Home ACTUALITE Election présidentielle: la campagne électorale véritablement lancée
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - 9 février 2021

Election présidentielle: la campagne électorale véritablement lancée

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Les partisans du candidat du Parti Nigérien pour la Démocratie et le Socialisme (PNDS-Tarayya) Bazoum Mohamed et leurs alliés ont officiellement lancé, hier matin au Centre international de Conférences Mahatma Gandhi de Niamey, la campagne pour le 2ème tour de l’élection présidentielle du 21 février prochain.

Dans une salle surchauffée, la Coalition Bazoum 2021 et alliés se sont dits déterminés à plébisciter Bazoum Mohamed le 21 février prochain. En effet, arrivé en tête avec 39,30% des suffrages lors du 1er tour de l’élection présidentielle qui s’est tenue le 27 décembre dernier, Bazoum Mohamed bénéficie, pour ce 2ème round, du soutien d’une coalition de partis dont le MNSD Nassara (8,95%), le MPR Jamhuriya (7,07%); le RPP-Farrilla (2,41%) ; l’ANDP Zaman Lahiya (2,40%) et  e plusieurs autres formations politiques.

Très ému, le Président Bazoum Mohamed a exprimé  toute sa gratitude aux leaders des partis qui soutiennent sa candidature. «En me soutenant en vue de me porter à la tête de notre pays, vous me témoignez ainsi la plus grande des confiances qu’on puisse faire à une personne. Ma reconnaissance vous sera éternelle quelle que soit l’issue de cette élection».

Sonnant la mobilisation générale, il les a invité à s’investir pleinement pour gagner l’élection du 21 février. «A priori,  dit-il, nous avons un rapport de force très favorable. En effet, avec une majorité de 129 députés sur les 166 que comptera la future Assemblée nationale et des partis nombreux dont certains d’envergure nationale, nous sommes légitimement fondés à croire que l’élection ne sera qu’une simple formalité. Cependant, un tel état d’esprit sera totalement erroné. Nous aurions tort de croire que tout est joué à l’avance. Cette élection comme toutes les autres sera difficile et commande que nous soyons mobilisés, bien organisés, intelligents, vigilants et très engagés».

 «Le maitre mot sera, pour nous, l’harmonie. Le défi, c’est de nous mettre ensemble et de travailler dans une synergie très forte», confiant quant à la perspicacité et à l’engagement des leaders, de tous les responsables de l’encadrement et des militants à tous les niveaux. M. Bazoum Mohamed a ensuite souligné qu’il est de leur d’expliquer que l’alternative que propose le camp d’en face consisterait à élire un Président de la République sans majorité parlementaire. «Ce qui nous conduira à un régime de cohabitation. Nous avons souffert des affres d’un tel régime en 1995. Et son épilogue est loin d’être heureux».

Face aux multiples défis qui assaillent le pays, Bazoum Mohamed a invité les Nigériens à «conclure ce cycle électoral avec la victoire de sa coalition et la remise au travail du pays». «Nous n’avons aucun instant à perdre par ces temps de grandes menaces terroristes. Nous devons nous mettre au travail dans le cadre des institutions fraichement renouvelées de façon démocratique pour nous occuper de la sécurité de notre pays, de l’éducation de nos enfants, de la santé des populations en cette période de pandémie de la Covid 19, de l’alimentation des populations, de l’emploi pour les jeunes, du relèvement de la situation dans les régions touchées par l’insécurité ; de l’accélération des investissements dans les grandes infrastructures, etc.», a déclaré le candidat Bazoum Mohamed qui a promis d’y faire immédiatement face lorsqu’il sera élu président. «Notre agenda à nous est un agenda national, celui de nos adversaires est un agenda de commodité personnelle».

Auparavant, le doyen Sanoussi Tambari Jackou a énuméré les qualités du président Bazoum Mohamed, qui sera dit-il un très bon Président pour le Niger.

Pour sa part, le président Seini Oumarou intervenant au nom des partis soutenant la candidature de Bazoum Mohamed, a souligné que ces partis ont décidé, «de façon souveraine et en accord avec les instances dirigeantes de leurs partis respectifs», d’apporter leur soutien ferme et indéfectible à M. Bazoum Mohamed. «La présente cérémonie marque, de façon solennelle, notre engagement résolu d’accompagner M. Bazoum Mohamed pour le porter Incha Allah, à la présidence de la République du Niger».

 «Notre choix a été guidé fondamentalement par l’impérieux souci de préserver la stabilité des institutions, la quiétude sociale, la cohésion et l’unité nationale indispensables pour assurer une paix et un développement durable pour notre pays».

De leur côté, la trentaine des partis politiques membres de la CAP 20-21 et alliés a décliné les raisons de leur choix du candidat Mahamane Ousmane, président du RDR TCHANJI.

«En effet, selon eux, Mahamane Ousmane propose un programme  qui vise à rompre définitivement, avec la face noire de la gouvernance au Niger que nous vivons depuis aujourd’hui  dix (10) ans. Une gouvernance désastreuse dont le résultat a été de reléguer le Niger, dix (10) années consécutives, dernier dans le classement de l’Indice de Développement Humain du PNUD, traduisant le mieux l’état de notre misère ».

Soutenir la candidature de Mahamane Ousmane est la seule voie pour faire du Niger un pays réconcilié avec lui-même, un havre de paix et de prospérité à l’horizon 2026.  Avec Mahamane Ousmane comme président de la République du Niger, les partis membres de la CAP 20-21 et alliés ambitionnent de redonner l’espoir au Niger et aux Nigériens, de valoriser la Femme et promouvoir la jeunesse nigérienne.

Pour atteindre ces défis, les membres de la coalition CAP 20-21 se sont dits déterminés à relever les défis qui se dressent devant eux. Ces défis sont entre autres: mettre fin à la descente aux enfers du peuple Nigérien engendrée par dix (10) longues années de mal gouvernance, de dilapidations des deniers publics, d’insécurité généralisée et banalisée, de corruption, de passe-droit, d’injustice, bref de déclin national.

Hier, à Tillabéri au cours d’un géant meeting, les partisans de Ousmane ont donné le coup d’envoi de la grande tournée à l’intérieur du pays.

Nous y reviendrons

Par Tamtam Info News

Check Also

L’école Maarif prend en charge un orphelin

Le jeune Abdoul Rachid, le seul rescapé de l’incendie qui a ravagé le jardin d&rsquo…