonner de l’espoir et le goût du travail aux artisans mais aussi revaloriser et promouvoir les produits locaux nigériens afin de les positionner à l’échelle internationale.

«En créant cette plateforme notre objectif premier c’est d’abord créer de la richesse en prenant toute la chaine de valeur, du moment où on a du cuir, de la corne, des feuilles de palmier qu’on ne valorise pas au Niger. L’idée est d’utiliser toutes ces ressources pour créer de l’emploi et faire profiter tout l’écosystème. Par exemple, quand on fait une collecte des peaux, ce sont des Nigériens qui en bénéficient parce qu’on fait travailler les tanneries locales et les artisans. On emploie des stagiaires et des employés», dit-il.

Créé 2018, Artisaline faisait uniquement à ses débuts de la vente en ligne et 80% de ses clients sont hors des frontières du Niger car, les nigériens trouvent les produits relativement chers. «Nous voulons faire des Nigériens des ambassadeurs de la marque car, ce sont des produits confectionnés par des Nigériens, les ressources proviennent du Niger et ce sont les mêmes Nigériens qui travaillent ces matières pour leur donner une image appréciée. C’est pourquoi, nous avons décidé de manière stratégique de revoir nos prix pour que la plus grande partie des Nigériens puissent avoir accès aux produits artisanaux», explique M. Mahamadou Zamanka. En effet, la vente des produits Artisaline se fait à 90% en ligne et le paiement aussi via les moyens modernes de transfert d’argent. Le client verse d’abord 50% du montant du produit commandé et la somme restante après la livraison.

En outre, la revalorisation et la promotion des produits locaux n’est pas l’activité principale de Mahamadou Zamanka car, il travaille depuis 2014 pour son propre compte. Il est promoteur du cabinet Intermedia-Consulting qui œuvre dans des formations, l’encadrement commercial, le renforcement des capacités des équipes commerciales.

   Par Aïchatou Hamma Wakasso (ONEP)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

L’heure du réveil de la justice a sonné

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE Mohamed Bazoum, Président du Conseil Sup…