Home ACTUALITE ISSOUFOU MAHAMADOU ET LA GOUVERNANCE POLITIQUE Est-ce le réveil du lion ?
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - Politique - 18 juillet 2017

ISSOUFOU MAHAMADOU ET LA GOUVERNANCE POLITIQUE Est-ce le réveil du lion ?

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe
SE Issoufou Mahamadou President de la Republique

En fin de semaine dernière, le Pré-sident de la République, Issoufou Mahamadou, avait effectué quelques visites sur le terrain dans la capitale Niamey, déplacements qui l’ont conduit sur le méga-chantier du troisième échangeur de Katako dont les travaux avancent normalement, et ensuite au marché Djamagué situé dans le ravin jouxtant le Trésor et le nouveau siège de la BISIC d’un côté, et de l’autre, l’ancien siège de la BDRN.

Si, sur le premier site visité, à savoir le chantier du troisième échangeur, le Président Issoufou s’est réjoui de l’état d’avancement des travaux, il n’en a pas été de même au marché Djamagué qui gisait sous une montagne d’immondices, sans compter l’écoulement des eaux usées de la ville de Niamey qui se déversent à flots torrentiels sur cette partie du marché des légumes. A ce niveau, le constat du PR est amer : le marché Djamagué est indigne d’une capitale et surtout au regard de son emplacement, c’est- à-dire situé dans une zone administrative et commerciale. Malgré le  »koskorima » (semblant d’embellissement) effectué nuitamment par les autorités municipales ayant eu certainement vent de la visite inopinée du Chef de l’Etat, la situation sanitaire et hygiénique des lieux restait encore totalement déplorable.

Sur place, avec une colère à peine contenue, le premier magistrat du pays avait été amené à fustiger l’absence de conscience civique et professionnelle de la part de ceux qui ont en charge la gestion de la communauté urbaine de Niamey ainsi que des autres communes. Comment en est-on arrivé, là pourrait-on se poser cette question ? Dans ces mêmes colonnes, à maintes reprises, nous avions eu à stigmatiser la gestion catastrophique de la municipalité de Niamey à un moment crucial où le projet Niamey-Niyala était parvenu à sa vitesse de croisière par la seule volonté du Chef de l’Etat.

En effet, ce sont plusieurs milliards de nos francs qui avaient été investis dans ce mirifique projet afin de rendre la capitale Niamey à la hauteur des autres capitales de la sous-région en termes d’attractivité économique et touristique. Par le biais de ce projet rénovateur, la ville de Niamey a pu se doter d’échangeurs modernes et fonctionnels, de nouvelles routes bitumées qui ont totalement désengorgé la circulation urbaine, dont la fameuse ceinture de route longue d’une trentaine de kilomètres s’étendant de Tondibia à la Zone Industrielle sur la route de l’aéroport.

En dépit de ces énormes investissements de grande de grande voirie urbaine, force est de constater que la capitale demeure ce champs de patates impraticable en cette saison des pluies, jonchée de tas d’ordures ménagères, d’eaux usées avec des canalisations d’écoulement bouchées, tout cela sous le regard indifférent et insouciant des autorités municipales. Au risque de nous répéter, nous avions toujours pointé du doigt l’incompétence crasse et notoire de l’actuel Maire central de Niamey, dont personne ne sait comment il a pu atterrir dans cette marmite de l’Hôtel de Ville de Niamey.

Outre sa gestion financière désastreuse, les agents cumulant un chapelet d’arriérés de salaires qui pourrait avoisiner des siècles si on les additionnait, le Maire central actuel aura aussi brillé dans une incapacité indescriptible à faire assainir la ville de Niamey dont certains quartiers sont inondés par des monticules de saletés, exposant parfois les populations riveraines à de graves menaces de maladies. Néanmoins, nous pourrions nous réjouir aujourd’hui de cette sortie du PR, tout comme l’ensemble des habitants de Niamey qui sont, extrêmement, déçus par l’incompétence des autorités municipales de leur ville.

En secouant le cocotier, on peut espé- rer que dans les prochains jours, des changements notables se verront dans la capitale. Toutefois, nous restons sur notre faim, car nous aurions aimé que le Pré- sident Issoufou joignît, automatiquement, l’acte à la parole, c’est- à-dire soit, séance tenante, soit à l’issue d’un Conseil des Ministres Extraordinaire, prendre les décisions énergiques qu’il avait annoncées sur le terrain. Nous avions connu cela sous Kountché qui, à l’issue de ses visites inopinées dans les administrations publiques ou autres démembrements de l’Etat, prenait directement les décisions qui s’imposaient et l’annonce en était faite dans le journal de 13 heures sur la Voix du Sahel !

