Home ACTUALITE Atelier de formation au métier de diplomate : la coopération belge imprègne les jeunes recrues du ministère des Affaires Étrangères
ACTUALITE - Diplomatie - 8 juin 2021

Atelier de formation au métier de diplomate : la coopération belge imprègne les jeunes recrues du ministère des Affaires Étrangères

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Hier, 7 juin 2021, s’est ouvert à Niamey un atelier de formation au profit d’une vingtaine de jeunes diplomates nigériens nouvellement recrutés au ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération. Cette initiative, fruit de la coopération nigéro-belge qui a mobilisé principalement deux éminents ambassadeurs avec le partenariat de l’institut EGMONT, consiste à imprégner, 4 jours durant, les participants sur le métier de diplomate. L’ouverture de la formation a été présidée la secrétaire générale du ministère des affaires étrangères et de la coopération, Mme Diallo Awa Djibo en présence de l’ambassadeur du royaume de la Belgique au Niger.

Procédant à l’ouverture des travaux Mme Diallo Awa Djibo a d’abord rappelé tout l’intérêt qu’accorde l’Etat du Niger au développement du capital humain à travers notamment la formation et l’éducation. «Aucun pays au monde ne peut se développer sans des ressources humaines de qualité et pour tous ceux qui ont suivi le discours d’investiture de SE Mohamed Bazoum, président de la République élu, il a mentionné la nécessité de renforcer l’administration publique, d’accentuer les efforts en formes d’éducation et de formation», a-t-elle déclaré.

Ainsi, au ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, département de l’interaction entre notre pays et ses partenaires, cet atelier est une initiative louable d’autant qu’il vient éclarer les lanternes de jeunes diplomates qui sont à leur premier pas dans le métier.

Il s’agit en effet, de 20 diplomates sur un groupe 37 jeunes intégrés récemment, à l’issue d’un concours . «En diplomatie l’expérience fait tout, l’expérience ne peut se nourrir que d’un potentiel de formation et d’une volonté de travailler et de bien faire, de constamment se remettre en cause et de constamment apprendre», a dit la SG du ministère des Affaires Etrangères.

Au cœur du programme de cette formation figure le modèle de la coopération nigéro-belge dont les 50 ans de coopération de qualité ont été célébrés la semaine dernière. «Les deux ambassadeurs qui sont les formateurs, je dois dire que ce sont des gens qui ont des expériences de longue date et très utiles. Le fait qu’ils soient venus ici partager leurs connaissances avec vous renforce l’amitié Belgo-nigérienne», a affirmé l’ambassadeur du Royaume de Belgique au Niger, SE Guy Sevrin. Face aux jeunes diplomates, il a expliqué que le métier fait déménager d’un pays à un autre, qu’il leur faudrait chaque fois apprendre à s’adapter et à se faire des réseaux et contacts. «Ce qu’un diplomate doit faire ou ne doit pas faire et comment il doit le faire, je pense que vous avez tous des pré-requis dans cette expérience, mais nos deux ambassadeurs peuvent ajouter leurs expériences personnelles enrichissantes», a lancé SE Guy Sevrin à l’endroit des jeunes diplomates nigériens.

Par Ismaël Chékaré et Abdoulaye Rabiou Dan Sono (Stagiaire)

Check Also

Région de Tahoua : invasion d’Affala et Kao par des criquets pèlerins

Alors que la campagne agricole s’annonçait prometteuse, depuis une dizaine de jours, les l…