Home Diplomatie Election présidentielle couplée aux législatives du 27 décembre 2020 au Niger de la Cellule de Veille Électorale (CVE)…

Election présidentielle couplée aux législatives du 27 décembre 2020 au Niger de la Cellule de Veille Électorale (CVE)…

Point No 1 sur le démarrage du double scrutin (11h) dans la mise en œuvre de ses deux projets, à savoir :

Projet régional « Suivi, Analyse et Atténuation de la Violence Electorale » financé par l’Union Européenne, délégation Régionale de Dakar, mis en œuvre dans 11 pays de la CEDEAO dont le Niger.

Projet régional : « Bâtir une approche inclusive de relance post-COVID de sorties de crises et de réforme de la gouvernance au Sahel financé par le PNUD et mis en œuvre en partenariat avec la CEDEAO et le WANEP », le WANEP-Niger et ses partenaires ont déployé trois cent cinquante (350) observateurs dont 75% de sexe féminin sur l’étendue du territoire national et particulièrement dans les zones à risque. A cet effet, la Cellule de Veille Electorale (CVE) installée à l’hôtel Noom de Niamey pour coordonner le déploiement des observateurs, a collecté des informations sur le démarrage du double scrutin.

Cette Cellule est un dispositif de veille citoyenne, d’alerte et d’accompagnement du processus électoral.

La synthèse des informations recensées est présentée dans le présent communiqué de presse.  De l’ouverture des bureaux de vote Dès les premières heures de ce dimanche 27 décembre 2020, les Nigériens se sont rendus aux urnes pour les élections présidentielle et législative dans un contexte illustré par la recrudescence de la COVID-19 et les menaces sécuritaires incessantes de Boko Haram dans la région de Diffa et d’autres terroristes dans les régions de Tillabéry et de Tahoua.

Les observateurs déployés par le WANEP-Niger étaient présents à l’heure officielle d’ouverture à 08 heures. Sur les 384 bureaux rapportés, 141 ont ouvert à l’heure soit (49,65%). A Niamey, arrondissement communal I au Centre de Goudel, le bureau de vote n°167 a ouvert à 09h12.  Dans la ville de Tillabéry, quartier Daye Béri, les bureaux de vote n°10 a ouvert à 09h00. Partout, les électeurs exécutent leur devoir civique en venant déposer, dans le calme, leurs bulletins uniques dans les urnes.

Dans la capitale Niamey, les bureaux de vote ont ouvert leurs portes à l’heure comme dans 12 bureaux de vote, où des femmes et des hommes étaient déjà dans les files d’attente longtemps avant l’ouverture. Sur les trois cent cinquante (350) observateurs déployés 293 observateurs ont pu effectivement remonter les données sur l’ouverture des bureaux de vote.

Dans l’ensemble, on peut noter que toutes les procédures prévues par le Code électoral ont été respectées dans les bureaux de votes visités à l’exception de 13 bureaux de vote soit 4,44%. Les membres des les bureaux de vote étaient présents à l’ouverture et on note la présence des femmes en leur sein, bien que minoritaire.

On constate la présence effective d’observateurs nationaux et internationaux. Ainsi, sur 172 bureaux de vote 58,7% avaient enregistré leur passage. Ces observateurs sont issus de la CNDH, CEDEAO, COCEN, HALCIA et la CENI. Du respect des mesures contre la COVID-19.

En ce qui concerne cette pandémie, on constate que dans 181 bureaux de vote couverts par nos observateurs soit 61,77%, les mesures barrières sont respectées. Dans les autres bureaux les mesures barrières ne sont pas respectées notamment la distanciation sociale et le port du masque dont la majorité dans la région de Diffa 29 bureaux de vote sur112 et Niamey 29 bureaux de vote sur 112.

Les incidents

Au total, ce sont sept (7) incidents qui ont été rapportés dans la base des données. Ces incidents peuvent être classés en trois catégories :

1. Coup de feu à Diffa : Cet incident est d’ordre sécuritaire et il nous a été rapporté qu’une détonation a été entendue, « des militaires sont sur place et le calme est revenu » ;

2. Manque d’encre sèche à Maradi : Cet incident est d’ordre technique.

3. Quelques cas d’achat de conscience : à Maradi, Niamey et Diffa, il a été rapporté des cas de distribution d’argent dans certains bureaux de vote.

La Cellule de Veille Électorale poursuit le suivi de la situation. Elle tente de contribuer en collaboration avec les Autorités locales et autres décideurs au règlement pacifique des cas d’incidents qui lui sont signalés.

La Cellule de Veille Electorale fera son second point sur le déroulement du scrutin à partir de 16 heures. Fait à Niamey, le dimanche 27 décembre 2020

Pour la Cellule de Veille Electorale Le Président Moustapha Kadi Oumani

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

La CENI invite les acteurs politiques à enlever leurs supports de propagande électorale encore visibles dans les lieux publics

Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale in…