En annonçant simplement des décisions futures, le Président Issoufou ne nous rend confiants qu’à moitié, car connaissant le Niger d’aujourd’hui, et sa propension à la société de connivence, il est à craindre que des lobbys puissants ne puissent retarder cette prise de décision importante. Nous l’avions toujours dit aussi et écrit que le Président Issoufou est un bâtisseur-né et un nationaliste consommé. Son ambition pour le Niger n’a jamais fait l’ombre d’un doute. Mais seulement, ce que l’on constate chez le personnage, c’est cette impression de grande patience qui confine souvent à trop de mansuétude et qui n’est guère appropriée dans la gestion des ressources humaines dans des pays comme les nôtres où, très souvent, il faut savoir user du bâton et la carotte pour faire avancer les choses.

Nous avons également toujours affirmé et fait nô- tre ce proverbe africain qui enseigne ceci :  »Lorsque le lion vous montre ses dents, il est très imprudent de croire qu’il vous sourit simplement ! »

Les autorités municipales de Niamey viennent de l’apprendre à leurs dépens ! Zaki vient de rugir, et son rugissement a couvert toute la ville de Niamey !

[author ]ZAK (OPINIONS N° 375)[/author]

24 Comments

  1. Quand un peuple n’arrive même à se débarrasser de ses ordures il y a problème.
    Le développement est une affaire:
    1. Des peuples responsables
    2. des peuples travailleurs
    3. des peuples disciplinés
    4. des peuples ambitieux
    5. des peuples qui accordent une grande importance à leur dignité
    6. des peuples qui ont l’esprit de sacrifice
    7. des peuples organisés
    8. des peuples solidaires entre eux
    9. des peuples qui ont le souci de leur progéniture
    10. des peuples qui ont collectivement honte de tendre la main
    11. des peuples convaincus que c’est le travail organisé qui crée la richesse
    12. des peuples soucieux du respect des biens communs
    13. des peuples convaincus que l’avenir ne doit pas être un simple prolongement du passé
    Moralité : cherchez l’erreur……

    1. Nos ordures: on préfère les garder à côté de nos maisons pour que les moustiques s’y développement et apportent du paludisme à nos enfants
      Nos ordures on préfère les garder dans nos rues pour qu’elles bouchent les caniveaux et provoquer les inondations.
      Sinon comment pouvons justifier les appels à l’aide internationale?
      Vous avez dit dignité?

  2. La fin du calvaire n’est pas pour aujourd’hui. Voyez-vous, c’est un forestier (censer s’occuper des arbres, même pas des fleurs de la ville) qui s’occuper des balayages des villes. La pléthore d’intervenants ne favorise pas la bonne gestion de la salubrité de nos villes. Autrement, tout le monde est responsable, mais personne n’est redevable.

    Essayons avec:

    – une agence nationale d’hygiène publique (ANHP) qui va s’occuper de tout ce qui est collecte, évacuation et traitement final des déchets urbains. (Primature)
    – police sanitaire qui va contrôler l’application des textes d’hygiène publique (Ministère de la Santé Publique)
    – les mairies qui participent, suivent et évaluent

  3. ZAK, Pardon laisse les nigeriens en paix. Ils n´ont guere besoin d´un dirigeant paresseux, appathique et qui ne pense qu´a son seul confort et interet et ceux de sa famille et de ses amis. Le peuple est fatigue de mahamdou issoufou, de son incompetence, de son amateurisme, de son insouciance, etc. Qu´il laisse les niameens vegeter dans leurs ordures, apres tout il n´en a rien a curer ni d´eux, ni des nigeriens dans leur ensemble. Cest un cauchemard que les nigeriens voudraient oublier et avancer.

  4. Les nigériens connaissent très bien leurs hommes politiques, tous leurs hommes politiques.
    Ils savent parmi eux qui est lion et qui est agneau.
    Maintenant les faits sont sacrés et les commentaires sont libres.

    1. La valeur du macon se mesure au pied de son mur. L´etat actuel du pays revele le chaton miauleur qui se cache derriere ce qui etait vendu aux nigeriens comme un lion. Dieu est grand.

  5. « Nous avions connu cela sous Kountché qui, à l’issue de ses visites inopinées dans les administrations publiques ou autres démembrements de l’Etat, prenait directement les décisions qui s’imposaient et l’annonce en était faite dans le journal de 13 heures sur la Voix du Sahel ! ». je pense qu’il faut faire d’un peu de retenue. Kountché le faisait dans un contexte de dictature militaire. Aujourd’hui, nous sommes en démocratie et n’en déplaise aux gens, celle -ci a des règles qu’il faut respecter. Des actions rigoureuses devront certes être prises, mais elle le doivent en respectant la loi. ceux qui s’impatientent de ces actions seront les premiers à tirer à boulets rouges sur le régime s’il prend des mesures qui ne sont pas conformes à la Loi.

