Home ACTUALITE Entretien avec M. Alkache Alhada, ministre de l’Intérieur: « De mon point de vue, ces 100 premiers jours ont révélé un homme d’Etat, parfaitement, au parfum de la situation sécuritaire de son pays et résolument déterminé à y faire face ».
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - 14 juillet 2021

Entretien avec M. Alkache Alhada, ministre de l’Intérieur: « De mon point de vue, ces 100 premiers jours ont révélé un homme d’Etat, parfaitement, au parfum de la situation sécuritaire de son pays et résolument déterminé à y faire face ».

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Monsieur le Ministre, le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum fête le 12 juillet prochain ses 100 premiers jours à la tête de notre pays ? Quel bilan d’étape peut-on faire au niveau de votre département ministériel ?

Je vous remercie ! De façon générale, les 100 premiers jours d’exercice du pouvoir ne sauraient permettre de dresser véritablement un bilan mais ils permettent largement de préciser les orientations globales et la méthode qui caractérisent la gouvernance du nouveau Président de la Réplication.

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum, a, dès sa prise de fonction, fait de la question de sécurité et de l’éducation ses principales priorités.

S’agissant de la sécurité, domaine relevant de mon département ministériel, je voudrais simplement rappeler les incursions terroristes qui avaient caractérisé les premiers jours ayant suivi l’investiture du Président de la République et qu’elles avaient été très vite et efficacement contenues.

En effet, la situation sécuritaire s’améliore de plus en plus et de façon significative. Dans une approche stratégique nouvelle nos Forces de Défense et de Sécurité mènent des ripostes énergiques assorties de victoires éclatantes sur l’ennemi notamment dans la zone de Diffa qui faisait l’objet de plusieurs assauts de Boko Haram. Rappelez-vous aussi des attaques successives dont Bosso avait fait l’objet et qui se caractérisaient par un échec cuisant des terroristes. Ces 100 jours marquent donc un changement et une orientation nouvelle dans le domaine sécuritaire.

Aujourd’hui, ce sont nos Forces de Défense et de sécurité qui prennent l’initiative ; qui ont, désormais, inscrit leurs actions dans l’offensive et reprennent le contrôle du terrain avec un moral de fer surtout suite à la visite inédite de trois (3) jours du Président de la République a Diffa.

Cette visite du Président de la République qui relève de l’audace l’a amené dans l’emblématique village de Baroua qui était, des années durant, à la merci de Boko Haram et qui vient d’être habité a nouveau suite la décision souveraine du gouvernement a ramener tous les déplacés chez eux. Cela prouve justement que la situation est en train de se stabiliser. Je ne dirais pas  que c’est uniquement les 100 premiers jours qui ont permis cela mais c’est évidemment  le résultat de tout ce qui avait été fait précédemment et qui se renforce. Il faut rappeler que la visite du Président de la République a Diffa et le retour des déplacés chez eux ne sont que le respect de l’engagement pris par Son Excellence Monsieur Mohamed Bazoum lors de la campagne électorale.

Le Président de la République a pris l’engagement solennel de ramener les personnes déplacées dans leurs villages d’origine d’ici décembre 2021 et d’assurer leur sécurité ; quelles sont les mesures prises à votre niveau pour le respect d’un tel engagement ?

La parole étant sacrée pour le Président de la République, cet engagement est honoré avec la sécurisation de la zone de l’anzourou et le retour des populations déplacées dans une première phase temps et dans une deuxième phase avec les populations déplacées de Diffa notamment celle de Baroua. Ce retour a concerné les populations de Dolbel et de Bindjo et se poursuivra pour toutes les populations déplacées sur toute l’étendue du territoire national notamment dans les zones de Ouallam et Bani Bangou. La visite du Président de la République a Diffa est le gage de la stabilisation de la situation sécuritaire dans le pays notamment dans la région de Diffa meurtrie préalable au retour des déplacés chez eux.  Cette visite a, d’une part, suscité l’enthousiasme des populations et d’autre part, remonté le moral des FDS.

