Home ACTUALITE BRAS DE FER ENTRE LE MINISTERE DE LA JUSTICE ET LE SAMAN : LE CONSEIL DE L’ORDRE DES AVOCATS DU NIGER RELEVE DES ATTEINTES GRAVES AUX PRINCIPES DE LA SEPARATION DES POUVOIRS ET DE L’INDEPENDANCE DE LA JUSTICE
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - 10 juin 2020

BRAS DE FER ENTRE LE MINISTERE DE LA JUSTICE ET LE SAMAN : LE CONSEIL DE L’ORDRE DES AVOCATS DU NIGER RELEVE DES ATTEINTES GRAVES AUX PRINCIPES DE LA SEPARATION DES POUVOIRS ET DE L’INDEPENDANCE DE LA JUSTICE

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Les échanges, par voie de presse,  qui ont caractérisé le bras de fer entre le ministère de la justice et le Syndicat Autonome des Magistrats du Niger(SAMAN), ont interpellé  le Conseil de l’Ordre des Avocats du Niger qui s’est senti en devoir  de réagir afin que le calme et la sérénité puissent  régner à nouveau dans la maison de la justice.

En effet, conscient de son rôle d’acteur principal du service public de la justice, le Barreau du Niger à travers le Conseil de l’Ordre des Avocats, après avoir cerné  les contours du bras de fer,  a rendu publique une déclaration de presse, le mardi, 9 juin 2020.

Aux termes de sa déclaration de presse, le Barreau du Niger relève des atteintes graves aux principes de la séparation des pouvoirs et de l’indépendance de la justice. La violation de la règle de l’inamovibilité des magistrats a particulièrement été soulignée par le Barreau.

La lenteur judiciaire qui accentue la lenteur des procédures a été relevée par le  Barreau du Niger dans sa déclaration.

Tout en soulignant le fait que la configuration actuelle du CSM n’est pas de nature à garantir l’indépendance de la justice, le conseil de l’Ordre des Avocats du Niger demande au Président de la république de rendre effective la séparation des pouvoirs et de l’indépendance de la justice textuelle affirmée des magistrats.

Aussi, le Conseil de l’Ordre des Avocats du Niger rappelle aux magistrats que l’indépendance est une question de comportement personnel du juge.

Le Barreau du Niger conclut sa déclaration de presse avec un appel à un dialogue sincère et consensuel dans le respect strict des textes afin de ramener le calme et la sérénité au niveau de la justice.  

Par Tamtam Info News

Check Also

L’HEURE EST A L’UNION SACREE DERRIERE LE MENA NATIONAL ET SES RESPONSABLES

Certes, les deux défaites du Mena national pourraient soulever un tollé et c’est légitime …