  6. S’IL VUS PLAIT, SOYEZ SERIEUX !

    C’est la première fois en 6 ans qu’il visite Niamey ce Monsieur.
    Regardez même sa coiffure, on dirait même un étudiant des temps modernes. Il veut paraître jeune alors qu’il ne fait rien aux jeunes.

    Des milliards investis OU ? Le goudron Niamey Nyala a disparu à Dar-es-salam. Par endroit, on a oublié même qu’il existait un goudron. Il a fait quoi pour chercher les coupables ?

    il faut qu’il arrête de nous distraire. S’il rapatrie les 200 milliards de Dubai, il peut rendre Nyala tout le Niger et payer les laissés pour comptes des investissements Dosso Sogha, Maradi kolya et …etc

    Un LION en C A R T O N OUI (qui ne peut même pas attraper un petit phacochère du nom de Massaoudou)

      1. Comment ce Idi que TOTO A DIT ne connait Adam peut etre jaloux d’un usager routinier de YOMBO ?

        Est ce le YOMBO qui est ta renaissance JUVENILE…. : S’asperger de YOMBO en place et lieu de cheveux grisonants ou blancs ? 😆

        Que dit l’Islam a propos de l’usage de Yombo par les hommes vieux qui veulent paraitre jeunes comme des bebes ???

        Allo OUSTAZ ou MOUFTI ?

        ON DIT QUOI MEME ??? 😊😀

    1. Les nigériens connaissent très bien leurs hommes politiques, tous leurs hommes politiques.
      Ils savent parmi eux qui est lion et qui est agneau.
      Maintenant les faits sont sacrés et les commentaires sont libres.

  7. L’assainissement de notre environnement doit être une préoccupation permanente.IL y va de notre santé et c’est un acte de civisme qui incombe à tout citoyen.Le Président de la République a très bien fait de nous rappeler la gravité de la situation et de sonner le coup d’alarme.

  8. du courage monsieur le président que dieu vous assiste vous faites touts vos efforts pour que notre capitale soit une coquette;mais hélas car ya des individus têtus qui veulent pas changer de comportement ;la mairie quand a elle aussi fait de son mieux parce que elle fait des milliers de tonnes par jour;c est a notre population de changer de comportement car (les bonnes manières ne sont pas faites pour les chiens)

  9. ha ha ha,

    « Le lion a rugi et son rugissement a couvert la ville de Niamey », moi je dirais que le chaton a ouvert la bouche et la puanteur qui en sort a couvert la ville de Niamey….qui est d’ailleurs un vrai dépotoir à ciel ouvert…
    Les dirigeants nigériens sont très ne savent ni prendre les bonnes décisions, ni punir s’il arrive qu’il ait des fautes graves. Et avec cet état d’esprit, rien ne serait possible….Le simple fait de nettoyer la ville de Niamey devient un vrai casse tete pour les autorités municipales…
    C’est quoi meme le probleme ? Ce sont les moyens qui manquent ? Ou bien ces moyens sont utilisés à d’autres fins ?

  10. On aurait voulu et souhaité que le Président prenne séance tenante des décisions énergiques comme il l’a dit, vu la gravité de la situation. Et bientôt une semaine et rien n’est survenu. Le Président ne doit pas hésiter ou travailler avec des sentiments.
    Concernant l’ex BDRN, moi je pense que les agents qui sont là- dedans courent un risque énorme d’effondrement de l’immeuble, car cette situation des eaux boueuses au niveau de cet immeuble ne date pas d’aujourd’hui. avec le temps, sait-on jamais. Il faut très urgemment trouver une solution durable au niveau de l’immeuble ex BDRN.

  11. On a attends des actions energiques de Issoufou qui pour le moment se complait avec la mediocrite averee des gens qu’il a nome a des places startgiques et qui, chaque jour que Dieu fait le trahissent, ternissent son image. Il doit des cette semaine se monter a la haueur des attenes des Nigeiens faute d’avoir eu le courages de prendre des mesure sseances tenantes lors de sa viste. Il doit demettre le Maire Centrale de Niamey et le DG de la Nigelec. Ces 2 personnes sont des boulets qu’il traine et qui chaque jour plombent ses efforts. ISSOFOU DOIT SE REVEILLER COMME IL LE DISAIT UN MOMENT DE TANJA. LE LION DOIT RUGIR AU LIEU DE MIAULER.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

7 nouveaux membres de la haute cour de justice prêtent serment devant le parlement

Le 1er vice-président de l’Assemblée Nationale, M. kalla  Hankaraou a présidé, c…