Cette remontée du moral de la troupe et l’écoute citoyenne sont caractéristiques des 100 jours de la Gouvernance du Président de la République qui imprime désormais sa méthode.

En tout cas, sur le plan sécuritaire, nous sommes très confiants. Le Président de la République a, d’ailleurs, donné des instructions pour que nous puissions procéder à des recrutements complémentaires afin de renforcer la capacite d’actions de nos FDS. En effet, il nourrissait l’idée à l’époque où il était ministre d’État, ministre de l’Intérieur sous l’ancien Président de la République, M. Issoufou Mahamadou. Nous sommes en train de mettre en application cette idée consistant à recruter 500 jeunes par région s’agissant des régions de Diffa, Tillabery et de Tahoua et 200 jeunes dans la region d’Agadez afin renforcer l’effectif des FDS. Ce recrutement permettra de donner du travail a ces jeunes afin de les mettre à l’abri des illusions des terroristes. Aussi, ces jeunes ont une connaissance parfaite du terrain. Nous sommes très satisfaits de cette expérience en ce qu’a  Diffa les incursions récentes  ont été courageusement  repoussées par ces jeunes avec beaucoup d’efficacité.

 Je suis très satisfait, d’une part de l’orientation et de la démarche du Président de la République et d’autre part des actions prises dans le domaine de la sécurité   pendant ces 100 premiers jours.

Monsieur le Ministre, outre l’insécurité ambiante, un autre fléau qui guette nos paisibles populations est le kidnapping devenu un fonds de commerce pour des bandits armés, comment mettre fin à ce fléau ?

Vous savez les kidnappings et les enlèvements des personnes se sont beaucoup développés dans la région de Diffa et le long de notre frontière avec le Nigeria notamment dans les régions de Maradi et Tahoua. En réalité ces kidnappings et enlèvements des personnes relèvent de l’économie criminelle pour le financement des activités terroristes.

Nous avons une politique de fermeté s’agissant de ces agissements terroristes, nous ne saurions accepter le paiement des rançons.  J’en profite d’ailleurs pour saluer nos FDS qui font un travail remarquable dans ces zones là et qui arrivent à mettre les bandits hors d’état de nuire.

Cependant pour venir à bout de ce grand banditisme, nous devons davantage conjuguer nos efforts avec le Nigeria pour trouver une solution commune.  

Monsieur le Ministre, on peut donc conclure que ces 100 jours constituent une avancée significative ?

Absolument ! Les 100 jours sont un succès éclatant, ce n’est pas moi qui le dis. C’est le simple citoyen qui le dit. En tout cas sur le plan sécuritaire moi je le constate que nous avons une accalmie appréciable et les orientations qui sont données de mon point de vue, sont pour quelque chose. Maintenant pour le reste, je pense qu’il est certain qu’on puisse dire que les 100 premiers jours du président Bazoum sont une réussite. De mon point de vue, ces 100 premiers jours montrent un homme d’Etat qui a parfaitement la maitrise des problèmes et des enjeux du pays. Pas seulement un homme d’Etat qui à la maitrise et les connaissances de ces enjeux, mais également des solutions à apporter et des solutions efficaces, ça c’est extrêmement important. Je retiens une chose également de ces 100 jours, ce que l’orientation que nous pouvons compter sur nos propres forces. Là également je crois que c’est quelque chose qu’il faudra relever. Je constate également en tant que ministre de l’Intérieur, la question de la paix sociale et de la quiétude sociale m’interpelle et donc je constate que sur ce plan la démarche que le Président de la République a eue avec la société civile, les organisations, etc, la main tendue à tous les partis politiques, les différentes rencontres organisées contribuent également à l’apaisement social. Il est en train de montrer le chemin qu’il faut pour que la démocratie se renforce, pour que nos institutions se renforcent.            

Source: Tam-tam Mag (100 Jours d’Actions)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

L’HEURE EST A L’UNION SACREE DERRIERE LE MENA NATIONAL ET SES RESPONSABLES

Certes, les deux défaites du Mena national pourraient soulever un tollé et c’est légitime …