Home ACTUALITE Déclaration de la coalition Bazoum 2021…

Déclaration de la coalition Bazoum 2021…

La coalition réaffirme son engagement pour ‘’un coup KO’’ dès le 1er tour des élections présidentielles

Deux jours seulement, après la déclaration du général Salou Djibo, relativement à la nationalité d’origine du candidat du PNDS Tarayya, la coalition BAZOUM 2021 est sortie de son mutisme pour rendre public une déclaration, cet après midi au siège national du PNDS Tarayya.

Dans cette déclaration, lue par M. Alkassoum Sallé, la coalition BAZOUM 2021 a d’abord félicité le peuple nigérien pour son comportement exemplaire à l’occasion des élections locales du 13 décembre 2020. La coalition BAZOUM 2021 a salué également le processus électoral qui suit son cours normal conformément aux lois de la République.


Devant un public attentif, M. Alkassoum Sallé a rappelé que ces élections voulues et demandées par la classe politique nigérienne malgré le chronogramme initial de la CENI et sur demande expresse du Président de la République ont été tenues.


Selon M. Alkassoum Sallé, pour une partie de la classe politique la tenue de ces élections locales était déjà un préalable quant à la poursuite du processus électoral.


En effet, il a rappelé qu’au lendemain de la tenue de ces élections et à peine que les résultats confirmant l’adhésion massive du peuple nigérien au programme de renaissance du Niger commencent à sortir des urnes, l’opinion assiste médusée à certaines prises de position de certains dirigeants des partis politiques à travers des déclarations et communiqués tendant à une remise en cause du processus électoral.

« Hier c’était la remise en cause de la composition du CNDP, le boycott des travaux du CND, la composition de la CENI, les 14 points de revendication (tous résolus sauf l’article 8 du code électoral), la tenue au préalable des élections locales. Aujourd’hui, c’est la remise en cause de l’arrêt de la Cour Constitutionnelle validant la liste des candidats à l’élection présidentielle.

Nous rappelons à ces responsables politiques que les arrêts de la Cour Constitutionnelle qui est seul juge du processus électoral, s’imposent à tous et restent sans aucun recours (311. 134 de la constitution). Par conséquent le Président de la République, Chef de l’Etat, ne peut intervenir sous aucune forme dans le processus électoral après l’arrêt de la Cour Constitutionnelle sous peine de parjure. Nous déplorons aujourd’hui la déclaration d’un ancien Chef de l’Etat qui profère des menaces à peine voilées comme s’il bénéficie d’un statut le mettant au-dessus des lois.

Nous relevons également le doute remis sur la crédibilité et l’impartialité du juge constitutionnel par un ancien Président de l’Assemblée Nationale, ancien Premier Ministre de la République. II est curieux de constater que le président de l’APR signe un document dans lequel est jeté un discrédit sur la cour constitutionnelle qu’il juge manifestement partisane. Tout cela dénote une mise en scène coordonnée de la part d’acteurs qui sont désormais en proie au même doute » a dit M. Alkassoum Sallé.


S’agissant du général Salou Djibo, M. Alkassoum Sallé a précisé qu’il doit comprendre que ses menaces n’ont aucune espèce de valeur. Qu’il s’agit d’un pétard mouillé. S’il ne le savait pas, il s’en rendra compte. « Les partis membres de la coalition Bazoum 2021, lancent un appel à tous les nigériens pour qu’ils restent sereins et qu’ils accomplissent leur devoir de citoyens le 27 décembre 2021 comme ils l’ont déjà fait dans le calme et la dignité le 13 décembre dernier à l’occasion des élections locales » invite M. Alkassoum Sallé.

2 Comments

  1. Il faut rendre grâce à Allah.
    Le Très haut, le tout puissant , le trés miséricordieux
    Si Salou Djibo savait !
    Si Hama Amadou Savait

    Ainsi va la vie. Il faut s’avoir choisir ses amis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Le 21 février, le peuple nigérien confirmera son choix…

Notre pays, le Niger force l’admiration. Quand un peuple est sur la voie de sa maturité dé…